AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'abri des regards (Theodora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nymphadora Fillarius Emploi : Professeur de Magie Défensive - Doyenne de Lutra

Date de création : 22/01/2015
Messages : 118

avatar
MessageSujet: A l'abri des regards (Theodora)   Sam 4 Avr - 12:38

Ces dernières semaines avaient été passablement pénibles pour la professeure de magie défensive. Elle avait du passer devant le Grand Conseil pour cette histoire de plainte et d'hybridation. Etait-ce son Avocat ? Le fait que sa soeur était devenue il y a peu ambassadrice ou tout simplement le fait qu'elle avait fini par se résilier à signer leurs stupides papiers et à accepter le fichage (avec la mention "potentiellement dangereuse" sur son fichier) ? Toujours est-il qu'elle avait écopé d'un simple rappel à la loi. Néanmoins, le Consul, qui était présent ce jour là, l'avait regardé durant tout le procès avec une telle intensité qu'elle s'en était presque sentie mal à l'aise. Elle. Néanmoins, elle avait soutenu son regard à plusieurs reprises et n'avait pas l'intention de se laisser de nouveau marcher dessus par ces crétins.

Elle soupçonnait également le travail de John dans cette affaire. Il était tout à fait possible qu'il ai profité de son statut pour la sortir de là. Elle lui écrirait plus tard pour tirer tout ça au clair. Son ex compagnon était encore un peu trop présent dans sa vie, et cette perspective ne la réjouissait guère.

Ce matin là, elle n'avait pas de cours. Ce petit moment de liberté lui faisait le plus grand bien. Elle s'était habillée d'un gilet en laine confortable et d'un jean, tout en attachant ses cheveux de manière négligée. Alors qu'elle buvait tranquillement son thé, un hibou argenté vint se poser devant sa fenêtre, une missive accrochée à la serre. Nymphadora la détacha et aussitôt, l'oiseau s'envola. Intriguée, elle l'ouvrit et la lit. Elle n'était pas signée, aucun indice sur son interlocuteur n'était indiqué. Il lui était simplement demandé de retrouver cette personne dans la forêt de Bois-Doré le soir-même.

C'était très étrange. Fronçant les sourcils, elle rangea cette lettre dans son bureau. La journée fut longue, elle n'arrêtait pas de se demander qui pouvait bien lui écrire. La curiosité était néanmoins plus forte que le reste. Nymphadora était suffisamment confiante en elle-même pour ne pas craindre grand chose de qui que ce soit. C'est donc avec une certaine appréhension mais aussi une grande détermination qu'elle se rendit au rendez-vous, à l'heure convenue.

Le soleil commençait à disparaître dans l'horizon et déjà, la forêt était noire et sombre. On n'y voyait pas grand chose. Sa baguette fermement serrée dans la main, Nymphadora arriva au point de rendez vous. Elle s'arrêta net dans un petit bosquet. Le ciel était dégagé et déjà la lune brillait au dessus de sa tête. C'est alors qu'elle senti derrière elle une présence. Cessant tout mouvement, elle se retourna vivement vers le nouvel arrivant. C'était un homme relativement grand à la carrure imposante. Ses yeux bleus perçants la fixaient, mais Nymphadora n'était nullement impressionnée. La fixant de son regard froid et méfiant de vélane, elle dit d'une voix assurée, raisonnant tout autour d'elle.

Qui êtes-vous et que me voulez-vous ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Lun 6 Avr - 2:10

Depuis qu'il était devenu le nouveau chef de la fédération des clans rebelles, Theobald devait gérer un nombre incalculables de choses. Devant garder sa couverture d'apothicaire le plus longtemps possible, il se retrouvait à faire des journées de 20h, et concentrait ses activités protestataires sur les nuits, sacrifiant par là-même plusieurs heures de sommeil. Mais il était prêt à tout pour faire avancer la cause, et il sentait que l'assassinat de Jared avait donné un second souffle aux troupes. C'était le moment où jamais de recruter les indécis qui ne l'étaient plus tant !

C'est pour toutes ces raisons combinées qu'il avait écrit à Nymphadora Fillarius pour la rencontrer de nuit, dans le plus grand secret, au coeur de la forêt qui traversait l'île de Vermeil dans sa longueur.
Il avait entendu parler de la vélane par un contact au grand Conseil, un préposé au Procès Verbal qui avait fait celui de l’audience de Nymphadora. L'homme était en réalité un rebelle depuis des lustres, une personne en qui Theobald avait entièrement confiance, et il avait aiguillé le chef sur la possibilité que la professeur de Magie Défensive pourrait constituer un atout non négligeable pour leur mouvement. Elle avait apparemment des capacités magiques grandioses, et elle ne portait pas le Grand Conseil dans son coeur...celui-ci l'avait même référencée comme potentiellement dangereuse, et une personne dont le gouvernement se méfiait ne pouvait qu'intéresser le centaure !

Il ne l'avait guère attendue, elle était à l'heure, et c'est avec sa baguette dans sa poche et les mains en l'air en signe de paix qu'il s'avança hors de l'ombre des feuillus. Nymphadora était sur ses gardes tout en affichant une belle assurance, elle marquait déjà des points aux yeux de Theobald. Il sentait chez elle une certaine appréhension toutefois...peut-être était-elle sur les nerfs depuis sa citation à comparaître. Ou alors, tout simplement le fait d'être convoquée en pleine nuit pour un rendez-vous secret. Il avait un peu forcé sur la prudence sur ce coup-là, mais cela devenait de plus en plus nécessaire.

- Vous pouvez m'appeler Richard.

La voix de Theobald était contrôlée pour être apaisante et montrer qu'il n'avait aucune mauvaise intention à son encontre. Le montagnard avait donné son nom de code, qu'il prenait lorsqu'il était en mission, ne souhaitant pas se dévoiler avant de savoir sur quel pied dansait son interlocutrice. Il s'approcha d'elle et baissa tranquillement les bras le long de son corps pour entamer la discussion

- Veuillez me pardonner cette invitation singulière, mais je voulais m'assurer que notre conversation ne serait pas entendue.

Il pointa la baguette que la jeune femme tenait du menton.

- Ne vous inquiétez pas, je n'aucune mauvaise intention à votre égard. Je désire juste faire votre connaissance.

La lune éclairait le bosquet dans lequel ils étaient arrêtés pour parler, découpant leurs visages dans un jeu d'ombres et de lumière argentée qui marquaient leur traits. Il avait face à lui une très belle femme, peu arrivaient à avoir de l'allure même habillées dans un simple gilet de laine.

- A ce qu'on m'a dit, vous avez fait connaissance avec le Consul Courtois. Qu'avez-vous pensé de lui ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphadora Fillarius Emploi : Professeur de Magie Défensive - Doyenne de Lutra

Date de création : 22/01/2015
Messages : 118

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Lun 6 Avr - 10:29

L'homme qui se trouvait face à elle prétendit s'appeler Richard, ce que Nymphadora avait du mal à croire. Il avait le mains levées en signe de paix et ne tenait pas sa baguette. Nymphadora le mirait d'un regard soupçonneux, le menton relevé, sa position encline au duel. Elle y était habituée après tout, elle avait déjà eu affaire à des mages noirs au court de sa carrière, elle savait donc que tout était possible, surtout lorsqu'on croise quelqu'un au milieu d'une forêt, la nuit, et qu'on ne connait absolument pas cette personne.

Néanmoins, elle ne savait pas pourquoi... Cet homme avait quelque chose d'à la fois un peu inquiétant et... Apaisant. Il lui rappelait étrangement son professeur d'astrologie qui avait remplacé le professeur Trelawney lors de sa septième année à Poudlard. Comment s'appelait-il déjà ? Ah oui... Firenze... Mais il avait une particularité, c'était d'être un centaure... Sans doute était-ce cette voix basse et caverneuse qui donnait à la vélane une légère confiance. Elle abaissa sa baguette mais ne la rangea pas pour autant. La lumière de la lune faisait briller sa peau ivoire et accentuait son hybridation, puisqu'elle était d'avantages dans son élément premier. Le dénommé Richard, quand à lui, voyait ses traits accentués par la lumière de la lune. Il était réellement imposant, comme s'il avait été taillé à même le bois. Néanmoins, il n'était pas désagréable à regarder, loin de là.

Faire connaissance hein...? Voyez-vous ça... Vous m'avez faite venir ici juste pour faire connaissance avec moi ? Il y a des endroits plus appropriés pour faire connaissance avec une personne.


La question de l'homme interloqua Nymphadora. Elle fronça légèrement les sourcils, ne comprenant pas réellement ce que le Consul venait faire dans cette histoire.

Pourquoi cette question ? C'est lui qui vous envoie pour m'éliminer...? Ohhh vous savez, vous ne me faites pas peur du tout, j'ai déjà mit à terre des hommes bien plus impressionnants que vous. Votre Consul m'est parfaitement détestable, en réalité, et ce regard qu'il a posé sur moi, croyez moi qu'il ne recommencera pas. Je lui arracherais les yeux à mains nues si un seul jour de sa vie il ose me regarder de nouveau de cette manière !

Nymphadora lançait en réalité une menace à peine voilée. Elle regardait autour d'elle... Avait-elle été assez idiote pour tomber dans une embuscade orchestrée par ce cher Courtois ? Les yeux de Nymphadora prirent alors une couleur sombre, occultant totalement le blanc de ses yeux. On aurait dit ceux d'un corbeau. Sa voix sembla soudain légèrement plus grave. Ses traits de vélane prirent une forme qu'elle montrait très rarement. Elle n'était pas encore au maximum de ses capacités d'hybride, mais on s'en rapprochait dangeureusement.

Vous n'avez pas répondu à ma question. Vous vous appelez autant Richard que je suis un homme. Pour la seconde fois, Qui êtes vous... Et que me voulez-vous ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Ven 10 Avr - 19:06

Theobald eut un petit sourire confiant en voyant Nymphadora abaisser sa baguette. Il ne s'attendait pas à ce qu'elle la range tout de suite, mais c'était déjà un début, lui-même ayant baissé les bras le long de son corps mais gardant ses mains hors de ses poches : il ne voulait pas qu'elle croit qu'il cherchait à saisir sa propre baguette.

- Oui, il y a des endroits plus appropriés pour une discussion légère et sans conséquences. Pas pour celle que je compte avoir avec vous.

La question sur le Consul eut le don de mettre la vélane en colère apparemment, car elle lui répondit avec une véhémence à peine contenue, et s'il avait vraiment été un sbire du Grand Conseil venu pour l'éliminer, elle aurait eu de sacrés problème. Theobald fut impressionné par la transformation que subit le visage de la femme en face de lui, et il eut l'intelligence de faire un pas en arrière, pour montrer qu'il ne désirait pas l'affronter.

- Mademoiselle Fillarius, je compte bien vous expliquer les raisons de ma présence ici, mais sachez que je dois me protéger autant que vous, raison pour laquelle vous devrez vous en tenir à "Richard". Vous n'êtes pas la seule à avoir des ennemis au Grand Conseil.

Le centaure ancra son regard perçant dans les yeux complètement noirs de la vélane, la laissant juger de la sincérité de ses propos. Il avait devant lui une énième hybride humiliée par le gouvernement, sauf que celle-ci semblait peu encline à laisser passer l'affront qui lui avait été fait...et il comptait commencer de la convaincre en exploitant cette rancoeur.

- Je suis persuadé que vous n'auriez aucun mal à vous débarrasser de moi si mes intentions étaient belliqueuses, mais ce elles ne le sont pas. Il se trouve qu'à votre audience a assisté une personne qui partage votre sentiment par rapport au Consul, et qui m'a parlé de vous.

Theobald jeta un rapide regard autour d'eux, s'assurant une dernière fois qu'ils étaient seuls, ses sens de centaure en alertes lui indiquant que c'était le cas. Il frotta sa barbe fournie, se laissant le temps de trouver les mots les plus adéquats pour converser avec Nymphadora.

- Courtois est une homme sûr de lui, mais malheureusement pas idiot. Il cherche à déstabiliser toute personne sujette à se mettre sur son chemin, et s'il a pris la peine d'assister à votre procès, c'est qu'il vous estime capable d'être l'une de ces personnes. Ce qui veut aussi dire qu'il ne s'arrêtera probablement pas à un simple rappel ; restez donc vigilante.

La mise en garde Theobald témoignait d'une certaine prudence, mais n'était pas sans fondement. Il avait passé beaucoup de temps  étudier tous les décrets de Courtois, ses défenses alors qu'il n'était qu'avocat, afin de cerner au mieux le personnage...et celui-ci le dégoûtait tout autant qu'il l'inquiétait.

- Vous semblez désireuse de vous venger de l'affront qui vous a été fait. Eh bien, vous n'êtes pas la seule, de plus en plus de sorciers partagent votre ressentiment, mais il est plus important que la vengeance. Sans but, elle ne mènera qu'à une escalade de la violence. Ce que je suis venu vous proposer, c'est de mettre vos compétences au service d'une cause qui vous concerne directement.

Dans la voix de l'hybride résonnait la détermination qui l'habitait nuits et jours. Il laissait Nymphadora comprendre toute seule ce qu'il était en train de lui proposer, car il avait compris que la sorcière devait avoir du mal à supporter se voir imposer quoi que ce soit.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphadora Fillarius Emploi : Professeur de Magie Défensive - Doyenne de Lutra

Date de création : 22/01/2015
Messages : 118

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Sam 11 Avr - 8:58

Alors qu'elle écoutait le dénommé Richard parler, ses yeux reprirent une teinte "normale". Sa peau paressait désormais moins cadavérique. Elle scruta l'homme du regard. Après un long silence pesant, elle dit tout simplement.

Vous faites parti des rebelles, n'est-ce pas ?


Nymphadora rangea alors sa baguette dans la poche arrière de son pantalon. Elle croisa les bras, ne quittant pas "Richard" du regard. Ses sens étaient en éveille, au cas où, on ne sait jamais.

Je croyait que votre chef était mort il y a peu ? Ca a suffisamment fait parler pour que, même moi, qui ne m'intéresse guère aux actualités de ce pays, je sois au courant.


Il est vrai que Nymphadora ne lisait pas spécialement les journaux français, encore trop attachée à son Angleterre natale. Elle lisait exclusivement la gazette des sorciers, pourtant même ce journal avait couvert cette affaire.

La vélane esquissa un sourire. Elle était finalement intriguée par cet homme qui n'avait pas manqué de la flatter en lui précisant que si le Consul avait été présent à son procès, c'était parce qu'il la voyait comme une menace. Elle adorait être une menace. En fait, elle s'était toujours considérée ainsi. Une menace permanente pour n'importe qui.

Ainsi Courtois peut voir en moi une menace pour ses ambitions personnelles...? S'il continue à me provoquer, ce sera effectivement le cas. Je suis une hybride, certes, mais je sais parfaitement en faire usage... Et j'imagine que c'est pour cela que vous êtes face à moi aujourd'hui ?

Nymphadora était maintenant encline à la conversation et scrutait son interlocuteur avec une attitude un peu plus décontractée.

Je vous écoute, qu'attendez-vous de moi?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Lun 13 Avr - 13:54

Theobald esquissa un sourire lorsque Nymphadora lui demanda s'il faisait partie des rebelles et n'eut pas besoin de répondre, sachant que cette question était rhétorique.

- Oui, Jared Faure est décédé, mais notre mouvement n'allait pas mourir avec lui pour autant. Les rebelles ne se résument pas à un seul homme, notre nombre grandit de jour en jour.

Il ne lui précisa pas qu'il avait désormais pris la place de Jared, ce genre d'information viendrait en temps et en heure. Le montagnard hocha doucement la tête lorsque la vélane comprit pourquoi il venait la voir, satisfait de voir qu'il avait désamorcé sa méfiance et qu'elle s'ouvrait au dialogue. Il n'était pas né de la dernière pluie, il savait qu'elle resterait sur ses gardes...mais au moins, elle ne le menaçait plus.

- Comme je vous l'ai dit, vos compétences sont précieuses. Non seulement en tant que vélane, mais également en tant qu'experte en Magie Défensive.

Theobald fit une pause dans son discours, choisissant ses mots avec soin et baissant légèrement la voix pour bien montrer que cette conversation n'était pas à répéter sur tous les toits.

- Mais c'est votre position qui m'intéresse le plus actuellement. Vous êtes professeur à l'Académie de Beauxbâtons, et il nous serait grandement utile d'avoir un contact dans ce lieu, afin de surveiller les mesures prévues par Courtois au niveau de la formation des jeunes sorciers.

Le centaure craignait grandement l'endoctrinement des jeunes générations, fortement influençables, et il savait que le Consul prévoyait de jouer sur tous les tableaux pour asseoir son "règne". La nomination de Bénédicte de Beauregard en tant que directrice était un pion idéal que l'anti-hybride avait placé avec intelligence, et Theobald comptait bien faire tout ce qui était en son pouvoir pour le lui damer.

- Je ne vous demande pas d'intenter une quelconque action, au contraire restez discrète, mais dans un premier temps de nous tenir informés de ce qui se passe à Beauxbâtons, et de tout ce que votre directrice va y changer.

Le chef des rebelles scruta le visage de la femme qui se tenait en face de lui, attendant de voir si elle accepterait ou non, ou si elle lui demanderait un délai de réflexion. Elle était courageuse, mais elle risquerait gros en s'associant avec les rebelles...comme tout sympathisant à leur cause de toute manière !

- Je ne souhaite pas que vous mettiez votre place en péril, et le temps est encore à l'observation. Mais soyez prudente, car de Beauregard est une femme intelligente, et qui ne doit pas voir d'un bon oeil le fait que son personnel compte autant d'hybrides.

Theobald comptait bien recruter Nymphadora dans les rangs des rebelles en missions, mais plus tard. Pour le moment, ce qui était le plus pressant était d'établir un lien avec l'école de sorcellerie.

- Alors, acceptez-vous ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphadora Fillarius Emploi : Professeur de Magie Défensive - Doyenne de Lutra

Date de création : 22/01/2015
Messages : 118

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Dim 19 Avr - 12:34

Nymphadora esquissa un sourire en coin. Elle croisa les bras en écoutant ce que lui proposait "Richard". Elle hochait légèrement de la tête alors qu'il parlait, lui expliquant ce qu'il attendait d'elle. Nymphadora regarda alors l'homme qui lui faisait face, le menton relevé.

Autrement dit... Vous attendez de moi que j'espionne pour votre compte à Beauxbâtons, n'est-ce pas...?


Nymphadora marqua une pause, scannant du regard l'homme. Elle réfléchit quelques instants et dit d'un ton assez suffisant.

Huuum... Moui, je pense pouvoir accepter votre requête... Votre... Congrégation m'intéresse grandement. J'ai en plus un grand réseau qui pourrait vous intéresser... Mais voilà...


Nymphadora fit un pas vers le dénommé Richard sans le quitter du regard, un petit sourire au coin des lèvres.

Qu'est-ce que ça m'apporte à "moi"...?

Elle testait clairement l'homme, n'ayant pas l'intention de lui laisser passer la moindre erreur. Après tout, c'était lui qui était venu à elle et non l'inverse. Alors qu'elle attendait avec impatience sa réponse, elle ne bougeait plus. Ce n'était plus elle qui passait "l'entretien d'embauche", c'était désormais l'inverse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Jeu 23 Avr - 18:07

- Autrement dit... Vous attendez de moi que j'espionne pour votre compte à Beauxbâtons, n'est-ce pas...?

- Exactement. confirma Théobald avec un sourire entendu.

Sourire qui s'élargit lorsque Nymphadora précisa que le rassemblement des rebelles l'intéressait. Parfait, elle ne semblait pas si difficile à convaincre, maintenant encore fallait-il voir quelles seraient ses motivations à les rejoindre. C'était un point non négligeable aux yeux du centaure, car un désir de participer basé sur de mauvaises raisons pouvait leur causer plus de torts que de bien.
Il ne bougea pas lorsque la vélane s'approcha de lui et se contenta de croiser les bras, dans une position qui marquait son assurance d'être dans son bon droit de demander une chose telle qu'il venait de le faire.

- Qu'est-ce que ça m'apporte à "moi"...?

Cette question, Theobald risquait de l'entendre encore de nombreuses fois durant cette période de recrutement intensif, et il adapterait toujours sa réponse à son interlocuteur, tout en restant honnête sur les risques et les bénéfices de s'engager dans un tel mouvement contestataire.
Le montagnard jaugea Nymphadora quelques secondes, sachant que de sa réponse dépendrait la collaboration de l'experte en Magie Défensive. Finalement, il laissa un petit sourire de côté apparaître sur ses lèvres, presque ironique mais qui répondait parfaitement à celui qu'elle lui adressait.

- Rien...si ce n'est l'opportunité de vous battre pour vos droits.

Il laissa sa réponse faire son effet, attendant sa réaction avant de voir els détails de son aide, si elle acceptait de la leur apporter.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nymphadora Fillarius Emploi : Professeur de Magie Défensive - Doyenne de Lutra

Date de création : 22/01/2015
Messages : 118

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Ven 24 Avr - 9:54

Nymphadora esquissa un sourire quant à la proposition de "Richard". Il avait parfaitement répondu.

Bien... Dans ces cas là je ne vois pas ce qui me ferais refuser votre offre.


C'était surtout la curiosité qui poussait Nymphadora à accepter. Après tout la vélane n'avait rien à perdre dans cette histoire. Il lui était tout à fait possible de décliner l'offre plus tard si jamais cette histoire ne sentait pas bon, après tout elle s'était déjà mise dans des situations bien pires.

Marché conclu alors. J'accepte d'espionner pour vous à Beauxbâtons... Pour l'instant. Ou du moins tant qu j'y suis professeure.


Nymphadora regarda autour d'elle avant de poser de nouveau son regard sur le rebelle.

Il ne fait pas bon pour moi rester là bas trop longtemps, surtout maintenant que ce cher Courtois m'a dans le viseur. Et cette nouvelle directrice ne m'inspire rien qui vaille. Enfin nous verrons. Disons que je me contenterais d'espionner à votre compte tant que ma liberté de mouvements est trop bridée par le Consul et ses sbires.


Le menton toujours aussi relevé, elle souhaitait maintenant se retirer. Elle était fatiguée par sa journée et n'avait qu'une hâte, c'était rentrer chez elle.

Je suppose que nous avons fait le tour de la question ? Sauf si vous vouliez me dire autre chose, je pense qu'il est temps pour moi de partir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   Lun 27 Avr - 12:40

Theobald était plus que satisfait de cette rencontre et d'avoir convaincu la jeune femme d'espionner pour leur compte. C'était primordial de garder un oeil sur tous les plans où Courtois pouvait faire des siennes, et cela permettrait aux rebelles d'avoir les détails nécessaires à une action, s'ils devaient en intenter une à l'Académie.

L'homme tendit la main de la vélane pour la lui serrer, marquant ainsi la conclusion du marché qui s'était établi.

- Je vous fais confiance, et sachez que les rebelles vous offriront leur soutien si votre situation devenait périlleuse. Nous ne nous montrerons pas ingrats face à votre contribution. Notre réseau est large, il y aura toujours l'un de nous pour vous venir en aide si le Grand Conseil venait à vous chercher des noises.

Le centaure ne la qualifiait pas encore elle-même de rebelle, d'une part parce qu'il savait que c'était encore bien trop tôt pour qu'elle se considère comme telle, et d'autre part parce qu'elle devait encore faire ses preuves. Cependant, il était clair pour lui qu'elle venait de faire un pas sur le chemin qui l'amènerait peut-être à rejoindre leurs rangs. Theobald était un homme patient, il savait juger quand une personne était prête à ouvertement prendre part à la révolte.

Acquiesçant à sa demande de clore leur discussion, Theobald n'avait plus qu'une information à lui transmettre.

- Une dernière chose : envoyez votre premier rapport à l'adresse de "Richard, dans la souche creuse argentée, Col des Montets, Massif des Aiguilles Rouges". Je vous donnerai une adresse différente pour le deuxième, mais pour toute communication urgente utilisez celle-ci.

Un dernier sourire confiant et il fit un signe d'au revoir de la tête à son interlocutrice, avant d'enfin lui tendre une nouvelle fois la main.

- Je me réjouis de notre collaboration. conclut-il.

Puis, il prit congé et ils s'en allèrent chacun de leur côté. Les semaines qui suivraient allaient démontrer à Theobald qu'il avait eu raison de s'empresser à trouver un agent infiltré dans l'Académie de Magie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: A l'abri des regards (Theodora)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'abri des regards (Theodora)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» Tombeau ou abri de fortune ? [Livre I - Terminé]
» Mission d'escorte à l'abri des regards
» L'abri 108

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bois-Doré :: Les alentours-