AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Lun 2 Mar - 20:25

Depuis maintenant deux mois, Goulven travaillait au Grand Conseil en tant qu’avocat commis d’office. Cette fonction lui apportait beaucoup de satisfaction mais aussi beaucoup de peine car il devait parfois faire des choses avec lesquelles ils n’étaient pas forcément en accord … Comme défendre ce gras et riche sorcier dans une affaire de voisinage impliquant des satyres qui, admettons-le, aimaient ripailler jusqu’à point d’heure. Mais les accusations portées par le sorcier étaient tellement abusives qu’elles lui avaient paru tout d’abord difficilement recevables. Et pourtant, le Grand Conseil avait accepté de traiter ce dossier et lui avait même attribué un commis, votre serviteur. Goulven avait gagné, mais il n’en tirait aucune satisfaction : tous les sorciers qui lançaient une procédure contre un hybride partaient gagnant … le procès n’était là que pour la forme. Une vraie mascarade.
Sorti de la séance, l’avocat marchait, songeur et préoccupé. Depuis les festivités de Bois-Doré, il n’avait pas eu de nouvelles de son ami Jared. Au début il ne s’était pas inquiété de ce silence, cela lui était arrivé quelques fois. Mais tout de même … Cela commençait à durer longtemps et puis d’habitude son ami lui disait au moins où il pouvait le joindre en cas de besoin. Mais ce matin il y avait eu cet avis de recherche lancé contre l’hybride. L’affiche qui serait placardée partout dans les couloirs du Grand Conseil et dans les rues de Brocéliande et Bois-Doré le présentaient comme un dangereux chef rebelle, et le gouvernement offrait une somme rondelette à quiconque participerait à sa capture. Il était très perturbé par cette véritable chasse à l’homme, en l’occurrence à l’hybride. Goulven était désabusé, il n’avait pas la possibilité d’envoyer un hibou à son ami parce que ce serait un hibou du Grand Conseil et que son courrier risquait d’être intercepté. Si seulement il avait su où le joindre ! Si seulement il s’en était préoccupé plus tôt. Avec des si, on mettrait Paris en bouteille.

Il devait repasser par le Hall afin de rejoindre les archives. Il avait besoin de consulter la jurisprudence pour préparer une nouvelle défense qui serait plus ardue, mais ses pas se stoppèrent net en même temps que son cœur. Même de dos, il aurait pu la reconnaître entre 1000 autres femmes, la bibliothécaire qui occupait ses pensées était là. Goulven fût proprement désarçonné par l’état dans lequel sa simple vue le mettait. Il l’aimait et elle lui manquait beaucoup mais il s’était fait une raison en n’ayant aucune nouvelle de sa part durant deux mois. Avait-elle changé d’avis et venait-elle pour le voir ? Il s’approcha d’elle alors qu’elle remettait son écritoire à la sorcière chargée de l’accueil et avant qu’elle ne puisse faire un pas  pour s’en aller, il énonça d’une voix claire :

« C’est à moi ! Je le récupère maintenant, je vous remercie Edmonde. »


La vieille sorcière lui rendit son dû et Goulven salua Irmine d’un regard, mais sans parvenir à sourire cette fois. La matinée avait été éprouvante, il était inquiet pour Jared et il avait été déçu de constater qu’Irmine non seulement n’avait pas cherché à le revoir, mais en plus avait tenté de l’éviter. Alors qu’il était encore apprêté, il prit le bras de la jeune femme et la dirigea vers les jardins du Grand Conseil, là où ils s’étaient rencontrés la première fois.


« Sortons … si tu veux bien. »


Même si elle ne le voulait pas de toute façon ! Il était passablement blasé, aujourd’hui les évènements prenaient des tournures auxquelles ils ne s’attendaient pas du tout. Mais s’il n’y avait plus rien à espérer d’Irmine, il voulait l’apprendre de sa bouche. Les yeux verts qu’il avait adorés, maintenant, le mettaient au supplice.


« Quelle que soit la raison … merci de m’avoir rendu mon écritoire. Maintenant si c’est comme cela … »


Il laissa sa phrase en suspens et pinça les lèvres. Il était moyennement correct et s’en rendait compte alors il se reprit en tentant un sourire forcé.


« Je suis désolé. J’ai passé une matinée effroyable et je suis notoirement préoccupé mais ça ne m’autorise pas à être incorrect. J’espère que tu vas bien. Puis-je te proposer une tasse de thé en toute amitié ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”


Dernière édition par Goulven Le Guerrec le Mar 3 Mar - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mar 3 Mar - 2:41

[Soundtrack : https://www.youtube.com/watch?v=qRbCSZJcfr8&list=RDfdFCxsToVpo&index=19 ]

Irmine avait mis deux longs mois à se décider quoi faire de cet écritoire et de l'invitation très claire de Goulven derrière cet "oubli". Dans un premier temps, elle avait eu très envie de profiter de cette perche qu'il lui tendait pour le revoir, mais la honte de l'épisode de la bibliothèque l'avait retenue et elle n'aimait pas avoir l'impression qu'on lui forçait la main ; et puis avoir senti qu'elle se laissait aller si facilement avec lui l'avait effrayée, elle avait estimé plus prudent de prendre un peu de distance avant de le revoir. Elle l'appréciait énormément, un peu trop justement, et elle ne voulait pas que cela dépasse la simple amitié, car la jeune femme ne souhaitait pas se compliquer encore plus la vie avec des sentiments qui la feraient encore plus culpabiliser de ses mensonges. Elle était incapable de faire assez confiance à ses partenaires amoureux pour leur avouer son hybridation, alors autant ne pas en avoir, ainsi elle ne blesserait plus personne comme elle l'avait déjà fait avec Yngvar et Dorian.
Dans un deuxième temps, il y avait eu ses retrouvailles avec Yngvar justement, où elle avait dû gérer une avalanche d'émotions bien qu'il lui ait pardonné au final. Et enfin, cet après-midi où Lucila lui avait appris que son ex-fiancé n'était autre que Goulven.
Irmine avait beaucoup souffert de cette triste révélation, cela avait été une véritable douche froide. L'image positive qu'elle avait du jeune homme avait explosé en mille morceaux : ses beaux discours d'ouverture et d'idéal de tolérance n'étaient pas plus que des mots dans le vent, cela ne l'avait pas empêché d'abandonner la sirène quand les obstacles s'étaient dressés devant leur couple. Il avait abandonné une femme incroyable, brisant la confiance de cette dernière de manière presque définitive, et Irmine prenait le parti de son amie. Goulven était un connard hypocrite, voilà tout. Du moins, c'était ce dont elle tentait de se convaincre...

Si la prudence lui avait dicté de ne pas se précipiter à revoir le jeune homme, la découverte de son passé la convainquit qu'elle avait meilleur temps de couper les ponts. Seulement Irmine n'avait pas le courage de le lui dire en face, elle se résolut donc à retourner dans l'endroit qu'elle exécrait le plus au monde pour déposer l'écritoire sans une note ou même une lettre ; le message serait clair au moins !
La jeune femme avait tout prévu, choisi une heure à laquelle la plupart des employés gouvernementaux travaillaient, elle avait transplané le plus près possible de l'accueil, et elle s'était dépêchée d'aller y aborder la réceptionniste en lui demandant de remettre l'objet à Maître Goulven Le Guerrec, du département de la Justice Magique.

C'était évidemment sans compter sur le sort qui semblait s'acharner sur elle ! Évidemment - évidemment ! - il avait fallu que le sorcier qu'elle voulait éviter passe exactement au même moment dans le hall et la remarque.
En entendant la voix de Goulven à côté d'elle, Irmine eut un sursaut et elle se retourna vers lui avec l'air d'une coupable. L'avocat portait sa robe de travail et une perruque des plus ridicules, mais la jeune femme n'avait aucune envie de rire, encore moins en lisant la déception au fond de son regard.

- Euh...je... commença-t-elle, incapable d'articuler une excuse rapide.

De toute manière, Goulven ne lui laissa pas le temps d'en chercher une et la prit par le bras pour l'entraîner dans le parc où ils avaient fait connaissance. Non, elle ne voulait pas, mais il ne semblait pas enclin à la laisser partir comme ça.

- Tu veux bien me lâcher, s'il-te-plait ? demanda-t-elle d'un ton tranchant alors qu'ils étaient arrivés dehors et que le jeune homme la tenait toujours par le bras.

Une fois la surprise et la honte de sa couardise découverte passées, l'animosité reprenait à nouveau le dessus. Irmine avait horreur qu'on la force, elle l'était déjà assez sur plein d'aspects de sa vie, elle n'appréciait donc pas que Goulven lui fasse sentir qu'il allait lui demander des explications.

- La raison est que c'est le tiens.

La naïade croisa les mains devant elle, sur la défensive. Elle savait qu'on pouvait lui reprocher ce qu'elle venait d'essayer de faire, mais elle n'était pas prête à l'entendre... et puis surtout, tout ce que lui avait dit Lucila avait terni son image, elle n'avait que faire de l'amitié d'un homme pareil !
Le sourire qu'il lui adressait était clairement forcé, et il semblait préoccupé. Irmine faillit avoir le réflexe de lui demander ce qu'il lui arrivait, mais elle se retint à temps.

- Non merci, je suis juste passée te rendre ton écritoire., répondit-elle en refusant son offre, Je ne vais pas te déranger plus longtemps, tu sembles avoir du travail.

Elle jeta un coup d'oeil à la perruque et détailla rapidement sa robe d'avocat du regard ; cela le changeait beaucoup du sorcier à la classe décontractée qu'elle avait côtoyé jusque-là, et elle avait presque l'impression de ne pas reconnaître son ami sous ces vêtements.

- Tu as sûrement plein d'affaires à préparer., dit-elle d'un ton distant, appuyant sur l'excuse qu'elle cherchait à se donner pour le quitter rapidement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mar 3 Mar - 8:20

Dans un premier temps, Goulven feignit de ne pas prêter attention au ton tranchant de celle qu'il croyait encore être son amie en dépit de l'ambiguité qui s'était installé entre eux depuis les fêtes de la nouvelle année. Ce faisant, il retira sa perruque qu'il n'avait pas lieu de porter et ouvrit légèrement sa tenue – son déguisement, comme il s'était mis à l'appeler tout récemment.
Ce ne fût que lorsque la bibliothécaire éconduit clairement sa demande qu'il comprit qu'il y avait un problème.
Il savait que ce ne serait pas facile de la mettre en confiance, il n'ignorait pas qu'elle était farouche, mais il ne s'était jamais attendu à un tel retour en arrire. Son attitude envers lui était pire qu'au premier jour.
Avait-il dit ou fait quelque-chose de préjudiciable depuis la dernière fois ? Lui reprochait-elle son silence ou, au contraire, son attitude dans la bibliothèque ? A aucun moment il ne songea à mettre en cause le comportement qu'il aurait pu avoir avec son ex fiancée. Qui aurait fait ça ? Même s'il savait maintenant que Lucila et Irmine se connaissaient et qu'il était tout à fait possible que l'infirmière lui ait parlé de leur récente discussion en toute amitié – comment savoir ? Il ne connaissait pas leurs rapports.

Soudain il crut comprendre pourquoi. D'un coup de baguette, il fît disparaître sa tenue d'avocat qui l'encombrait franchement et passa sa main dans ses cheveux pour les ébourrifer un peu.
Une fois plus à l'aise, il demanda à Irmine de manière un peu plus discrète en faisant attention que personne ne passait près d'eux :

"Tu as eu des problèmes depuis la dernière fois ?"

Lors de sa visite guidée de l'académie ils avaient été surpris dans un moment particulièrement tendre par une élève, puis par un Professeur et il espérait que cela ne lui ai pas apporté de problèmes, qu'elle n'ait pas écopé de sanctions ou pire, elle aurait très bien pu être expulsée. Il avait beaucoup d'imagination sur ce coup-là et s'inquiétait sincèrement pour elle. Cela pouvait expliquer selon lui pourquoi elle lui en voudrait.
Sinon ... il faudrait qu'elle lui explique ! Mais il était bien incapable de rester fâché avec elle quelle qu'en soit la raison.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mar 3 Mar - 18:10

Irmine fut surprise de le voir changer de tenue, mais au fond légèrement soulagée : elle avait de nouveau l'impression d'avoir le Goulven qu'elle connaissait devant elle. La jeune femme se secoua mentalement, il ne fallait pas qu'elle se laisse aller à oublier ce qu'elle avait appris sur lui dernièrement... et puis elle avait d'autres raisons à invoquer pour sa mauvaise humeur à son encontre, du moins le croyait-elle.

Goulven ramena sur le tapis l'épisode humiliant sur lequel s'était achevée leur dernière rencontre, alors qu'elle-même n'avait absolument aucune envie d'en parler. Revenir là-dessus,c’était risque d’aborder aussi ce qui l’avait précédé, et ellevoulait à tout prix éviter cela.

- Ca jase parmi les élèves, et ma collègue n’est pas des plus discrètes. Cela n’est pas encore remonté jusqu’à la direction pour le moment.

La jeune femme était inquiète, même si la rumeur s’essouflait enfin depuis quelques temps, car l’annonce de la nouvelle directrice n’allait pas tarder et la nouvelle pourrait très bien la sanctionner. Elle connaissait déjà le sexe de cette personne, comme tous ses collègues, et un nom commençait à se murmurer dans les couloirs des quartiers du personnel. Un nom qui n’avait rien de réjouissant.

- Et j’espère que cela n’arrivera pas.

Irmine remarqua que le jeune homme s’emblait s’inquiéter sincèrement des répercussions que pourraient avoir leur petite escapade nocturne, ce qui jeta encore plus la confusion dans son esprit. Elle se raccrocha alors tant bien que mal au ressentiment qu’elle avait pour lui, mais cela avait été bien plus facile quand elle n’avait pas l’avocat face à elle.

- Je ne sais pas trop ce que tu as voulu faire avec ta manœuvre de l’écritoire tombé par mégarde, mais sache que ça ne m’a pas plû. Je n’aime pas qu’on se joue de moi. confessa-t-elle en fronçant les sourcils.

La bibliothécaire s’agitait, elle avait beaucoup de mal à garder son calme dans l’enceinte du Grand Conseil, qui avait le don de la mettre à fleur de peau. Pourquoi demandait-elle des explications de toute manière ? Il lui avait proposé un thé « en toute amitié », ce qui confirmait qu’il avait rencontré quelqu’un depuis nouvel-an. Tant mieux ! Oui, tant mieux, il la laisserait peut-être tranquille maintenant…c’était ce qu’elle voulait, vraiment elle le souhaitait…ou pas ?

- Bon, écoute, je n’ai aucune envie de m’attarder ici… commença-t-elle pour prendre congé de lui.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mar 3 Mar - 22:24

Créer des problèmes à Irmine, c'était vraiment la dernière chose que souhaitait Goulven et il avait peur pour sa place. Seulement, il ne voyait pas ce qu'il pouvait faire pour l'aider ... Ils avaient été imprudents ce soir-là mais il ne servait à rien de regretter. C'était ça d'ailleurs le pire ... il n'avait aucun regret mais le moment aurait été bien mal choisi pour le lui dire.
La bibliothécaire lui transmettait sa nervosité. Elle ne se priva pas de lui dire qu'elle n'avait pas aimé sa manoeuvre, alors il ne faisait nul doute qu'elle n'allait pas apprécier ce qui allait suivre. L'avocat lui prit la main et opéra un transplanage d'escorte qui les mena sur les remparts de Saint Malô, face à la mer. C'était un des endroits de son enfance qu'il aimait beaucoup et comme il fallait à tout prix s'éloigner du Grand Conseil qui rendait nerveuse Irmine, l'endroit lui paraissait tout indiqué.


"Alors pardonne-moi cette nouvelle audace."


Il avait choisi, cette fois, de ne pas lui laisser le choix. Il était tout simplement hors de question de la laisser partir sans avoir parlé. Sa dernière discussion avec Lucila lui avait donné une leçon mémorable et il ne voulait pas qu'elle parte fâchée. Pire encore, il ne voulait pas qu'elle sorte de sa vie. La présence des gens auprès de vous n'est jamais une chose acquise, et cela il l'avait appris à ses dépens et à ceux d'une personne formidable qu'il avait blessée.

La quiétude des lieux le gagna. Le chant des mouettes et le soleil de Bretagne avaient un effet apaisant sur lui, les embruns allégeaient considérablement l'atmosphère même s'ils le faisaient penser à Lucila et c'était sans doute pour cela qu'il avait transplané ici, au hasard. Alors qu'en temps normal il n'aurait pas manqué de dresser l'historique du monument à son amie, il lui dit simplement :


"Nous sommes sur les remparts de Saint Malô. J'y venais étant enfant. C'est assez loin du Grand Conseil."


Il marqua une pause et continua.


"Je suis désolé des conséquences de cette soirée. Sincèrement. Mais je crois que ce sont bien les seules choses pour lesquelles je le suis. J'espère que cela sera vite de l'histoire ancienne ... C'est tout ce que je peux te dire."


Il sonda son visage - ce beau visage dont il connaissait maintenant les traits par coeur. Elle lui en voulait, c'était sûr. Mais pourquoi ?


"Il n'y a pas que ça,"
constata t-il en espérant qu'elle lui dise ce qu'elle avait sur le coeur.
C'était un fait, il ne supportait pas l'idée qu'elle puisse être fâchée contre lui.

"Je t'écoute."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mer 4 Mar - 1:05

Décidément, Goulven ne lui laissait aucun répit ! Sans prévenir, il attrapa sa main et transplana en haut de remparts, et le coeur d'Irmine manqua de peu la crise cardiaque. Portant la main à celui-ci, elle commença par une exclamation de surprise teintée d'indignation.

- Mais t'es complètement fou ?! J'aurais pu me désartibuler !

Irmine retira vivement sa main de celle du jeune homme et fit un pas pour s'écarter de lui, regardant tout autour d'elle. Elle n'avait aucune idée d'où ils se trouvaient, mais avant même qu'elle ne pose les yeux dessus, elle entendit le chant de la mer en-dessous d'elle. La naïade s'approcha du rebord.

- Où m'as-tu amenée ?, demanda-t-elle un peu plus calmement cette fois.

Fuir l'ambiance pesante du Grand Conseil, et surtout la présence d'un environnement aquatique si proche, eut le don d'apaiser quelque peu sa nervosité. Goulven lui répondit tandis qu'elle s'approchait du rebord, se laissant envoûter par la vue de cet horizon bleu infini. Même si l'eau salée des mers et océans ne convenait pas à la nymphe des eaux douces, cela restait un milieu liquide qui éveillait quelque chose en elle.
Irmine ferma les yeux un instant, respirant doucement l'air chargé d'iode. Elle les rouvrit lorsque Goulven s'excusa pour les répercussions de leur visite de Beauxbâtons, et son regard accrocha celui de l'avocat. Il l'observait, semblant chercher un indice sur son visage, ce qui fit qu'Irmine détourna la tête en direction de la vue. Elle ne voulait pas qu'il lise en elle, elle s'accrochait désespérément à cette amertume qu'elle avait portée ces deux derniers mois et aurait aimé qu'elle ne s'affaiblisse pas déjà rien qu'au son de cette voix qui pourtant était plus sèche que d'ordinaire.
Il insista, faisant faiblir les résolutions de la jeune femme. Elle aurait dû lui signifier son désir de couper contact et transplaner à Beauxbâtons sans délai, et pourtant elle restait là, incapable de partir mais également de lui avouer le fond de sa pensée. Irmine était la personnification même de l'indécision à cet instant.

La belle hybride réalisa soudainement quelque chose : elle ne lui en voulait pas pour la bibliothèque, ni pour le coup de l'écritoire, et au fond elle avait énormément de mal à se convaincre que le Goulven qui était à ses côtés était le même qui avait abandonné Lucila, lui donnant l'impression que son cerveau se scindait en deux quand elle l'envisageait. En réalité, elle lui en voulait de briser si facilement les barrières qu'elle tentait vainement de dresser entre eux, de la toucher si aisément et de susciter chez elle cet attachement qu'elle ne pouvait combattre. Le considérer comme coupable de cela était parfaitement injuste, et elle le savait pertinemment au fond.

- A chaque fois que je te vois, tu me pousses un peu plus dans mes retranchements, lâcha-t-elle avec une sincérité étonnante, on dirait que ça t'amuse.

Tout s'embrouillait dans sa tête, mais dans son coeur un sentiment commençait à s'imposer : elle tenait à lui bien plus qu'elle n'était prête à l'avouer. Il lui avait terriblement manqué durant ces deux mois.

- Tu es peut-être audacieux, mais moi je ne suis pas comme toi, je suis prudente. Et pourtant avec toi...

Irmine gardait les yeux fixés sur la mer, n'osant plus rencontrer le regard de Goulven. Elle avait fait l'erreur de lui répondre, en dévoilant son désarroi, comment pourrait-elle partir maintenant ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mer 4 Mar - 11:03

Il chercha à accrocher son regard, mais en vain. Alors il tourna lui aussi lui yeux vers l'océan et regarda la silhouette de Dinard, au loin, qu'il connaissait par cœur maintenant. Il écouta attentivement la confession d'Irmine et laissa sa phrase suspendue dans les airs. Songeur et un peu neveux aussi, il permit au silence de s'installer entre eux. Mais ce n'était pas un silence gênant, celui-ci était quelque peu atténué par le bruit des vagues s'écrasant sur la plage et par le chant des mouettes.

Il ne s'était pas attendu à de telles confessions de la part de la bibliothécaire et voyait bien qu'elle était perturbée. L'avocat baissa la tête, c'était lui maintenant qui n'osait pas la regarder. La discussion qu'il avait eue avec Lucila tournait en boucle dans sa tête depuis qu'elle avait eu lieu et là elle raisonnait plus que jamais. Elle avait suscité chez lui une profonde remise en question et avait passablement diminué sa confiance en lui vis-à-vis d'Irmine. En d'autres termes, "il en avait assez fait".
Il se connaissait, il savait qu'il était du genre à vite s'emballer lorsqu'il était épris d'une femme et qu'il suivait toujours son coeur. Il savait aussi maintenant que cette attitude pouvait blesser et même, pour reprendre les termes de Lucila, "bousiller sa vie". Or, c'était bien la dernière de ses intentions. Ce qui s'était passé dans la bibliothèque était l'illustration parfaite de ce qu'il faisait, en général. Agir sans réfléchir aux conséquences. Il hocha doucement la tête et dit :


"Ce serait bien que j'en prenne de la graine. Ca éviterait un certain nombre de problème. Mais d'un côté ..."

Il ne trouvait pas ses mots, mais ce qu'il voulait dire c'était qu'il ne l'aurait jamais abordée s'il n'avait pas fait preuve de l'imprudence qu'il se reprochait aujourd'hui. Il soupira et regarda à nouveau la femme qui était à ses côtés et dont le regard fuyait toujours vers la mer. Le vent faisait voler ses cheveux autour d'elle et soulevait l'étoffe de sa robe en marquant les formes de son corps, rien que cette vision suffisait à anéantir les bonnes résolutions qu'il avait tenté de prendre.


"D'un côté, reprit-il, moi non plus. Je n'avais jamais fait ça avant. Suivre une inconnue, lui écrire, la retrouver dans Paris, l'inviter à danser ..."

Et tenter de l'embrasser.


"Et faire une chose aussi minable que de laisser tomber volontairement quelque-chose pour ne pas lui laisser le choix."

Il détourna son regard d'elle, de peur de trop en dire mais il avait le coeur au bord des lèvres. Il savait qu'elle était fragile et qu'il ne lui en fallait pas beaucoup pour qu'elle se ferme comme une huître, mais il ne supportait pas l'ambiguité de leur relation depuis sa tentative de baiser avortée dans la Bibliothèque de l'académie. Et pire encore, il n'arrivait pas à comprendre, à déchiffrer ce dont elle, elle avait vraiment envie.
En l'occurrence, jamais il n'avait été aussi esclave de ses propres sentiments.


"Ine ..." risqua t-il.

Puis il hésita soudain, choisissant soigneusement ses mots.
Bien qu'elle soit venue manifestement dans l'intention de ne plus jamais le revoir elle était toujours là. Tout dans son comportement était contradictoire. Tout avait toujours été contradictoire.

"Je suis un peu démuni en fait. Je ne sais pas d'où te vient cette réserve, ce que tu as vécu, en fait je réalise que je te connais assez peu. Soit assurée que si je t'ai brusquée, je ne l'ai jamais fait intentionnellement. Je suis quelqu'un d'égoïste au fond ...
Alors je te le demande. En toute honnêteté, qu'est-ce que toi, tu veux ?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Jeu 5 Mar - 1:28

Accoudée au rempart de pierre, Irmine gardait ses prunelles vertes fixées sur l'horizon. En écoutant Goulven, elle eut l'impression qu'il avait pris sa confession pour un reproche, alors qu'elle tentait seulement de lui faire comprendre qu'elle fonctionnait différemment de lui. Au contraire, désormais elle réalisait qu'elle était heureuse qu'il ne l’ait pas laissée disparaître dans le labyrinthe des jardins du Grand Conseil cette fin d'après-midi de septembre, car elle ne l'aurait pas connu sinon. Et apprendre qu'elle était la première avec laquelle il se comportait ainsi lui fit infiniment plaisir. Tout cela, elle essayait pourtant de l'étouffer, croyant se simplifier la vie ainsi.

La bibliothécaire finit par reporter son regard sur son ami au moment où celui-ci détournait le sien. Elle avait perçu la nervosité dans sa voix, il semblait tout aussi mal-à-l’aise qu’elle, et pour cela elle blâmait cette danse qu’ils avaient partagée…elle avait rendu leur relation ambiguë. Irmine se disait qu’elle aurait mieux fait de refuser et de poursuivre leur visite, elle n’aurait pas tous les problèmes et la gêne qu’elle subissait maintenant.

Son cœur rata un battement en l’entendant à nouveau l’appeler par ce surnom qu’il avait déjà utilisé en lui disant au revoir la dernière fois. Cela la dérangeait-elle qu’il ait prit cette liberté ? Non, pas vraiment...elle aimait le son de ce diminutif dans sa bouche.

Ce qu’il lui dit ensuite porta un sacré coup à Irmine : il avait l’impression de peu la connaître, alors qu’elle-même avait le sentiment de s’être dévoilée plus vite qu’avec quiconque. Sa question la prit de court.
Un long silence s’installa, brisé uniquement par le bruit des vagues au-dessous d’eux. Irmine était encore plus perdue qu’auparavant, et elle ne pensait même plus à rentrer à Beauxbâtons. Une réponse remplie d’amertume accumulée des années durant finit par s’échapper de ses lèvres.

- Pourquoi prendre la peine de se poser la question ? Vu que ce que j’ai pu désirer s’est rarement réalisé.

Elle lui fit un sourire qui n’avait rien de joyeux en accrochant à nouveau son regard. Il avait probablement voulu lui demander ce qu’elle attendait par rapport à cette amitié particulière, mais elle n’était pas certaine de savoir elle-même ce qu’elle voulait. Son cœur le savait, mais sa tête refusait de l’écouter et préférait se murer derrière l’idée que les sentiments qu’elle éprouvait étaient amicaux, et que de toute manière il en aimait déjà une autre.

Nerveuse, elle faisait courir ses doigts sur les pierres, et le reste sortit sans qu’elle y ait vraiment réfléchi.

- Je suis désolée si je te donne l’impression de te fuir sans arrêt…ce n’est vraiment pas ce que je veux, mais j’ai de la difficulté à me lier au gens, à me dévoiler.

Ils avaient échangé quelques lettres, ne s’étaient pas vu tant que ça…et pourtant, chacun de ces moments étaient chargés de sens pour la jeune femme, bien plus que tout ce qu’elle avait vécus depuis le début de cette année scolaire…et depuis plus longtemps encore !

- Je ne veux pas que tu sortes de ma vie. avoua-t-elle en plongeant son regard vert dans les prunelles azur de Goulven et en marquant une pause, Je suis sûrement la plus égoïste de nous deux…

Il faisait constamment des efforts pour l’atteindre, tenter de jeter un pont sur ce fossé qu’elle s’évertuait à creuser…et elle, elle attendait et lui reprochait tout cela alors qu’au fond elle ne supportait pas l’idée de ne plus jamais le voir. Il avait suffit de ces quelques minutes en sa compagnie pour oublier les raisons pour lesquelles elle lui en voulait.
Irmine ramena derrière son oreille une mèche de cheveux tourmentée par le vent, elle commençait à ressentir le besoin de marcher, d’évacuer la tension qui l’envahissait après ses confessions.

- Marchons un peu, veux-tu ? C’est la première fois que je viens ici. demanda-t-elle avec un sourire timide.

Alors qu’ils commençaient à longer les remparts, elle décida de revenir sur ce qu’il lui avait dit dans les jardins. Parler de lui était beaucoup plus facile pour elle, il le prendrait peut-être comme une nouvelle fuite, mais elle avait besoin d'un instant de recul et de ne plus être le centre de la conversation.

- Tu as des problèmes ? Enfin, comme tu as dit tout à l’heure que tu es préoccupé...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Jeu 5 Mar - 9:46

Une réponse vint enfin et elle ne satisfaisait pas l'avocat qui lui signifia par son regard son envie d'insister.

"Ca ne répond pas à ma question ..." dit-il avec un sourire.

Mais peut-être qu'elle n'était pas en mesure de lui répondre pour le moment, peut-être qu'il était impatient, qu'il lui en demandait trop ? Peut-être aussi que cela, au fond, ne le regardait pas. Peut-être qu'elle ne comprenait pas le sens de sa question parce qu'elle ne l'envisageait pas autrement que comme un ami.

- Je suis désolée si je te donne l’impression de te fuir sans arrêt…ce n’est vraiment pas ce que je veux, mais j’ai de la difficulté à me lier au gens, à me dévoiler.

Il releva les yeux vers elle et lui fît un sourire encourageant. Il pensait que c'était un réel gâchis car il la trouvait tellement intéressante et plus récemment, touchante aussi. Mais il n'était pas malaisé de deviner que tout cela lui en coûtait beaucoup. En prime, le jeune homme ne la ménageait pas, ceci étant, la suite de la conversation le désarçonna complètement.

- Je ne veux pas que tu sortes de ma vie. Je suis sûrement la plus égoïste de nous deux…

C'était elle, cette fois, qui accrochait son regard. Elle qui lui tendait la main, elle qui essayait de maintenir le lien. Goulven ne savait pas ce qu'elle avait vécu. Il ignorait ce par quoi elle était passée mais il devinait - parce qu'il ne pouvait faire que cela - qu'elle avait dû se construire sans l'aide de personne et que de reconnaître qu'elle avait besoin de la présence de quelqu'un, ou même simplement envie de cette présence était quelque-chose de totalement inédit pour elle.
Pour la première fois aussi, il comprit ce qui motivait son comportement contradictoire : la peur. De quoi ? De souffrir ? Il entrevoyait maintenant l'énorme responsabilité qu'il avait prise en lui demandant de lui ouvrir son coeur, il était de son devoir d'en prendre soin, de le chérir. De la chérir. D'être patient avec elle, d'attendre qu'elle soit prête à recevoir tout l'amour et toute l'affection qu'il était capable de lui donner.
Mais il devait, et cela, il ne l'avait réalisé que tout récemment, être prudent et ne pas se laisser submerger par ses sentiments, ne pas refaire les même erreurs que par le passé. Protéger de lui-même ce qui était en train de naître entre eux parce qu'il en avait pleinement conscience.
On compare souvent le sentiment d'amour avec une flamme. Un flamme peut s'éteindre si elle n'est pas entretenue, mais elle peut aussi vite donner naissance à un incendie dévastateur.

Goulven du prendre sur lui pour résister à l'envie - au besoin, de la prendre dans ses bras et de la rassurer. Ce qui l'empêcha de le faire c'était le fait qu'il était aussi perdu qu'elle.

Finalement, elle sauva la situation en lui proposant une marche. C'était la première fois qu'elle venait ici, lui il connaissait cet endroit par coeur.

"Nous avions un jeu, avec mes cousins." dit-il en redevenant lui même.

"Il fallait courir autour des remparts sans jamais s'arrêter, celui qui s'arrêtait en premier était ar korr kamm ... Le nain boiteux. C'était l'humiliation suprême."

Elle s'engouffra dans la brèche qu'il avait ouverte pour parler de lui et s'inquiéta soudain pour lui. Il lui avait dit qu'il était préoccupé pour expliquer son attitude, même si cela ne l'excusait pas. L'avocat baissa la tête un peu gêné, il n'avait pas voulu l'inquiéter inutilement.

"C'est un ami qui a des problèmes."

Il fouilla dans la poche de sa veste et lui tendit une affiche pliée en quatre légèrement chiffonnée parce qu'il l'y avait fourrée à la va-vite et discrètement alors qu'il était encore dans les bureaux du Gouvernement. L'affiche était en réalité un avis de recherche lancé contre son ami Jared Faure. Le Grand Conseil offrait une récompense de 20000 écus pour la capture de ce chef rebelle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Sam 7 Mar - 19:32

Irmine était soulagée qu'il lui laisse ce répit qu'elle demandait en proposant de marcher. Lui avouer qu'elle tenait à lui, alors qu'elle venait de lui dire quelques secondes plus tôt qu'elle ne se liait que peu aux autres, n'était pas rien pour la jeune femme. C'était accepter au fond d'elle et devant lui qu'il comptait, mettre de côté sa défiance et s'ouvrir un peu aux sentiments qui naissaient dans son coeur. Elle l'avait déjà fait avec ses quelques amis, mais avec Goulven c'était différent, c'était encore moins facile car elle sentait au fond l'implication différente que cela avait...et en même temps, cela semblait presque naturel. Alors que jusque-là elle avait plutôt eu tendance à chercher à amenuiser la force de ce lien, elle avait soudainement eu peur de le perdre, qu'il finisse par laisser tomber, et cela avait motivé cet aveu du désir de continuer à le côtoyer.

L'ambiance s’allégea un peu quand il raconta une anecdote de son enfance et Irmine sourit à cette image de gamins rieurs courant sur le fort, digne d'une carte postale. Elle avait envie d'en savoir plus sur lui, son enfance, si à l'époque il rêvait déjà d'être avocat, mais elle s'inquiéta d'abord de ce qu'il avait mentionné au Grand Conseil.
Pour toute réponse, il mentionna un ami et lui tendit une feuille chiffonnée, qu'elle déplia. En lisant ce qui était noté et en reconnaissant l'homme sur la photo, Irmine s'arrêta sur place de stupeur.

- Jared Faure ?!

La bibliothécaire gardait un souvenir très net de cet ami de l'avocat, qu'elle avait rencontré à nouvel-an et dont le comportement lui avait paru des plus étranges. Elle avait senti et compris à leur courte discussion qu'il cachait sûrement autant de choses qu'elle, mais ne s'était pas imaginé une seconde que cela soit ça

- Tu savais pour ça ? demanda-t-elle, incrédule en pointant du doigt la mention de chef rebelle.

La naïade lui rendit l'avis tout en observant son ami. Elle, qui était déjà confuse depuis la confession de Lucila, était encore plus perdue. Goulven était ami avec un chef rebelle - et sûrement pas l'un des moindre vu la somme qui était offerte en récompense à la personne qui le retrouverait ! - tout en ayant quitté son ex-fiancée en raison de son hybridation. Il n'y avait aucune logique à tout cela, et cela perturbait le pauvre cerveau de la bibliothécaire !
En revanche, elle comprenait mieux la tension qui semblait habiter le jeune homme. Jetant un regard autour d'eux pour s'assurer qu'ils étaient seuls, elle demanda doucement :

- Et tu as une idée d'où il se cache ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Sam 7 Mar - 23:23

Goulven se tendit lorsque le sujet de la recherche de la recherche de Jared vint sur le tapis. Il ne pouvait pas vraiment confier à Irmine ses inquiétudes à ce sujet, il risquait sa place si cela venait à se savoir. Heureusement pour lui, ils n'étaient plus au Grand Conseil ... Ah ! C'était lui maintenant qui était mal à l'aise rien que d'y penser.

- Tu savais pour ça ?


Elle pointa du doigt l'inscription qui s'étalait en caractères gras sous le portrait de l'hybride. L'avocat hocha la tête et détourna le regard, comme s'il n'assumait pas le fait de détenir cette information. Il n'avait jamais ignoré les activités dites illégales de son ami d'enfance, pire, il l'avait sorti d'un mauvais pas plus d'une fois sans que celui-ci ne lui demande, certes, ce qui l'impliquait complètement dans la petite rébellion qui se mettait en place sous le nez du Consul de France. Cependant, il n'était pas près à prendre ouvertement position dans ce conflit. Il aidait un homme qui avait été son frère de coeur avant d'être un chef rebelle.

- Et tu as une idée d'où il se cache ?

Il secoua la tête par la négative.

"Non, cette fois je ne suis au courant de rien."

Il regarda Irmine et jugea qu'il pouvait lui faire confiance, ne serait-ce que parce qu'elle était très mal à l'aise lorsqu'elle se rendait dans les locaux du gouvernement et puis ce n'était pas elle qui allait lui créer des problèmes.

"Personne n'est au courant. Ce n'est pas la première fois qu'il disparaît sans laisser d'adresse. Il fait cela pour protéger ses proches. Mais jamais aussi longtemps."

Il remit l'affiche dans la poste de sa veste, il était visiblement perturbé par cet avis de recherche qui était le premier. Jared était le meilleur ami qu'il n'avait jamais eu.

"Donc je ne suis pas tellement serein cette fois, je dois bien l'avouer. Mais je ne veux pas t'ennuyer avec ça, Jared est un homme pleins de ressources, il s'en sortira probablement."


Il allait sans dire qu'il serait plus rassuré si l'hybride lui donnait un signe de vie ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Lun 9 Mar - 4:19

Pour une fois, le plus tendu des deux n'était pas Irmine, mais les circonstances n’enchantaient guère la bibliothécaire. Goulven semblait au comble du malaise lorsqu'il hocha affirmativement de la tête pour signifier qu'il connaissait les activités de Jared, et elle était incapable de définir si c'était de la honte par rapport à cela ou le simple que fait qu'en ces temps troublés il était difficile d'affirmer haut et fort ce genre d'amitié.

La stupéfaction fit ensuite place à la compassion, car l'avocat semblait vraiment soucieux. Elle aurait aimé pouvoir le rassurer, mais elle ne trouvait pas de mots adéquats : en effet, si Jared en était au point de voir sa tête mise à pris, le Grand Conseil ne devait pas ménager ses efforts pour le retrouver et devait lui réserver une punition à la hauteur de son implication dans le mouvement rebelle. Inconsciemment, Irmine se réduisit légèrement la distance qui la séparait de Goulven, et on aurait pu penser qu'elle poserait sa main sur son bras en signe de réconfort, mais il n'en fut rien. Elle était encore trop perturbée par toutes les informations contradictoires qu'elle recevait sur son ami dernièrement, mais ne pouvait s'empêcher de s'en rapprocher en sentant qu'il était troublé.
Soudain, elle réalisa autre chose de bien plus inquiétant pour elle que la situation de Jared, qui au fond ne l'intéressait que par son lien avec Goulven.

- Lui, je ne sais pas...mais toi ? Tu es un employé du Grand Conseil ! Te rends-tu compte des implications, si tes supérieurs venaient à apprendre que tu es ami avec lui ?

Irmine se souvenait que Goulven avait mentionné avoir souvent sorti Jared de mauvais pas lors de leur scolarité...le faisait-il encore aujourd'hui ? C'était de la folie ! Tout comme le fait qu'il paraissait capable de se confier à quelqu'un là-dessus, même à elle, dont il ne connaissait presque rien comme il venait si justement de le faire remarquer quelques minutes plus tôt !

- Tu risques gros, Goulven ! Tu pourrais perdre ton travail, ou pire...

Ce n'était pas sans raison qu'Irmine se tenait le plus possible éloignée du conflit de valeur du sang, considérant comme bien trop dangereux d'affirmer son hybridation à la face du monde, et encore plus de démontrer une quelconque affinités avec les groupuscules qui commençaient à se soulever contre la politique du gouvernement magique français.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Lun 9 Mar - 18:54

Discuter de cela le rendait nerveux. Il avait parfaitement conscience des enjeux et de ce qu'il risquait. Pourtant, la dernière chose que souhaitait Goulven, c'était de prendre part à ce conflit. Oui, c'était un peu facile comme position, il s’accommodait un peu des deux parties mais le fait était que, ne supportant pas l'injustice, il comprenait le let-motiv des rebelles sans pour autant approuver leurs méthodes. Il avait aussi pu constater à quel point les sorciers étaient injustes avec les hybrides et ce, à plusieurs reprises, mais il ne trempait aucunement dans les activités rebelles ... Du moins pas directement. Le sorcier du Grand Conseil se remit à marcher le long des remparts en enfonçant ses mains dans ses poches et en rentrant la tête dans ses épaules.
L'avocat pleins de confiance en lui avait littéralement disparu devant l'homme mort d'inquiétude qu'il était.

"Jared est comme mon frère." lui dit-il. "Nous étions amis bien avant tout ça. Les choses entre nous n'ont jamais changé. S'il trempe dans des activités ... illégales ... je n'y suis pour rien." continua t-il en butant sur le mot illégal. 

En France "Légalité" ne rimait plus avec le mot "Justice".

Mais Irmine avait raison, il risquait gros et le Consul le lui avait clairement fait comprendre lors de leur dernier entretien : il devrait mieux choisir ses relations, ou il risquait son poste.  

Il y avait un endroit un peu plus loin où la muraille était cassée, libérant un petit raccourci pour descendre sur la plage. Comme il connaissait le monument par cœur, il avait emprunté ce passage des dizaines de fois étant gamin en aillant l'impression de partir à l'aventure. Il s'y glissa sans y penser et sans vérifier que la Bibliothécaire le suivait et se laissa tomber des deux mètres qui le séparaient de l'étendue de sable sur laquelle venaient mourir les vagues plus loin. Il leva la tête vers elle et lui sourit. C'était vraiment agréable de pouvoir parler librement. Au Grand Conseil, chacun de ses mots était soigneusement mesuré avant d'être prononcé et, même ainsi, ses propos étaient susceptibles d'être déformés et retournés contre lui. Il savait qu'il n'avait pas à craindre cela d'Irmine et c'était plutôt reposant. 

"Oh ! Désolé, j'ai sauté sans y penser. On pourra remonter un peu plus loin mais là ..."

Il lui tendit la main pour l'aider à descendre en l'incitant à le suivre.

"Viens ..." lui dit-il avec un sourire.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mar 10 Mar - 1:53

Les grands-parents d'Irmine avaient toujours présenté leur petite-fille avec honte à leurs visites issues du gratin de la société magique, et la petite fille les avait même vu perdre des relations à cause d'elle. Il lui était donc très tôt apparu que fréquenter des hybrides ou des sorciers fréquentant des hybrides était très mal vu dans la société. La réponse de Goulven aurait pu la rassurer, lui montrer que malgré la façon dont avait tournée Jared, il avait conservé leur amitié...mais cela ne fut malheureusement pas le cas. Ce qu'elle entendait, c'était qu'il était resté son ami car il le connaissait "d'avant cela", et il se dédouanait des activités illégales du chef rebelle. Et puis, dans un coin de sa tête résidait toujours le souvenir qu'il avait brisé ses fiançailles parce que l'hybridation de Lucila gênait sa carrière et ses parents. Irmine était comme ça, par réflexe elle choisissait toujours l'interprétation la poussant à la méfiance et à la fuite.

- Je vois.

Ce fut tout ce qu'elle trouva à répondre. La naïade venait de réaliser qu'en l'enjoignant à la prudence, c'était comme si elle lui disait également de ne pas la côtoyer sans qu'il le sache, ce qui était ridicule quand on y pensait, étant donné qu'elle venait de lui demander de ne pas sortir de sa vie. Elle faisait vraiment n'importe quoi avec lui ! Il avait le don de lui faire perdre ses moyens et sa logique habituelle.

Soudain, alors qu'Irmine suivait des yeux le vol d'une mouette, Goulven disparut de ses côtés. Elle tourna la tête, étonnée, et le vit aux pieds de la muraille, lui souriant et l'invitant à le rejoindre. Aucune promenade avec lui n'était à l'abri d'une surprise ou deux décidément.
Il lui tendait la main comme pour l'aider à descendre les deux petits mètres qui la séparaient du sable, et Irmine réalisa qu'il avait de plus en plus avec elle un comportement démontrant qu'il la percevait comme une chose fragile, qui risquait de se briser à chaque instant. Cela ne plaisait pas à la naïade, ce n'était pas l'image qu'elle voulait qu'il ait d'elle...mais quelle image voulait-elle qu'il se fasse d'ailleurs ?
Elle ne prit donc pas sa main et laissa tomber lestement à ses côtés avec un sourire amusé.

- Je suis une grande fille, je sais m'adapter. fit-elle en guise de réponse à son geste mais également à sa proposition de remonter plus loin.

Ils continuèrent de marcher tranquillement sur la plage, et Irmine en profita pour en apprendre un peu plus sur son interlocuteur, plus détendue que quelques minutes auparavant et voyant surtout que le sujet Jared était clôt pour Goulven.

- Tout à l'heure tu as dit que tu venais souvent ici, tu as grandi dans le coin ?

La jeune femme s'intéressait sincèrement à l'avocat, elle avait envie d'en savoir plus sur lui, de le connaître, de découvrir comment il était devenu ce sorcier aux manières charmantes et au tempérament capable de la désarçonner à tout bout de champ.
Une fois qu'elle eut sa réponse, les mots qu'il avait eu sur elle un peu plus tôt lui revinrent en tête : "Je ne sais pas d'où te vient cette réserve, ce que tu as vécu, en fait je réalise que je te connais assez peu." Il avait raison, bien qu'elle eut l'impression au contraire qu'elle lui avait montré plus d'elle que ce qu'elle voulait, lui s'ouvrait à elle et répondait facilement à ses questions, tandis qu'elle-même gardait la quasi-totalité de sa vie cachée derrière un voile de mystère et de réponses vagues. Il ne connaissait que la Irmine qu'elle était dans l'instant présent, avec lui, et c'était quelque chose d'assez agréable pour elle...sauf quand il ne comprenait plus son comportement parce que celui-ci était évidemment influencé par son histoire. Elle se prit à penser qu'il méritait mieux que ça, et surtout qu'il fallait qu'elle mérite un peu mieux l'attention qu'il lui portait. Il agissait comme s'il n'attendait rien d'elle, mais ne finirait-il pas se désintéresser à force ?

Peut-être était-ce le bruit de l'eau qu'ils longeaient qui apaisait Irmine, ou la chaleur du soleil breton qui faisait fondre sa retenue...toujours est-il qu'elle lui fit un cadeau dont il ne mesurerait peut-être pas l'importance :

- Je ne veux plus être égoïste. Une question...pose-moi celle que tu veux, et je te promets de te répondre en toute honnêteté.

La bibliothécaire était presque surprise par cette main symbolique qu'elle lui tendait, mais comme toujours avec lui, elle avait eu une impulsion venue tout droit de son coeur, et non de sa tête. Elle espérait malgré tout qu'il ne lui demanderait pas de d'avouer l'inavouable.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mar 10 Mar - 8:14

Pas vexé le moins du monde et sans perdre son sourire il rangea ses mains dans ses poches et continua à marcher sur la plage en s'enfonçant légèrement dans le sable. La discussion sur Jared était close à son grand soulagement. Tranquillement, l'avocat laissa le "silence" s'installer entre eux. Irmine amena alors un nouveau sujet de conversation sommes toutes léger.

- Tout à l'heure tu as dit que tu venais souvent ici, tu as grandi dans le coin ?

"Oui et non ! La famille de ma mère vient de Saint-Malô, j'allais ici en vacances chez mes grand-parents et voir mes cousins. C'est vrai que depuis le temps on connaît ces lieux et ces rues par coeur, je m'y suis très souvent abîmé les genoux. Alors quand j'ai compris qu'il valait mieux un endroit éloigné du Grand Conseil pour qu'on puisse parler librement, j'y ai pensé tout de suite, je ne sais pas pourquoi."

Si, il savait. Les souvenirs liés à cet endroit étaient tellement bons, innocents et emprunts d'enfance que de venir ici lui apportait toujours du réconfort et avait un pouvoir apaisant sur lui. C'était un monde encore à part du reste dans son coeur. Un monde que ses soucis d'adultes n'avaient pas encore entâché.

"Je suis né et j'ai grandi à Plougastel-Daoulas. C'est presque une île parfois ..."  lui dit-il avec le regard un peu plus sombre car on ne pouvait pas dire qu'il avait spécialement des bons souvenirs de ses derniers séjours chez ses parents en particulier à cause du son père et du sujet de sa carrière qui revenait constamment sur le tapis.

"Je suis enfant unique ..."  du moins c'était encore ce qu'il croyait "Mais j'avais quatre cousins malouins qui, comme moi, ne résident plus chez leurs parents depuis le temps. Enfin, on est pas parti bien loin, c'est dur d'arracher un Breton de la Bretagne !"  dit-il en plaisantant ... Mais pas vraiment en fait. Lui-même était devenu Nantais ce qui constituait un petit exploit en soi !

Elle le surprit, encore une fois en lui faisant une proposition des plus inattendue.

- Je ne veux plus être égoïste. Une question...pose-moi celle que tu veux, et je te promets de te répondre en toute honnêteté.


Elle lui avait dit, plus tôt, qu'elle était prudente. Il avait compris aussi que s'ouvrir n'était pas une chose évidente pour elle et en lui promettant d'être honnête elle lui donnait la possibilité inédite d'en savoir plus sur elle. Il ne lui posait aucune question, il préférait la laisser se confier à sa guise. Elle lui avait parlé un peu de sa vie à Paris lorsqu'ils s'y étaient vu, mais cela avait été relativement bref.
Aussi, avoir un éclaircissement sur son attitude dans la bibliothèque était tentant. Il aurait pu lui demander si, si personne n'avait pénétré son sanctuaire à ce moment-là, il l'aurait laissé l'embrasser par exemple. Il aurait pu aussi lui demander pourquoi elle tenait à ce qu'il reste absolument dans sa vie, ce qui la conduisait à conserver des rapports avec lui en dépit de l'étrange faculté qu'il semblait avoir de la pousser dans ses retranchements. En d'autres termes, il avait là une occasion inouïe de savoir si ses sentiments étaient partagés ou non.

Mais elle ne voulait plus être égoïste et il lui paraissait normal de jouer à armes égales avec elle. En même temps, il avait très envie de la connaître plus parce qu'il estimait qu'il ne savait rien d'elle, pas grand chose de sa vie et en même temps faire sa connaissance était une chose réellement passionnante ... il n'était jamais au bout de ses surprises.

"Très bien ! Tu m'as emmené une fois dans ton sanctuaire, je t'ai emmené dans le mien. Je voudrais bien savoir aussi d'où est-ce que tu viens." lui demanda t-il avec un sourire qu'il joignit avec un regard rempli de curiosité.
Pendant ce temps-là, la mer remontait tranquillement et les vagues ne tarderaient pas à venir s'écraser contre les remparts. S'ils ne se dépêchaient pas, ils risquaient fortement de finir leur ballade les pieds dans l'eau. Et si le soleil breton était assez sympathique, il n'en était rien des eaux de la Manche à cette époque de l'année.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mer 11 Mar - 17:54

Irmine écouta attentivement lorsque Goulven partagea avec elle un bout de son enfance. Elle ne commenta pas le fait qu’il ait jugé nécessaire de s’éloigner du grand Conseil, mais approuvait totalement. Elle n’aurait jamais pu parler avec lui comme ça s’ils étaient restés dans l’enceinte du gouvernement : cet endroit générait une tension difficilement supportable chez la jeune femme, elle se demandait comment on pouvait y aller tous les jours sans finir par avoir la nausée. Enfin, cela devait être très différent en étant pas hybride…

Elle remarqua le léger changement dans l’expression du jeune homme lorsqu’il mentionna son lieu de naissance, mais elle n’eut pas le temps de lui demander si c’était un endroit qu’il n’aimait pas, car il avait immédiatement enchaîné sur la difficulté des bretons à « s’expatrier ».
L’attachement à sa terre natale était une chose qu’Irmine ne connaissait pas, au contraire elle avait été heureuse de s’en éloigner.

- Pourtant voyager nous confronte à qui nous sommes au fond. commenta-t-elle simplement, pensive.

Goulven marqua un temps de réflexion lorsqu’elle lui proposa de lui poser une question, semblant hésiter sur ce qu’il allait demander. Heureusement cela fut très court et ne laissa pas à Irmine le temps de regretter cette ouverture, et sa question, qui n’en était pas une, la rassura un peu. Il était resté assez vague, elle pouvait donner une réponse plus ou moins fournie.
Elle répondit à son sourire en forçant un peu le sien, et commença une réponse très générale, avant de l’approfondir un peu, poussée par la curiosité qu’elle lisait dans les yeux de son ami.

- De Bourgogne, la région du Morvan plus précisément. commença-t-elle, tentant de garder l’air le plus détaché possible, Tu as déjà entendu parlé d’Avallon, le village sorcier dont les moldus ont pris possession au Moyen-âge ? J’ai passé les premières années de ma vie pas loin.

Irmine ne mentionna pas qu’elle n’y était pas née, car elle ne savait pas où cela avait eu lieu. Elle connaissait l’endroit au bord de la Loire où ses parents l’avaient conçue, car son père y vivait toujours, mais elle n’avait aucune idée d’où sa mère avait bien pu lui donner naissance. Bien des régions étaient traversées par la rivière !

- On a déménagé quand j’avais 5 ans. ajouta-t-elle après un instant, Vers le Mont Beuvray, qui à l’autre bout du massif. C’est là qu’est née ma passion pour les Magies Anciennes, il y avait de nombreux druides celtes dans le coin avant l’arrivée des Romains, il en reste beaucoup de traces.

La jeune femme tentait de donner les quelques points positifs qu’elle gardait de la terre de son enfance, mais son regard s’était malgré tout un peu éteint. Elle détestait la région d’Avallon et son racisme ambiant, ses grands-parents en étaient partis de honte après que l’hybridation de leur petite-fille se soit révélée devant tout le village sorcier avoisinant, lors d’un accident de fontaine… Mais elle n’avait guère plus apprécié le Mont Beuvray. Le lieu en soi n’était pas dénué d’un charme qu’elle reconnaissait volontiers, mais elle y avait vécu sous un joug encore plus lourd, ses grands-parents ayant emménagés dans une maison plus isolée que la précédente.
Le quitter avait été un soulagement, bien que la véritable libération ait eu lieu lorsqu’elle avait atteint la majorité.

Irmine jeta un regard à la mer, qui ne cessait de remonter sur la plage, ce qui la rendait mal-à-l’aise. Elle ne voulait pas risquer la découverte de son secret à cause d’une stupide marée ! Aussi elle accéléra légèrement le pas pour se rapprocher plus rapidement de l’accès aux remparts, gratifiant Goulven d’un fantôme de sourire pour conclure sur sa région d’origine.

- J'y retourne très rarement depuis que mes grands-parents m’ont amenés pour ma première rentrée à Beauxbâtons.

Son esprit à moitié accaparé par l’eau qui se rapprochait avait laissé échapper une information de plus que ce qu’elle avait prévu.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Mer 11 Mar - 19:16

Avec le souci de ne pas la mettre d'avantage mal à l'aise il lui avait posé cette question en sachant qu'elle pourrait lui donner une réponse très vague, comme une réponse plus précise. Irmine semblait avoir envie de partager des choses avec lui, mais elle ne savait peut-être pas quoi. Elle avait sans doute raison au sujet des voyages, mais Goulven n'avait pas vraiment d'avis à émettre sur la question, l'envie de voyager ne l'avait jamais caressé.

Elle commença à parler et il l'écouta attentivement, hocha la tête lorsqu'elle lui demanda s'il avait déjà entendu parler d'Avallon. Il y avait en France quelques villages qui n'étaient habité que par des sorciers et d'autres où ceux-ci avaient eu moins de chance ... Il s'abstint de donner quelques anecdotes historiques à la bibliothécaire parce qu'elle connaissait certainement l'endroit mieux que lui mais elles lui brûlaient les lèvres tout de même.

"J'en ai entendu parler oui."

Il pensait alors qu'elle en avait fini parce qu'elle ne continua pas tout de suite, mais finalement lui fît l'honneur de revenir sur les premières périodes de sa vie ce qui n'était pas pour lui déplaire. Pendant qu'elle parlait, il la regardait se tendre un peu, son regard fuyant vers la mer. Il pensa que c'était parce qu'elle ne tenait pas plus que cela à en parler et qu'elle voulait juste lui faire plaisirs. Aussi, il ne lui demanda pas plus de précisions et lui dit seulement.

"Ca doit être magnifique ..." en trahissant ainsi sa méconnaissance du pays dans lequel il vivait.

Irmine le surprit encore en continuant à parler tandis qu'ils continuaient leur marche sur la plage et que la marée les repoussait toujours plus contre le pied des remparts, si bien qu'il ne s'attarda pas sur la dernière phrase qu'elle avait dite. Il y repenserait certainement plus tard en songeant qu'elle expliquerait bien des points du comportement de la jeune femme.
Une vague plus grosse que les autres failli les atteindre, l'avocat fît un petit bond pour l'éviter mais le reste du chemin à parcourir était sous l'eau : ils n'avaient pas été assez rapides.
Ils auraient pu transplaner, mais cela aurait enlevé le plaisirs de la balade et ne lui aurait pas permis de faire ceci :

"Attention, tu vas avoir les pieds mouillés !"

Il passa un bras dans son dos et l'autre derrière ses genoux pour la soulever et franchir ainsi les 5 centimètres d'eau qui les empêchait de passer pour rejoindre l'escalier qui les conduirait vers le sommet des remparts. Goulven riait beaucoup et se comportait comme s'il avait sauvé sa belle de la noyade.

"On a eu chaud !" dit-il une fois en haut entre deux éclats de rire. "Un peu plus et on était dévoré par des bancs de crevettes roses."

Comme il ne fallait pas abuser non plus, il la reposa sur le sol, très content néanmoins d'avoir pu voler ces quelques mètres avec l'élue de son cœur dans les bras. Il la regarda à nouveau avant de repenser à ce qu'elle avait dit avant qu'il ne l'interrompe : elle n'y retournait pas souvent.

"Ah ? Où vas-tu alors quand tu as besoin de quiétude ? Où est ton Saint-Malô ?"

Avant de se raviser.

"Pardon, je n'avais droit qu'à une seule question !" dit-il en levant les mains vers le ciel.

Pour cette raison, il n'attendait pas d'elle qu'elle réponde, il savait que cela lui avait déjà demandé un effort. Mais il avait tellement envie de la connaître qu'il aurait pu passer des heures à parler avec elle, et d'elle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Jeu 12 Mar - 4:06

Goulven parvint à étonner Irmine en ne faisant aucun commentaire sur Avallon, alors qu'il avait dit connaître, ou du moins "en avait entendu parler". En féru d'Histoire qui se respecte, il avait probablement déjà lu quelque chose sur le village et la région, mais Irmine ne souhaitait pas s'appesantir sur cet endroit. En revanche, il ne semblait pas familier du tout avec le Mont Beuvray, qui gagnait déjà plus à être connu selon la sorcière...mais ce n'était pas elle qui allait lui servir de guide de la région en tout cas !

Ils furent rattrapés par la marée, qui les avait acculés contre les remparts, et la naïade eut le même saut de côté que son compagnon lorsqu'une vague manqua tout juste de les rincer. Les battements de son coeur s'accélèrent légèrement, elle devait vite transplaner avant de devoir expliquer pourquoi des marques bleues apparaitraient sur les parcelles découvertes de sa peau.

- Bon, on n'a plus qu- woh !

Sa phrase s'était interrompue dans une petite exclamation de surprise lorsque Goulven l'avait soulevée du sol pour lui éviter d'être mouillée et l'avait portée sur les derniers mètres qui les séparaient de l'escalier grimpant dans la muraille. Par réflexe, les mains d'Irmine s'accrochèrent à l'épaule du jeune homme, lui donnant un semblant de stabilité.
L'hilarité de Goulven était communicative, il exagérait sa conduite pour marquer la grande part de plaisanterie qu'elle contenait, et la bibliothécaire eut une bouffée de joie en ayant l'impression de retrouver l'homme avec lequel elle avait partagé une délicieuse soirée à Paris et qui parfois disparaissait derrière toutes les précautions qu'il prenait avec elle. C'était un instant léger, débarrassé de toute gêne, et dans lequel elle se laissa emporter sans réfléchir.

Elle se détacha doucement de lui quand il la reposa enfin à terre et l'accompagna dans ses éclats de rire alors qu'il décrivait le terrible danger qu'ils avaient couru. La naïade était infiniment soulagée d'avoir évité la catastrophe qui selon elle constituait la découverte de son hybridation, et même si elle n'aurait jamais pensé au moyen employé par Goulven...elle avait apprécié d'être à nouveau dans ses bras ! En vérité, elle y serait même volontiers restée quelques instants de plus, réalisant à cette pensée l'attraction physique qu'il exerçait sur elle. Ce fut ce qui la retint de faire la remarque que transplaner aurait été plus simple.

- C'était on ne peut plus chevaleresque de ta part.

Leurs regards se rencontrèrent et les lèvres d'Irmine retrouvèrent le sourire mutin dont elle le gratifiait de plus en plus souvent.

Malheureusement, Goulven lui rappela une partie de l'information qu'elle lui avait donnée avant cet intermède enjoué, et plongea son interlocutrice dans une réflexion perplexe en lui demandant où elle trouvait la paix. Plusieurs lieux défilèrent dans sa tête : sa bibliothèque à Beauxbâtons, Tryllekunstnerfjord en Norvège où se trouvait son ancienne université, sa rivière natale la Loire,...mais aucun ne la convainquit complètement. Il y avait toujours un petit quelque chose qui l'empêchait d'être complètement apaisée, même dans la Loire elle gardait toujours un éclair de déception lui rappelant qu'elle n'était pas plus une naïade à part entière qu'elle n'était pleinement sorcière.
Il sembla remarquer qu'il était allé trop loin, et lui laissa une porte de sortie, qu'elle ne prit pas car il était déjà trop tard. Son visage s'assombrit de manière fugace, et elle lâcha une réponse désabusée.

- Nulle part.

Le regard vert de l'hybride, toujours plongé dans celui de Goulven, trahit non pas une détresse mais une terrible et triste résignation.
Au loin, l'horloge d'une église sonna 17h, faisant se retourner Irmine, et volant également à Goulven le temps d'avoir un quelconque mot de plus ou geste dans sa direction.
La jeune femme se rappela brusquement qu'elle était attendue à Bois-Doré, et qu'elle était même en retard ! Elle refit face à son ami et remit vivement une mèche de cheveux derrière son oreille d'un geste nerveux.

- Je n'ai pas vu passer l'heure, il faut absolument que je parte, on m'attend ! s'excusa-t-elle, espérant qu'il ne croirait pas qu'elle fuyait encore une fois. Désolée de devoir te quitter si précipitamment...et de t'avoir détourné de ton travail, en fait.

C'était lui qui les avait amené ici en réalité, mais la bibliothécaire savait qu'il ne l'aurait pas fait si elle n'avait pas eu un comportement aussi froid lorsqu'il était tombé sur elle dans le hall du Grand Conseil.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Jeu 12 Mar - 12:46

Il pensait qu'elle ne lui répondrait pas et qu'elle sanctionnerait son audace. L'avocat regarda ses chaussures mouillées et les secoua pour les sécher quand la voix de la bibliothécaire le détourna de sa tâche.

- Nulle part.

Il leva les yeux vers elle, intrigué. Comment peut-on tenir le coup sans un tel endroit ? Comment faisait-elle si elle n'avait nulle-part où se réfugier ? Qu'est-ce qu'il l'avait empêché de s'attacher à un endroit en particulier ? Si même l'endroit où elle avait grandi ne lui apportait pas cette sérénité comment faisait-elle ? Il prit conscience du profond malaise qui l'habitait à travers ses yeux verts et bien qu'il en avait perdu l'envie, il garda son sourire.
Le bien-être de son amie lui paraissait important et il espérait avoir réussi à partager un peu avec elle la sérénité que lui apportait l'endroit, mais ça ne lui suffisait pas. Il avait aussi envie de la réconforter et de la prendre dans ses bras. Alors qu'un silence gênant allait s'installer entre eux, les cloches de Saint-Vincent sauvèrent la situation en donnant 17 heures.

- Je n'ai pas vu passer l'heure, il faut absolument que je parte, on m'attend !

Lui non plus n'avait pas vu le temps passer.

"L'audience est à 17h15 et je n'ai rien préparé." dit-il en riant.[b] "J'ai juste le temps de rentrer pour me déguiser !"

- Désolée de devoir te quitter si précipitamment...et de t'avoir détourné de ton travail, en fait.

Désolée, elle le paraissait sincèrement et il ne le prenait pas pour une tentative de fuite. Pas après qu'elle lui ai dit qu'elle ne voulait pas qu'il sorte de sa vie ! Au lieu de répondre, Goulven fît mine de chercher quelque-chose dans la poste de sa veste.

"Mince, je n'ai rien à 'perdre' cette fois ... Je vais être obligé de t'empêcher de partir avant que tu ne me dises quand est-ce que je te revois ! Sinon je vais être obligé de t'écrire mais tu ne voudrais pas me tuer j'espère ? Bon, soyons sérieux cinq minutes. Si je te dis que je suis meilleur cuisinier que danseur, tu acceptes de dîner avec moi ?"

Il n'avait pas vraiment d'arrière pensée en lui faisant cette proposition, juste l'envie de passer du temps à discuter avec elle.

"La semaine prochaine ? Le jour qui t'arrange."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 523

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Sam 14 Mar - 3:03

Quand Irmine annonça qu'elle devait partir, Goulven, lui, remarqua qu'il avait une audience et n'avait plus le temps pour autre chose que d'enfiler à nouveau son habit d'avocat. Cela ne semblait pas déranger le jeune homme plus que cela, mais elle ne voulait pas qu'il ait des soucis au Grand Conseil à cause d'elle. Elle était donc sur le point de dire au revoir et de transplaner, quand il parut très affairé à chercher quelque chose dans ses poches.

- Qu'est-ce que tu fais ?

- Mince, je n'ai rien à 'perdre' cette fois...

Irmine éclata de rire à ce rappel de sa manoeuvre qui avait conduit à cette rencontre. Il semblait avoir retenu la leçon et ne pas lui forcer la main pour décider du lieu et de la manière dont ils se reverraient. Irmine lui ayant dit qu'elle ne voulait pas qu'il sorte de sa vie, et s'étant même un peu confiée sur son histoire, il semblait évident pour l'un comme pour l'autre qu'ils ne laisseraient pas passer autant de temps avant de se revoir cette fois-ci. Et en effet, le sorcier prit les devants en l'invitant à dîner la semaine qui suivrait.

- D'accord. Samedi soir ? accepta-t-elle sans prendre le temps d'hésiter pour une fois. Si tu es meilleur cuisinier je peux donc espérer repartir avec toutes mes dents, je suis rassurée. J'amènerai le vin dans ce cas.

Alors qu'il lui donnait son adresse, Irmine affichait un sourire qui n'avait rien à voir avec l'humeur qui avait gouverné le début de cette escapade. La présence de Goulven lui faisait oublier sa prudence et ses doutes perpétuels quant au bienfondé du rapprochement qui s'opérait entre eux. Elle profitait seulement de sa conversation, de sa dérision et de sa culture.

Il était temps de se dire au revoir, et une fois de plus elle se trouvait légèrement embarrassée, n'ayant pas spécialement envie de le quitter, mais ravie à l'idée qu'elle le reverrait très vite. Cette simple idée la poussa à franchir le pas qui les séparait et à déposer une bise aussi légère qu'une plume sur la joue de son ami, comme cela lui arrivait avec les personnes qui lui étaient chères. Elle ne s'attarda pas, mais sa joue frôla celle de Goulven tandis qu'elle s'en éloignait en retirant la main qu'elle avait délicatement posée sur son bras.

- Merci de m'avoir amenée ici.

Irmine était sincère, elle était contente d'avoir pu découvrir le "sanctuaire" de Goulven. La jeune femme parut sur le point de dire quelque chose de plus, puis se ravisa en se mordant la lèvre inférieure, tic de gêne qu'elle possédait depuis toujours. Oh et puis, cela ne lui coûterait rien après tout !

- Tu sais quel est le mot norvégien pour "ami" ?

Elle marqua une pause d'une seconde, durant laquelle son sourire se fit plus doux et où son regard plongea dans celui du jeune homme, puis elle répondit elle-même à sa question.

- Venn.

Et sur cette information, elle transplana avec un signe d'adieu de la main.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 695

avatar
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   Sam 14 Mar - 14:06

Goulven n'était pas mauvais cuisinier, il était même excellent mais modeste. Inviter Irmine chez lui partager un repas c'était surtout un prétexte pour approfondir le lien amical, saisir la main qu'elle lui tendait et continuer à deviser joyeusement autour des multiples sujets en commun qui les intéressaient. L'après-midi avec elle était passée si vite qu'il ne faisait nul doute que la soirée filerait de manière toute aussi radicale. Elle accepta sans hésiter ce qui ravit l'avocat.

"C'est à Nantes, à Pommeraye. N'y transplane qu'après 19 heures parce que c'est pleins de Moldus. Si tu veux venir plus tôt, tu peux passer par la cheminée de la chocolaterie et ensuite au deuxième ... Attend."

L'avocat saisit son écritoire et inscrivit son adresse précise sur un morceau de parchemin qu'il lui tendit après l'avoir plié en quatre.

Goulven Le Guerrec
Passage Pommeraye
Etage du milieu - porte rouge - cinquième escalier
Nantes

Joa zo etrezomp.
* "Intraduisible en français, veut dire grosso-modo : "il y a quelquechose d'ineffable entre nous", bref, un fort sous-entendu qu'Irmine ne devrait pas saisir !

Elle n'était pas déjà partie qu'il avait hâte de la revoir. Il lui paraissait impensable qu'il y avait quelques heures à peine de cela, elle avait voulu couper les ponts.

"Bon eh bien, il ne me reste qu'à partir pour justifier mon salaire et ..."

Elle s'avança vers lui et déposa une bise furtive sur sa joue, ce qui eut pour effet d'étendre encore plus son sourire et de faire scintiller ses yeux.

- Merci de m'avoir amenée ici.

"Le plaisirs était pour moi. A bientôt 'Ine ..." lui dit-il avec douceur.

Alors qu'il pensait qu'ils allaient déjà se quitter, elle retarda encore ce moment en lui posant une question à laquelle il voulait répondre par une autre question. Comme ça elle parlait Norvégien ?

- Tu sais quel est le mot norvégien pour "ami" ?

"J'en ai fichtrement aucune idée."

- Venn.

L'avocat pris cette déclaration d'amitié déguisée en plein coeur et transplana à son tour juste à temps pour l'audience à laquelle il fît plus acte de présence que d'efficacité ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au bon moment et au bon endroit ... Comme d'habitude ! - Irmine (mutinlutin malinpesti)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» A l'endroit comme à l'envers, un 8 reste un 8 (Hiro et Toni) [CLOSE]
» [AIDE(comme d'habitude)] Format MPEG plus petit
» Comme d'habitude, il y a toujours des p'tits gamins louches qui trainent ici♪ [Pv Akira Saito]
» Les partiels, comme d'habitude.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Brocéliande :: Le Grand Conseil-