AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 For the first time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lucila DaFirenze Emploi : Infirmière/Professeur de Médicomagie

Date de création : 22/01/2015
Messages : 234

avatar
MessageSujet: For the first time    Jeu 4 Juin - 0:32

C'était une journée pluvieuse a l'Académie de Magie Beauxbâtons. En ce mois de Septembre deux mille quatorze, la rentrée magique s'annonçait pleine de promesses pour les élèves et pour les professeurs. L'humeur était aux retrouvailles et aux nouvelles rencontres. L'infirmière et professeure de Médicomagie de l'école, Lucila DaFirenze, se trouvait près des portes pour accueillir les nouveaux élèves. C'était sa deuxième rentrée et elle était ravie d'avoir la charge de l'accueil des nouveaux élèves. Normalement cette tâche revenait à un directeur de guilde, mais là, exceptionnellement et en raison de l'absence de l'un d'entre eux, c'était elle qui avait hérité du job.

Lucila est d'une nature douce et chaleureuse alors c'est avec un sourire avenant qu'elle salua les jeunes sorciers qui passaient le seuil de Beauxbatons pour la première fois. Elle n'en connaissait aucuns mais nouait déjà quelques liens avec certains passionnés. Bien que Lucila ne porte sa blouse d'infirmière, une jeune fille avait reconnu le pendentif autour de son cou. C'était deux serpents qui s'enroulaient autour d'une croix. Il était rattaché de très près au signe moldu mais avait néanmoins quelques différences. Elle discuta quelques minutes avec cette élève qui promettait déjà d'être studieuse, mais fut interrompu dans sa conversation par un élève qui semblait vouloir déjà faire des coups en douce.

« Hop hop hop jeune homme ! l'apostropha-t-elle alors qu'il était de dos. L'entrée des élèves ce n'est pas par là. »

Elle posa sa main sur son épaule pour le faire s'arrêter. Cet élève allait dans la direction de l'entrée des nouveaux professeurs.

« Quoi ENCORE ??! Qu'est-ce que j'ai encore fais ?? Vous vous imaginez que j'ai envie d'être là mo.... Ohhh... saluuuuuut tooooiii.... »

Dès qu'il se retourna et aperçut Lucila, Aaron Fillarius changea d'attitude. Il parla d'une voix grave, pencha la tête de côté et lui fit un sourire en coin.
Lucila, elle, enleva immédiatement sa main de son épaule quand elle comprit que ce n'était pas un élève mais un nouveau professeur.

« Oh pardon ! Je vous ai pris pour un élève de première année... Oui vous êtes un peu grand mais bon, on a des demi-géants ici... »

Elle était mal a l'aise et le regard charmeur que lui lançait le joueur de Quidditch n'arrangeait rien.

« Oh non non... Y'a pas de mal... Moi c'est Aaron Fillarius ! Oui oui oui... Le célèbre poursuiveur... Mais je ne vous apprend rien belle demoiselle... »

Lucila ne comprit pas tout de suite. Elle était trop abasourdi par tant d'arrogance. Puis elle referma sa bouche, cligna des yeux et fronça les sourcils.

« Détrompez vous, je n'ai jamais entendu parler de vous » répondit-elle sèchement.

Ce qui était bien entendu faux. Elle savait pertinemment qui était Aaron Fillarius. Elle n'était pas une grande fan de Quiddtich mais ce sport était omniprésent dans la culture sorcière, impossible de passer à côté des dernières nouvelles. Mais hors de question de faire savoir qu'elle avait entendu parler de lui, ce serait flatter son égo et lui faire bien trop plaisir. Elle se dérida rapidement, lui fit un sourire plus chaleureux et lui tendit la main avant de se présenter.

« Je suis Lucila, infirmière et professeure de Médicomagie. Je suppose que vous venez remplacer le professeur de vol ? »

« Mais en plus d'être mignonne c'est qu'elle est maligne.... Enchanté Lucila ! »

L'infirmière se retourna quelques instants pour indiquer aux nouveaux arrivants le chemin à suivre - ce qui était son travail de la journée à la base. Aaron en profita bien entendu pour reluquer la sirène. Il la trouvait vraiment très belle et se disait qu'il en ferait bien son quatre heure. Finalement, peut-être que sa nomination a Beauxbâtons aurait quelques avantages...

« Que diriez vous de me montrer le chemin jusqu'à mes quartiers...? Je pense que nous avons beaucoup de chose à nous raconter, chère Lucila... »

Lucila leva les yeux au ciel et soupira.

« Est-ce que vous pourriez arrêter de me regarder de cette manière ? J'ai l'impression d'être un bout de viande. »


« Bah quoi ? lança Aaron. D'habitude ça marche ça avec les femmes.... »

Il haussa les épaules.

« Je comprend pas, je suis peut être un peu rouillé... Et si je m'approchais de vous et que je vous disiez que j'aimerais faire plus ample connaissance, avec une voix grave ? Ça marcherait vous croyez ? Non parce que je préfère savoir avant, histoire d'éviter de me fatiguer pour rien. »

Lucila eut soudain une envie bien rare chez elle... Envie de coller sa main sur la joue de l'homme qu'elle avait en face d'elle. Ce n'était pas dans ses habitudes mais il fallait dire qu'Aaron était bien impolie et même carrément insupportable. Mais au lieu de le tarter, elle lui fit un sourire qui se voulait volontairement hypocrite et appela son collègue Siméon qui passait par là.

« Tiens Siméon ! Tu peux me remplacer quelques minutes ? Je dois montrer ses quartiers au nouveau prof'... »


Siméon accepta non sans ronchonner et Lucila fit signe à Aaron de la suivre. Pourquoi faisait-elle ça ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Elle aurait pût confier la tâcher à Siméon ou laisser le nouvel arrivant se débrouiller seul. Mais malgré l'attitude difficilement supportable d'Aaron, Lucila gardait son tempérament serviable.

« Alors comme ça vous êtes infirmière... Intéressant, intéressant... J'ai justement mal au bras ces temps ci et j'ai une petite idée de comment soigner ce mal... » lança Aaron en montant les marches.

Il lui fit son célèbre soulèvement de sourcils accompagné de son sourire charmeur mais Lucila ne marcha pas. Elle ne releva pas, se contenta de le regarder d'un air blasé.

« Alors comme ça vous remplacez Philippe. Il à eût un accident en Juin dernier et ne peut plus monter sur un balais. Vous avez une idée des cours que vous allez donner ? Et vous avez une idée de ce qu'est le boulot de professeur au moins ? »

« Absolument pas ! Je suis juste un humble joueur de Quidditch... Et puis je n'ai pas vraiment eu le choix à vrai dire. Mais bon ! Je prend ça comme des vacances prolongées. »

« Vous ne devriez pas prendre ça à la légère, répondit-elle froidement. Ce n'est pas facile d'enseigner. Surtout que vous, vous aurez la vie des élèves entre vos mains en quelque sorte. Les premières années ne sont pas très doués... »

« Mouais. Ca ne doit pas être bien compliqué ! Regardez, vous, ce n'est pas votre métier premier et je suis certain que vous vous en sortez très bien »


Lucila sourit brièvement et prit ça pour un compliment – ce que d'autres femmes auraient pût prendre pour une insulte. Ils arrivèrent dans le couloir des quartiers des professeurs et s'arrêtèrent devant la porte des quartiers vacants.

« Voila, c'est ici que vous passerez vos soirées... »

« En charmante compagnie je l'espère... »
la coupa-t-il

« Il y à aussi un salon où on se retrouve de temps en temps, mais je ne suis pas sûre que ce soit votre genre. Enfin ! Mes quartiers sont juste en face, si vous avez besoin de quoi que ce soit vous savez où me trouver »

Lucila tourna les talons aussi vite qu'elle fût arrivée mais entendit Aaron lui crier :

« Non pas vraiment ! »

« Mais siiii... Je suis infirmière ! » dit-elle en se retournant

« Je serais ravie de vous apporter les élèves que j'aurais blesser avec mes talents d'enseignements inexistants ! »

Elle rigola pour la première fois. Finalement, peut-être qu'il fallait seulement creuser un peu pour se rendre compte qu'Aaron Fillarius n'était pas juste quelqu'un d'insolent et superficiel. Cette rencontre annonçait des joueurs meilleurs, autant pour le professeur de Quidditch que pour l'infirmière.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 
Take me into your loving arms
   
So honey now, take me into your loving arms, kiss me under the light of a thousand stars. Place your head on my beating heart, I'm thinking out loud, maybe we found love right where we are | © Vent Parisien

 

 
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 685

avatar
MessageSujet: Re: For the first time    Jeu 4 Juin - 11:18


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

For the first time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin
» Choucroute time !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour vous aider ... :: Evolution des personnages :: Journal Intime-