AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Augustus Courtois [Suppr] Emploi : Maître du monde... Ou Consul de France

Date de création : 23/01/2015
Messages : 21

avatar
MessageSujet: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Sam 7 Fév - 10:05

Les mains derrière le dos, Augustus regardait par sa fenêtre la ville de Brocéliande avec une certaine satisfaction. Une énorme satisfaction, même. Réussir à se hisser dans la plus haute sphère du Grand Conseil, en devenir même le Grand Consul... C'était l'aboutissement d'un projet personnel qui arrivait à son apogée. Oui, Augustus était particulièrement ravi.

Mais son plan ne s'arrêtait pas là... Non... Il ne faisait que commencer d'ailleurs. Il avait réussi à faire passer une loi en défaveur totale des hybrides, ce qui l'avait vraiment surpris. Mais tout se mettait en place. Il avait même réussi à les faire ficher, ce qui était au delà de toutes ses espérances. La prochaine étape? Leur imposer une marque distinctive en public. Mais il faudrait encore brosser le conseil dans le sens du poil pour arriver à cette nouvelle... directive.

Oui, tout se profilait pour le mieux. Néanmoins, il existait encore quelques petits obstacles sur sa route. Mais rien de bien dangereux... D'ailleurs, une de ces petites... Vermines... Allait justement franchir le seuil de la porte de son bureau.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~Le pouvoir... N'a pas de limite.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Sam 7 Fév - 17:13

Depuis qu'il avait pris ses fonctions d'avocat commis d'office au grand conseil Goulven n'avait pas eu une seule minute à lui. Le travail était varié et surtout intense. Il prenait toutes les affaires qui se présentaient à lui, d'une certaine manière il n'avait pas le choix. Certains cas le faisaient grincer des dents mais il savait que ce passage était obligé pour avoir l'expérience nécessaire pour devenir indépendant. Bref, Goulven repoussait encore le moment de servir enfin la cause de ses ambitions et pour cela il avait une liste d'excuses longues comme le bras.

L'affaire de ce matin avait été à la hauteur des autres comme d'habitude, tous les torts étaient retombés sur le prévenu hybride et il n'avait rien pu y faire. Il était un peu décontenancé par ce qu'il se passait, les droits des uns étaient bafoués au profit de ceux des autres et il devait être d'accord avec ça. Il savait que sa position ne serait pas tenable longtemps et ça avait été plus fort que lui, il avait tenté de défendre son client hybride mais cela n'avait servi à rien. Il aurait tout aussi bien pu faire un numéro de claquettes devant la cours, le résultat aurait été le même.

Masquer ses tendances et ses opinions avait été particulièrement difficile mais il y était encore parvenu. La réserve que cela lui imposait d'avoir lui avait empêcher de mettre toute sa verve et toute sa rhétorique au profit de ce qu'il pensait être bien et il n'avait réussi qu'à alléger un peu la peine encourue, mais rien de bien glorieux.

Morose, mais résigné, Goulven parcourait les couloirs du Grand Conseil en direction de celui qui avait été autrefois le directeur de son département, celui pour qui il avait travaillé aussi quelques fois. Celui qui était aujourd'hui Consul de France, Augustus Courtois.
L'avocat avait du respect pour lui, mais ne partageait absolument pas ses opinions. Avec un dirigeant comme lui il valait mieux filer droit, il se doutait que sa licence ne tenait à rien d'autre qu'à sa capacité de pouvoir accepter de se faire exploiter nuit et jour et à son nom aussi.

Encore en apparat, il toqua à la porte de son bureau, s'annonça mais attendit qu'on lui permette d'entrer.

"M. Courtois vous avez demandé à me voir ?"
dit-il en serrant la main du Consul.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustus Courtois [Suppr] Emploi : Maître du monde... Ou Consul de France

Date de création : 23/01/2015
Messages : 21

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Lun 9 Fév - 19:47

Le CONSUL (Razz) se retourna après avoir invité la personne qui frappait à rentrer. Un petit sourire au coin des lèvres, il dit d'une voix détachée.

Oui... J'ai entendu dire que vous aviez commencé à plaider... Toutes mes félicitations. Porter la robe d'avocat peut s'avérer une tâche rude, obligeant à avancer sur une route parfois semée d'embuches... Voire même très souvent. Je me souviens de mes débuts... Ce n'était jamais simple de se faire respecter et écouter... Et à voir votre tenue, vous avez eu le plaisir de défendre les causes de vos clients aujourd'hui.

Augustus s'assit alors dans son fauteuil de cuir derrière son bureau. Tendant sa main vers le siège qui lui faisait face, il dit, de cette voix doucereuse.


Je vous en prie, asseyez-vous.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~Le pouvoir... N'a pas de limite.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Jeu 12 Fév - 15:32

HJ : Je suis désolée par contre ça ne fait rien avancer, mais je ne sais pas ce que j'fais lààààà XD

Alors qu'il n'était que simple juriste, Goulven avait eu l'occasion de travailler quelques fois pour Augustus Courtois qui était un brillant avocat. Ses plaidoiries étaient toujours justes, percutantes, remarquables, il avait appris énormément rien qu'en l'observant en plein exercice.
Mais Maître Courtois ne plaidait plus depuis un certain temps déjà, pour autant Goulven n'avait toujours pas descendu le magistrat de son piédestal.

Le ton paternaliste qu'il employa arracha un sourire à Goulven qui, s'il avait été découragé se regonflait un peu d'espoir. Il connaissait néanmoins les opinion du Consul et préféra s'abstenir de tout commentaire.
Il était conscient d'être investi maintenant d'une fonction utile, il aurait voulu en être digne et lui faire honneur mais il n'avait pas ce sentiment-là.

Il s'assit lorsque M. Courtois l'y invita en retirant sa perruque qui lui tenait franchement chaud et essuya son front.

"Vous ne m'avez pas fait venir uniquement pour me féliciter n'est-ce pas ?"

Rien n'était gratuit, et s'il avait appris quelque-chose en travaillant pour le Grand Conseil c'était bien cela.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustus Courtois [Suppr] Emploi : Maître du monde... Ou Consul de France

Date de création : 23/01/2015
Messages : 21

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Jeu 12 Fév - 16:03

Augustus esquissa un sourire. Goulven était loin d'être un idiot, il le savait parfaitement. Par le fait, il n'avait pas du tout envie de tourner autour du pot. Augustus ne parla pas pendant ce qui sembla être une éternité. Ouvrant une boite en bois qui était posée sur son bureau, il en sorti un cigare. N'en proposant pas à son interlocuteur, il l'alluma et tira une grosse bouffée. Soufflant sa fumée au visage de Goulven, il dit, dans un petit rire.

Non... Je ne vous ai certainement pas convoqué pour ça, vous l'avez parfaitement compris.

Il se leva alors lentement, se dirigeant de nouveau vers la fenêtre, tournant le dos à son interlocuteur.

Voyez vous, j'ai pu constater à mon... grand étonnement... Que la plupart des affaires que vous avez traité relataient de la défense des hybrides. Et... Nous avons pu vous voir ces derniers temps avec de fervents opposants du Grand Conseil. Ce qui est véritablement fâcheux, à vrai dire. Voici donc ma question. Elle sera courte et concise.

Augustus se retourna alors lentement, son cigare à la bouche. L'extrémité brûlante faisait ressortir son regard menaçant. De la fumée sortait de chaque narine du Consul. Il avait l'air tout simplement effrayant.

De "quel" côté êtes-vous...?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~Le pouvoir... N'a pas de limite.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Jeu 12 Fév - 18:01

Cette entrevue aurait pu rendre nerveux n'importe-qui, pas Goulven qui avait les nerfs solides bien qu'il n'y paraisse pas tant il pouvait être passionné par ce qu'il faisait. L'avocat ne perdait pas le sourire qu'on lui connaissait même quand Courtois souffla la fumée de son cigare dans sa figure, il ne tourna pas la tête. Pour finir, après cette rapide introduction il s'était attendu à ce genre de question. Goulven était du côté de la justice, bien sûr. Il condamnait tout ce qui était contraire à la loi, mais parfois la moralité n'était pas tout à fait d'accord avec ça et il essayait d’accommoder les choses.

On lui reprocha sans doutes aussi de fréquenter Jared Faure, un des fervents opposants au Gouvernement. Bien que de nombreux soupçons pèse sur l'hybride, le fait qu'il soit à la tête d'un groupe de rebelles n'avait toujours pas été établi et c'était en partie grâce à lui.

"Maître ... pardon. M. Courtois ... Je suis avocat commis d'office et je suis prié de traiter toutes les affaires qui me sont confiées. Si les prévenus sont des hybrides la plupart du temps ... Je n'y suis pour rien. Ils sont inculpés et ont droit d'avoir une défense, moi et mes confrères sommes là pour ça. Certains avocats indépendants sélectionnent leurs dossiers en fonction de ce genre de critères ... ce n'est pas mon cas. Comme je vous l'ai dit, je traite tout ce qu'on me confie et il s'avère que bien souvent, c'est un hybride qui enfreint la loi au détriment des autres sorciers ..."

Il marqua une pause avant d'enchaîner concernant Jared, il allait falloir la jouer fine.


"Je ne fréquente pas de hors-la-loi. Du moins, pas en connaissance de cause. Je pense que vous me connaissez assez pour savoir à quel point l'injustice me révolte, ce qui m'amène à éclaircir le point qui semble tant vous poser question : Je suis, comme vous, du côté de la justice."


*Mais la justice n'a rien en commun avec le droit.* pensait-il.

Courtois avait de sérieux soupçons sur lui et il avait tort car en l'état, Goulven ne ferait rien contre le Gouvernement. Il y avait trop de choses en jeu. Son travail, sa licence, mais aussi l'honneur de sa famille.


"J'espère que vos craintes sont levées, en tous cas, sachez qu'elles sont complètement infondées."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustus Courtois [Suppr] Emploi : Maître du monde... Ou Consul de France

Date de création : 23/01/2015
Messages : 21

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Ven 13 Fév - 17:15

Le sourire d'Augustus s'élargit. Écartant les bras comme pour se laver de toute parole, il dit d'un air presque innocent.

Qui parle de hors-la-loi? Vous, pas moi... Allons allons, Goulven... Restons un temps soit peu cohérents. Quant au fait d'être commis d'office, avouez tout de même que ce genre de dossier retombe souvent sur vous. Du moins si on s'en réfère au nombre d'affaires traitées ces derniers temps, en comparaison avec vos confrères.


Un petit sourire au coin des lèvres, il tira une nouvelle latte sur son cigare, avant de le laisser s'éteindre dans son cendrier. Il le savait très bien, puisque c'était lui qui était à l'origine de tout cela. Mais ça, Goulven n'était pas sensé le savoir. Se rasseyant sur son fauteuil, il lui dit d'une voix calme.

Je n'ai aucune crainte, monsieur Le Guerrec. Aucune.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~Le pouvoir... N'a pas de limite.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Sam 14 Fév - 15:18

Goulven eut beaucoup de mal à réprimer un rire. Il voyait bien que Courtois essayait de le piéger.

"La plupart des opposants du Conseil ne le montrent pas vraiment par la voie légale."

*Et c'est bien normal, puisque de toutes façons les lois sont écrites pour ne pas jouer en leur faveur* pensait-il, amer.

Bien sûr qu'il s'arrangeait pour avoir des dossiers dans lesquels il devait prendre la défense d'hybride, mais cela, Courtois ne pouvait pas le prouver, personne ne pourrait le prouver. Il le ferait tant que les hybrides auraient le droit d'être défendu par un avocat, mais ça, ça pouvait très bien s'arrêter du jour au lendemain aussi et il ne pourrait rien y faire. Il avait déjà été question d'une autre mesure interdisant le mariage entre sorciers et hybrides, une chose qui le révulsait profondément.

"Dans ce cas je suis content que vous soyez rassuré." lui dit-il, confiant en apparence.

Il attendit un peu avant de savoir s'il devrait prendre congé ou pas.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustus Courtois [Suppr] Emploi : Maître du monde... Ou Consul de France

Date de création : 23/01/2015
Messages : 21

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Sam 14 Fév - 19:16

Augustus plissa les yeux légèrement dans un mouvement à peine perceptible, tout en regardant Goulven, avant de se redresser dans son siège. Ouvrant un tiroir dans son bureau, il prit un dossier qu'il posa devant lui, le glissant du bout des doigts vers le jeune avocat.

Je ne vous ai pas fais venir jusqu'ici pour vous parler de la pluie et du beau temps. Voici une affaire que je vous confie. Considérez ça comme un petit bonus de ma part.


Ramenant sa main, il croisa ses doigts, posant ses coudes sur son bureau. Il ne quittait pas le dossier du regard.

Il s'agit de mademoiselle Nymphadora Fillarius. C'est une sorcière brillante à la carrière pour le moins impressionnante. Ancienne duelliste, membre de la police magique de Londres puis Commissaire de cette même police, elle est devenue il y a deux ans professeure à Beauxbâtons. Vous en avez peut-être entendu parler...?

Il marqua une courte pause avant de reprendre.

Sauf que voilà, malgré sa réussite... Cette charmante personne est en réalité une vélane. Et... Elle n'a pas été fichée. Ce qui lui a valu une plainte. Mais ce n'est pas tout... Elle a utilisé son pouvoir sur la place de Bois-Doré. J'ai tenté de faire entendre raison au procureur quand au fait qu'elle est de nationalité étrangère mais... Il semblerait que ça ne passe pas.


Il avait essayé ?! Dis ça à un cheval de bois, il te donnera des coups de pieds ! (vous la connaissiez pas celle là, hein?)


Je pense que vous serez tout à fait à même de régler ce petit désagrément...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~Le pouvoir... N'a pas de limite.~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   Dim 15 Fév - 18:31

Un dossier glissa sur la table vers Goulven. Celui-ci le regarda l’air suspicieux … Il se doutait qu’après une conversation pareille, le cadeau serait plutôt du genre empoisonné. Il le prit et l’ouvrit tandis que le Consul lui fît un rapide descriptif de l’affaire. A la vue et l’énonciation du nom, il tiqua. Il avait déjà croisé Nymphadora Fillarius alors qu’il se trouvait dans une situation fort déplaisante. Cela n’avait l’air de rien mais ça ne le plaçait clairement pas en position de force pour ce qui allait suivre.

« Oui, j’ai même eu l’occasion de la rencontrer dans le cadre des festivités données à Bois-Doré. C’est effectivement une sorcière remarquable … tant par sa beauté que par sa verve ! » dit-il sans montrer son trouble.

Il lui expliqua ensuite que Mademoiselle Fillarius avait commis un délit, mineur, certes mais sans être répertoriée, ce qui aggravait la situation. Elle risquait de perdre son emploi à l’Académie et d’être expulsée du territoire français si d’aventure il s’avérait qu’elle ait enfreint la loi en toutes connaissance de cause. L’avocat leva les yeux vers son supérieur.

« Je vois … elle n’est pas fichée. Mais comme nul n’est censé ignorer la loi, il va falloir faire quelques concessions avec le Procureur afin de faire valoir le fait que Mademoiselle Fillarius est une citoyenne respectable. »

Il prit le dossier avec lui et se leva parce qu’il était temps maintenant de prendre congé.

« Merci de votre conscience Mai … Pardon. M. Courtois ! Les habitudes ont la vie dure … »


Il sortit du bureau un peu perplexe en sachant très bien que l’affaire qui venait de lui être confiée allait servir à le tester et qu’il allait falloir qu’il la joue fine sur ce coup-là ! Pire encore, si elle voulait, Mademoiselle Fillarius avait moyen de lui poser des problèmes. A lui et à une personne qui lui était chère … Il devait débrouiller cette affaire le plus vite possible ! Sitôt dans son bureau il demanda à un des sous-fifre du Grand Conseil de convoquer l’ancienne chef de la Police pour lui …

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'il est doux de posséder le pouvoir (Goulven)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cheveux doux et brillants
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Sentir son corps se détachait du sol .PV Doux Cauchemar.
» Le doux calme de la pluie torrentielle [PV]
» Doux Nuage (U-C =D) || 6 Déc.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Brocéliande :: Le Grand Conseil-