AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aaron's past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Fillarius Emploi : professeur de Vol

Date de création : 02/02/2015
Messages : 256

avatar
MessageSujet: Aaron's past   Dim 5 Avr - 13:18

Septembre 1993.


L'été avait été particulièrement glorieux pour Aaron. Non seulement il avait passé son été en Italie à se la couler douce, mais en plus il avait prit au moins huit bons centimètres au court des deux derniers mois. Tout juste âgé de 15 ans, Aaron avait terminé cet été triomphant avec un honneur auquel il ne s'attendait vraiment pas... Il avait reçu le titre de préfet de Gryffondor. Toute la famille était restée sans voix, et pour cause ! Tout le monde avait pensé que Nymphadora aurait cet honneur, elle compris ! Mais non. C'était tombé sur lui ! LUI !

C'est donc en ce premier septembre pluvieux qu'Aaron avait prit place dans le Poudlard Express... Et le premier trajet ne fut pas de tout repos... Des détraqueurs avaient prit place dans le train. Non mais sérieusement, des détraqueurs ?! Heureusement, le professeur Lupin, fraîchement nommé, avait pu tous les sortir d'affaire. Finalement, est-ce que ce poste était réellement fait pour lui ?

Mais le pire dans cette histoire ? C'est que celle qui avait été nommée préfète avec lui, c'était Geillis Hautecolline... C'était la meilleure amie de Nymphadora, pour qui Aaron avait toujours eu un gros faible. C'était une jeune fille dynamique, d'une franchise à toute épreuve et dont la maturité laissait à désirer. Rousse aux yeux noisettes, le visage légèrement parsemé de tâches de rousseurs, elle était si pétillante qu'on l'aurait cru placée sur des ressorts. Néanmoins, elle n'était pas la personne la plus douce et la plus aimable qui existe, Aaron devait le reconnaître.

Alors qu'ils étaient arrivés à Poudlard, il alla s'assoir en face de Nymphadora et Geillis dans la grande salle. Cette ambiance lui avait manqué. Son insigne vissée sur la poitrine, il affichait un large sourire aux deux jeunes filles qui le regardaient avec un air partiellement fâché. L'air étonné et tout en s'assayant, Aaron leur demanda.

Bahquoi ?! Qu'est-ce que j'ai "encore fait" ???


Ce fut Nymphadora qui prit la parole la première.

Alors comme ça il parait que tu as largué Amel de Lioncourt ?! Pourquoi tu ne me l'as pas dit ??? Elle a pleuré tout l'été !!!!!

Aaron leva les yeux au ciel, passant sa main sur son visage. Amel était son ancienne petite amie, effectivement. Actuellement en quatrième année, il l'avait larguée lorsqu'elle avait décidé de se teindre les cheveux en rose pâle pour être "raccord avec ses cheveux violets à lui". Il s'était alors rendu compte qu'ils n'avaient pas "du tout" les mêmes attentes et avait décidé de couper court après trois mois de relation.

Nan mais t'es sérieuse ?! C'est pour ça que vous faites la tronche ??? Qu'est-ce que ça peut bien vous faire ? De toute façon, elle est à Serpentard, j'croyais que je fraternisait avec l'ennemi, en sortant avec elle ??? Vous devriez être ravies ! Et puis de toute façon, Nymphadora, je te rappelle ce qu'il s'est passé une semaine avant la fin de l'année dernière ??? Quand t'as embrassé Bletchley sous les arcades, hein ??? D'ailleurs il te quitte pas du regard !!!

Vue la tête outrée de Geillis, à priori elle n'était pas au courant de cette histoire... Les joues de Nymphadora s'étaient empourprées autant que faire se peut. Jetant un petit regard à la table des serpentards, elle remarqua elle aussi le regard du gardien de Serpentard posé sur elle. Ce type était un crétin mais Aaron savait que sa soeur craquait secrètement pour lui.

Mêles toi de tes affaires !!!!


Toi aussi !!! Oh remarques tu devrais demander à Ania, elle est dans sa maison, après tout...


LA FERME AARON !!!!


Il lança au passage un petit regard à Geillis qui retenait un fou-rire, à priori. Au moins il avait prit le dessus sur sa soeur, c'était un bon début... Oui... Cette année ne commençait pas si mal, après tout... Et elle serait sûrement musclée et pleine de rebondissements...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   
Aarila more than everything else !

   
Malgré tout ce qui se passe, malgré tout ce qu'on s'apprête à subir ici un jour ou l'autre, je préfère encore être enchaîné ici que libre là bas en sachant que Lucila ne l'est pas.  | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Fillarius Emploi : professeur de Vol

Date de création : 02/02/2015
Messages : 256

avatar
MessageSujet: Re: Aaron's past   Dim 3 Mai - 20:11

Août 2014.

Des pas lourds claquaient dans le couloir de l'hôpital magique de Ste Mangouste à Londres. D'un pas pressé, l'homme semblait de particulièrement mauvaise humeur. Les médicomages et les infirmières se poussaient sur son passage.

Il n'avait pas eu très loin où aller, puisque les accidents "matériels" se trouvaient au rez de chaussé. C'était justement l'endroit où son fils se trouvait.

Lorsqu'il arriva devant la porte de la chambre de l'intéressé, Abador l'ouvrit à la volée. Dans la pièce, son fils de 37 ans, Aaron, était allongé, un large sourire aux lèvres, entouré de deux magnifiques créatures assises à ses côtés. Le jeune homme avait entouré les deux femmes de ses bras, dont le bras gauche était soigneusement plâtré depuis le matin-même.

Dehors, les deux groupies !!!! TOUT DE SUITE !!!


Le ton froid d'Abador Fillarius ne laissait pas de doute sur son état d'énervement. Les deux femmes sortirent alors presque en courant. Aaron, dans son lit, leva les yeux au ciel, avant de mettre son bras valide derrière sa tête.

Roooooh allez papa quoi !!! Elles t'ont rien fait pour que tu leur parles comme ça !!!

Abador referma la porte derrière lui en un grand éclat. Son visage, énervé, laissait peu de place à l'imagination.

Rien fait... Rien fait ?! C'est pour ces deux pétasses que tu as risqué ta vie ???? Espèce de crétin !

Abador, qui tenait la Gazette du Sorcier dans sa main, en colla un gros coup sur le sommet du crâne de son fils. Il le déplia ensuite, lui montrant l'article qui trônait en première page.

Est-ce que tu as VU ça ???? EST CE QUE TU AS VU, AARON ????


"QUIDDITCH - LE CELEBRE POURSUIVEUR, AARON FILLARIUS, TOMBE DE BALAI LORS D'UN ENTRAINEMENT, QUI LUI COÛTE SA CARRIÈRE."


Froissant le journal entre ses mains, Abador commença alors un looong discours.

Alors... Alors ?! T'as rien trouvé de mieux à faire, hein ??? Finir premier du championnat national, c'était très bien, tant mieux pour toi ! La coup du monde, bon... Elle n'était pas pour vous cette année... Mais pour 2018, Aaron !!! Tu DEVAIS la gagner !!! Tu devais finir ta carrière en beauté là dessus !!!! Ensuite, tu aurais récupéré les Harpies que tu aurais entraîné, voilà ce qui était prévu !!! VOILA CE QUE TU DEVAIS FAIRE !!!! Mais non !!! Au lieu de ça, MONSIEUR veut tester une nouvelle figure !!! MONSIEUR veut épater les femmes qui le vénèrent et s'écrase lamentablement quinze mètres plus bas !!! Tu as eu une chance folle, Aaron, d'y survivre !!! Vraiment !!!!! J'ai vu les médicomages pendant qu'ils t'opéraient... Jamais plus, tu ne joueras au quidditch professionnellement parlant !!! Et est-ce que tu IMAGINES ce que ça représente pour moi ??? Je suis respecté dans le monde de ce sport à travers le monde !!!! Partout, notre nom est connu !!! Mais toi, tu enchaînes les scandales !!!! Tu te montres en pathétique compagnie !!!! Mais c'est terminé, tout ça, mon grand, OH OUI, CROIS MOI !!!


Abador marchait autour du lit de son fils comme un lion en cage. Pointant la porte du doigt avec rage, il enchaîna.

Et qu'est-ce tu comptais faire avec ces deux femmes, hein ??? Un plan à trois ?!

L'entraîneur des harpies se passa la main sur le visage avant de regarder de nouveau son fils. Il tâchait de se calmer, mais c'était presque impossible.

Aaron, de son côté, levait toujours les yeux au ciel, tout en se massant le haut du crâne

Ce n'était pas "du tout" pour épater la galerie ! C'était une nouvelle feinte que je montrais à mes coéquipiers !!! C'est tout de même pas ma faute si mes fans me suivent ! Quand à ces deux nanas... Non, ce n'était pas le plan, mais c'est une bonne idée...

Aaron était encore un gamin immature en cet été 2014. Il n'avait aucune notion de quoi que ce soit, hormis s'amuser et faire la fête. Mais Abador avait décidé de prendre les devants.

Bien... Si c'est tout ce que tu trouves à me répondre, tu ne me laisses pas le choix. Je ne peux pas compter sur toi comme héritier de l'équipe des harpies. A partir de maintenant, je ne te prend plus comme successeur. Un de tes beaux-frères prendra ta place.

Aaron se redressa dans le lit, les yeux exhorbités.

Quoi ?! Papa, tu ne peux pas me faire ça !!! J'ai fais ma carrière POUR terminer par posséder les harpies !!! Je ne vis que pour ça, comment est-ce que...


Mais le sorcier leva la main pour faire taire son fils. Avec un sérieux impassible, il ajouta.

Ca suffit. Tu as encore une petite chance de te rattraper. Ta soeur, Nymphadora, m'a parlé d'un poste de professeur de Vol à l'académie Beauxbâtons. J'ai réussi à t'obtenir le poste. Tu y enseigneras dès la rentrée de septembre, et ce pendant les cinq prochaines années. Si j'estime que tu as réussit à passer ce test, tu pourras devenir président des Harpies de Hollyhead. Mais certainement pas avant. Tu es en sursis pour les cinq prochaines années.

Aaron s'effondra dans son lit, sa passant sa main valide sur son visage. Cinq ans avec des adolescents ?! Non, franchement, c'était tout à fait impossible ! C'était une blague, même ?!

Non... Non papa, tu ne PEUX PAS me faire ça !!!! J'vais pas m'enterrer en France ?! Et puis... j'ai JAMAIS enseigné, moi !!! Comment est-ce que...?


Abador coupa la parole à son fils. D'un geste de la main, il conclut.

Tu te débrouilleras ! C'est comme ça ! Demandes à ta soeur comment e elle se fait avec ses élèves !!!

Abador ouvrit la porte à la volée. Les deux femmes qui étaient là lorsqu'il était entré écoutaient à la porte et sursautèrent lorsqu'Abador ouvrit la porte. Elles reculèrent pour le laisser passer avant de s'engouffrer à sa suite dans la chambre. Aaron, de son côté, était dévasté. Il lui restait moins d'un mois avant de partir pour la France. Moins d'un mois avant que sa vie ne soit changée à jamais. En attendant, il continuait sa vie d'adulescent incapable de grandir et de faire preuve de maturité. Mais dans un mois, le changement serait désormais en mouvement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   
Aarila more than everything else !

   
Malgré tout ce qui se passe, malgré tout ce qu'on s'apprête à subir ici un jour ou l'autre, je préfère encore être enchaîné ici que libre là bas en sachant que Lucila ne l'est pas.  | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Aaron's past

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Why Haiti Can't Forget Its Past
» The third temptation [Aaron]
» Aaron Ekblad
» Aaron Howell [REPRIS] ~ Gryffondor (7e année)
» Jake Aaron Buckley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour vous aider ... :: Evolution des personnages :: Journal Intime-