AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Résiste, prouve que tu existe (Aarila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Fillarius Emploi : professeur de Vol

Date de création : 02/02/2015
Messages : 256

avatar
MessageSujet: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Mer 8 Avr - 19:34

Ce n'était pas du tout une bonne journée pour Aaron. Mais alors vraiment pas. Lucila avait été tellement fourbe avec lui qu'il ne s'en était toujours pas remit. Elle l'avait laissé sur sa faim et il avait passé la journée entière avec cette idée en tête. D'ailleurs il l'avait évitée toute la journée, cherchant à ne surtout pas la voir. Déjà qu'il avait planifié de lui sauter dessus le soir même...

Il s'était rendu dans la salle des profs dans l'espoir d'être entouré de ses collègues et donc de ne pas avoir envie de lui sauter dessus si jamais il la croisait. Il était arrivé donc et avait constaté qu'elle ne s'y trouvait pas, avec soulagement. Il avait prit sur un exemplaire de la Gazette du Sorcier, ce journal anglais si populaire chez les sorciers, et avait commencé à le lire, s'intéressant à absolument TOUS les articles, même ceux sur le cour des actions de vente des chaudrons qui avaient explosées ce derniers temps. Il fallait absolument qu'il se vide la tête.

Et là... Il la vit arriver... Lucila venait d'entrer dans la pièce et marchait vers lui. Il avait l'impression de la voir marcher au ralenti et chaque mouvement de sa tête lui paressait d'une extrême sensualité. Non mais cette tenue !!! C'était descend pour travailler, ça? Elle l'avait fait exprès, il en était sûr ! Pire encore, il avait l'impression qu'elle était désormais en soutien-gorge et en strig, son imagination lui jouant des tours.

La bouche entre-ouverte, les yeux écarquillés, il la regarda approcher. Lorsqu'elle fit à côté de lui, il ne la toucha pas, détourna le regard, et lui murmura simplement pour que personne puisse l'entendre.

Ne me demande surtout pas de me lever, j'en suis physiquement incapable.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   
Aarila more than everything else !

   
Malgré tout ce qui se passe, malgré tout ce qu'on s'apprête à subir ici un jour ou l'autre, je préfère encore être enchaîné ici que libre là bas en sachant que Lucila ne l'est pas.  | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucila DaFirenze Emploi : Infirmière/Professeur de Médicomagie

Date de création : 22/01/2015
Messages : 236

avatar
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Mer 8 Avr - 21:48

La journée de Lucila avait été des plus banales. Elle avait donné ses cours, avait passé quelques heures à l'infirmerie et avait prit son repas avec Irmine. La seule différence d'avec les autres journées c'était qu'elle n'avait pas aperçu Aaron. Pas une seule fois. Comme s'il l'évitait... Même pour le déjeuner, il n'était pas venu la chercher pour leur escapade journalière. La sirène se doutait que c'était par rapport à ce qu'il s'était passé le matin même. Mais elle ne pensait pas que c'était parce qu'il était énervé, plutôt si frustré que la voir raviverait son excitation du matin. Elle avait donc tiré un trait à le chercher entre deux cours.
En fin d'après-midi, Lucila se rendit dans la salle des profs, dans le but d'être tranquille pour corriger quelques copies. Sauf qu'en passant la porte elle posa les yeux sur Aaron, assis dans un fauteuil à lire son journal. Bien évidement, il fallait que le destin s'acharne. Enfin c'était surtout pour lui, elle, ne ressentait pas la même frustration. Elle vu le regard qu'il lui lança et comprit tout de suite qu'elle n'avait pas tord lorsqu'elle pensait qu'il était prêt à lui sauter dessus à tout moment. Et ce n'était pas pour lui déplaire.

Contrairement à ce que pensait son compagnon, l'infirmière ne s'était pas habillé ainsi pour l'aguicher. Mais maintenant qu'elle se prenait au jeu, elle avait bien choisi sa jupe courte (qu'elle portait sans collants, évidemment) et son chemisier blanc cassé. Elle s'avança vers lui avec une assurance folle du haut de ses escarpins. La pièce n'était pas entièrement pleine, seul six ou sept collègues étaient là à divers endroit. Il y en avait quelques uns qui discutaient en face d'Aaron, sur des canapés. Lucila ne se gêna pas pour aller s'asseoir sur l’accoudoir de son fauteuil. Après tout, même avant qu'ils ne soient ensemble ils étaient proches, alors ça ne surprendra personne qu'elle s'assoit ainsi. Une fois à côté de lui, elle entendit ce qu'il murmura et sourit de plus belle.

« Physiquement incapable ? Je ne comprend pas vraiment ce que tu veux dire par là.... »

Elle avait murmuré ça à son oreille d'une manière très sensuelle, bien que cette phrase ne le soit pas. Mais quitte à le voir souffrir, autant s'amuser un peu. Lucila passa sa main entre le dos d'Aaron et le fauteuil et commença à lui caresser la nuque du bout des doigts, doucement. Puis elle enroula les cheveux à la base de nuque entre ses doigts. Ses mouvements étaient lent, il ne fallait pas que quelqu'un remarque quoi que ce soit, elle devait avoir une attitude détachée. Et lui aussi, mais elle craignait que ce ne soit plus facile pour elle que pour lui. Elle affichait un sourire qu'elle essayait de masquer et tout en regardant en face d'elle, elle lui dit à haute voix, d'un ton détaché et naturel.

« Tu as passé une bonne journée Aaron ? Tes cours n'ont pas été trop longs ? »

Elle riait intérieurement. Elle s'amusait beaucoup à le torturer de cette manière. Les interdits attirent, c'est bien connu. La sirène abandonna sa place pour aller s'asseoir sur le fauteuil juste en face de lui. Elle s'assit lentement et croisa les jambes encore plus lentement, prenant soin de détacher tous ses mouvements. Son pied commença à caresser doucement celui d'Aaron, tandis qu'elle mordillait de façon sensuelle un bout de réglisse qu'elle avait trouvé sur la table.

« Alors... Quoi de neuf ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 
Take me into your loving arms
   
So honey now, take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are | ©️ Vent Parisien

 

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Fillarius Emploi : professeur de Vol

Date de création : 02/02/2015
Messages : 256

avatar
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Mer 8 Avr - 23:23

Lorsqu'elle s'assit à côté de lui, il senti un frisson parcourir son corps. Il ne la regardait pas, il ne valait mieux pas. Ses mains dans ses cheveux le rendirent fou. Il ferma les yeux un court instant avant de les rouvrir tout en se concentrant sur son journal. Lors qu'rlle murmura à son oreille, il laissa échapper un léger soupir.

Il ne parlait pas et se fixait sur son journal, lisant chaque mot mais n'en comprenant pas un seul. Lorsqu'elle s'assit en face de lui, il releva la tête et, alors qu'il la regardait croiser ses jambes, il gut persuadé de voir ses dessous. Déglutissant, il finit par se résoudre à poser son journal. Le posant à côté de lui, il posa ses coudes sur ses cuisses et croisavses doigts. Il se pencha légèrement vrrs elle et lui dit, tout en la regardant dans les yeux.

J'ai appris à des poursuiveurs l'importance de toujours terminer son geste lorsqu'on le commence pour parfaitement aboutir et réussir son action. Tu vois de quoi je parle ?

Se penchant un peu plus vers elle, il lui chuchota le plus près possible.

Arrête de me chauffer comme ça ou je te prend sur ce canapé, ici et maintenant... Et puis si tu continues à m'allumer, les autres vont finir par le voir...!

La crainte d'être surpris n'existait pas Aaron du tout. Au contraire, ses souvenirs à ce sujet lui laissaient un goût amer... Surtout l'épisode Irmine...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   
Aarila more than everything else !

   
Malgré tout ce qui se passe, malgré tout ce qu'on s'apprête à subir ici un jour ou l'autre, je préfère encore être enchaîné ici que libre là bas en sachant que Lucila ne l'est pas.  | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucila DaFirenze Emploi : Infirmière/Professeur de Médicomagie

Date de création : 22/01/2015
Messages : 236

avatar
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Jeu 9 Avr - 0:16

Aaron semblait avoir du mal à garder son air impassible, mais il jouait quand même très bien l'indifférence.

« Oui, mais s'ils ne sont pas en état ? Mieux vaut qu'ils retardent leur action plutôt que de faire une bêtise et le faire regretter à tout le monde. Tu ne crois pas ? »

Elle avait dit ça avec un petit sourire en coin, toujours son pied se frottant à la jambe d'Aaron. Il se rapprocha au plus près d'elle, et lui murmura quelque chose qui fit monter l'excitation chez la sirène.  Elle sourit de plus belle et murmura à son tour :

« Ca ne me donnes pas tellement envie d'arrêter ça tu sais... » dit-elle en passant subtilement sa langue sur ses lèvres. « Et puis... Le danger ne t'excite pas toi ? Sur moi il à un sacré effet.... »

Puis elle se recula pour de nouveau s'adosser au dossier du fauteuil. Parce que bon, ce jeu était très plaisant et très excitant mais là ils pouvaient être repérés d'une seconde à l'autre avec une si petite distance entre eux. Lucila décroisa les jambes, les écartas légèrement puis les recroisa à nouveau. Elle ne quittait pas Aaron du regard, un grand sourire malicieux aux lèvres. Puis elle se leva et alla se servir une tasse de thé. Elle adressa quelques mots de courtoisie à ses collègues, discuta quelques minutes avec Siméon puis revint près d'Aaron avec sa tasse à la main.

« Bon alors, ça y est ? Tu as refroidi tes ardeurs ? Non parce que bon... »
le taquina-t-elle gentiment. « Tu as bien autre chose à me raconter, non ? Sinon on peut continuer de jouer à ça un moment, personnellement je ne m'en lasserais pas. »

Puis elle reporta son attention sur sa tasse, mine de rien. Ce jeu l'amusait décidément beaucoup.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 
Take me into your loving arms
   
So honey now, take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are | ©️ Vent Parisien

 

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Fillarius Emploi : professeur de Vol

Date de création : 02/02/2015
Messages : 256

avatar
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Jeu 9 Avr - 9:41

Comment voulait-elle qu'il se calme si elle s'amusait perpétuellement à le chauffer ? Il essayait d'ignorer le pied de Lucila contre sa jambe, il ignorait totalement sa langue qu'elle passait subtilement sur sa propre lèvre... Et ce bâton de réglisse, il avait envie de lui arracher des mains pour l'embrasser. Mais non, il restait impassible, de glace même, refusant obstinément de la regarder. Il remarqua tout de même qu'elle décroisa les jambes et fut désormais convaincu de la couleur de ses dessous. Inspirant profondément, il reprit son journal qu'il ouvrit sur ses cuisses, comme un voile pudique.

Si, justement, et c'est bien ça le problème.

Bon. La législation sur l'autorisation de balais volant à plus de 500km/h... LA LEGISLATION SUR LES BALAIS !!!! Oui, voilà... Voilà qui était très intéressant... Passionnant même, surtout si les Falcons voulaient remporter la victoire cette saison. Lucila se leva et il la suivit du regard, la bouche légèrement entre-ouverte. Elle parlait avec Siméon. Il reporta alors son attention sur son journal.

Il s'attarda sur les résultats sportifs avec le plus grand intérêt. Les falcons étaient seconds du classement, derrière les harpies. Cela le satisfaisait grandement. Lorsque Lucila revint face à lui, elle en rajouta une couche. Mais l'air de rien, un petit sourire au coin des lèvres, il répondit d'un air détaché.

Hum ? Je ne vois pas de quoi tu parles... Les harpies sont en tête du classement cette saison, c'est génial ! Mais mon père va encore me mettre la pression... "Lorsque tu reprendras les harpies, elles n'auront pas intérêt à être dernières du classement, et blablablabla..."


Mais au fait... lui avait-il parlé de ce petit détail...? Que son père comptait lui céder les harpies d'ici cinq ans, tout au plus ? Qu'il deviendrait pour l'instant entraîneur d'une équipe exclusivement féminine...? Non... Il avait du omettre ce petit détail...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   
Aarila more than everything else !

   
Malgré tout ce qui se passe, malgré tout ce qu'on s'apprête à subir ici un jour ou l'autre, je préfère encore être enchaîné ici que libre là bas en sachant que Lucila ne l'est pas.  | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucila DaFirenze Emploi : Infirmière/Professeur de Médicomagie

Date de création : 22/01/2015
Messages : 236

avatar
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Jeu 9 Avr - 10:21

La petite absence de Lucila avait l'air d'avoir remis les pendules a l'heure d'Aaron. Il lisait tranquillement son journal et commentait les résultats sportifs. Oui sauf qu'il avait visiblement omis un petit détail... Elle avala de travers sa gorgée de thé en entendant qu'il allait reprendre les Harpies.

- Aaron... Mais c'est génial ! dit-elle une fois s'être reprit. Tu vas être entraîneur d'une des meilleures équipes au monde ! Je suis ravie pour toi.

Et c'était sincère. Sa première rédaction avait été d'être fier de lui et vraiment enchantée. Mais l'euphorie retomba quasi instantanément. Les Harpies... C'était une équipe anglaise. Elles s'entraînaient en Angleterre... Le visage de la sirène se décomposa mais elle fit de son mieux pour garder une contenance parce qu'il était en public.

- Et... Tu comptais m'en parler quand ?

Elle n'avait pas dit ça froidement, mais d'une voix plus faible que d'ordinaire.

- Ca veut dire que... Tu vas repartir vivre en Angleterre.

C'était plus une réflexion personnelle qu'une réelle question, car elle connaissait la réponse. Elle avait baissé les yeux et regardait sa tasse de thé en réfléchissant. La pour le coup, il avait réussi à refroidir ses ardeurs oui !
Elle releva le regard vers lui et dis d'une voix un peu plus assurée.

- Je peux savoir quand ?

Lucila était partagée entre la tristesse et la colère. Pas une colère noire, non. Plutôt un agacement. Elle essayait de ne pas faire tout un plat de cette histoire mais c'était difficile. Son copain allait partir vivre dans un autre pays, alors que elle, elle était coincée en France. Comment ne pas être un minimum énervé et triste à l'idée qu'il le savait depuis le début mais qu'il ne lui en avait pas parlé ?
Malgré ses ressentiments, la jeune infirmière avait du mal à lui en vouloir. C'est vrai, il ne pouvait pas rater une opportunité pareille ! Et c'était fantastique pour lui, elle était sincèrement ravie et fière. Et puis elle ne saurait dire ce qu'elle aurait fait à sa place. Mais voila, égoïstement elle pensait à son bonheur à elle aussi. A son bonheur à eux deux. Ensembles. Parce qu'il n'était pas envisageable pour elle d'être heureuse loin d'Aaron.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 
Take me into your loving arms
   
So honey now, take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are | ©️ Vent Parisien

 

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aaron Fillarius Emploi : professeur de Vol

Date de création : 02/02/2015
Messages : 256

avatar
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Jeu 9 Avr - 13:30

Aaron haussa les sourcils face à la réaction de Lucila. Elle avait l'air contrariée par cette nouvelle. Un petit sourire au coin des lèvres, il répondit tout en riant légèrement.

Attends attends attends... Les Harpies sont à ma famille depuis près de quarante ans ! Si j'ai fais une carrière dans le quidditch, c'était avant tout pour reprendre plus tard la direction de l'équipe !

Aaron esquissa un sourire. Il s'avança légèrement vers elle et, posant sa main sur la sienne, il lui dit en la regardant tendrement, à voix basse.

Mais ne t'en fais pas... D'une, ce n'est que dans cinq ans, pas avant... Mon père veut me voir devenir un bon professeur pour être sûr que je sois capable d'entraîner mon équipe... Ensuite... Ce n'est pas plus compliqué de transplaner d'ici à là bas que d'ici à ta chambre, par exemple...

Il regarda alors sur sa gauche pour s'assurer que personne ne les regardait, puis reposa son regard sur Lucila.

La seule chose que j'aurais à sacrifier, ce sera ma place ici... Mais je pourrais toujours acheter une maison à Bois-Doré... Et peut-être même qu'on pourra vivre ensemble?


Il lui fit alors un clin d'oeil avant de se lever. Regardant sa montre, il vit quelques professeurs déjà quitter la salle des profs.

Bon... On va manger...? Je meurs de faim... Et puis... hum... J'aimerais bien me coucher "tôt", ce soir...

Il lui lança un petit regard avant de commencer à marcher vers la sortie. Il se retourna une dernière fois vers elle et, un sourire malicieux au visage, il ajouta.

Tu viens...?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

   
Aarila more than everything else !

   
Malgré tout ce qui se passe, malgré tout ce qu'on s'apprête à subir ici un jour ou l'autre, je préfère encore être enchaîné ici que libre là bas en sachant que Lucila ne l'est pas.  | ©️ Vent Parisien

   

   
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucila DaFirenze Emploi : Infirmière/Professeur de Médicomagie

Date de création : 22/01/2015
Messages : 236

avatar
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   Jeu 9 Avr - 14:33

Aaron la rassura instantanément. Il avait le don de la rassurer et l'apaiser avec un simple regard, un simple touché ou une parole rassurante. Cinq ans... Ils avaient le temps d'y réfléchir.

- Ah d'accord, je vois, dit-elle avec un sourire gêné.

Elle avait un peu honte de s'être inquiété ainsi, en fait. Elle montait toujours sur ses grand chevaux et partait dans des délires pas possibles lorsqu'il s'agissait d'Aaron. Il lui proposa ensuite quelque chose d'inattendu et la façon dont il lui dit qu'ils pourraient peut-être habiter ensemble à ce moment était tout à fait adorable. Elle se mit a sourire comme une idiote, un sourire radieux et ému.

- Aaron Fillarius, si nous n'étions pas entourés de collègues je t'embrasserais comme tu n'as jamais été embrassé.

Elle serra sa main et chuchota :

- J'en serais ravie... Je t'aime, chaton.

Aaron se leva et lui fit un clin d'œil. Monsieur voulait se "coucher tôt".

- Bah voyons ! Je n'en crois pas un seul mot.

Il s'avança vers la porte. Lucila le regardait, il venait vraiment de lui proposer de vivre avec lui dans le futur... Dans cinq ans. Il se promettait. C'était bien, même très bien. Plus les journées en sa compagnie passées, plus Lucila se rendait compte qu'elle pouvait compter sur lui. Une confiance inébranlable était en train de s'installer entre eux.
Le regardant, elle se dit qu'elle avait vraiment beaucoup de chance qu'il ait atterri à beauxbâtons - et qu'il ne se soit pas tué du haut du phare. Aaron se retourna vers elle avec son éternel petit sourire. Elle se leva et alla le rejoindre. Ils étaient les derniers à sortir de la salle des professeurs, ce qui donna une idée à la sirène.

Aaron s'apprêtait à passer la porte mais elle le tira en arrière par la main, ferma la porte (pas à clé, ce serait trop facile) grâce à un sortilège informulé et plaqua son amant contre le mur.

- Tu ne t'en tireras pas à si bon compte, mon garçon.... murmura-t-elle au creux de ses lèvres.

Puis, au lieu de l'embrasser comme elle le ferait d'habitude, elle passa ses mains sous le tee-shirt du professeur de vol et lui caressa le torse, enfonçant légèrement ses ongles dans sa peau. Elle le regardait dans les yeux, avec un sourire torride et excité. Elle pencha sa tête dans le cou d'Aaron et lui mordilla la peau puis le lobe de son oreille. Ses lèvres au creux de son oreille elle chuchota dans un souffle :

- Un petit aperçu de ce qui t'attend ce soir.... Si tu es sage..

La respiration de Lucila se faisait de plus en plus haletante à mesure que son excitation grimpait. Le désir, lui était à son maximum. Elle décida que c'était le bon moment pour arrêter, sinon ils risquaient de faire une bêtise. Avant de se détacher complètement de lui, elle approcha sa bouche des lèvres d'Aaron, prit sa lèvre inférieure entre ses dents et la mordilla, son regard aguicheur planté dans le sien. Puis, sans prévenir elle arrêta tout et fit plusieurs pas en arrière avec un sourire victorieux.

Lucila se dirigea vers la porte, l'ouvrit et se retourna vers Aaron.

- Tu viens...?

Puis elle passa la porte, se dirigeant vers la cantine.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 
Take me into your loving arms
   
So honey now, take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are | ©️ Vent Parisien

 

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Résiste, prouve que tu existe (Aarila)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Résiste, prouve que tu existe (Aarila)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Résiste, prouve que tu existe (Aarila)
» Tu as de la valeur, prouve le![pv Lena]
» Est-ce que Haldir existe? O_o
» Le hasard n'existe pas
» N'existe pas dans One piece !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie Beauxbâtons :: Deuxième étage :: Quartiers du Personnel-