AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Who is Duncan McTavish ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Who is Duncan McTavish ?    Sam 6 Juin - 20:44


     
     

     

     

     


     Duncan McTavishpar Elyon Sombrelune

     

     

   
Ma famille, du moins celle qui m'a adoptée, est tentaculaire. Il me faudrait sans doute une vie entière pour vous parler de ceux qui, sous un même tartan, ont partagé ma vie dans les murs d'Inverness. Mais vous connaissez déjà Jenna ma cousine de France, à la fois mon amie d'enfance et ma soeur, il y en a un autre qui est comme mon frère mais que vous verrez moins souvent, il s'agit de Duncan McTavish, le neveu de mon père.

 Duncan et moi avons été élevé ensemble. Il était le fils unique du frère jumeaux de mon père, John McTavish. Lorsque Donan et et Kennocha disparurent il n'avait que sept ans. Nous étions en temps de guerre, la Marque des Ténèbres flottait bien trop souvent sur des demeures de sorcier, annonce sinistre qu'un drame terrible s'était joué.
Je ne sais plus dans quelles circonstances exactement il est arrivé chez nous. Etait-ce une dernière volonté de mon oncle, un testament ou le résultat d'un conseil de famille ? Toujours est-il que c'est mon père qui en prit la responsabilité, l'adopta et le considéra dès lors comme son fils. Moi, je n'ai que peu de souvenirs, parce que je n'avais que cinq ans. Ma mère avait disparu depuis un an, je parlais peu, et je m'intéressais assez peu aux gens autour de moi, j'étais une fillette plutôt solitaire.

 Je me rappelle surtout que nos caractères étaient aux antipodes l'un de l'autre. Lui était toujours joyeux et avait toujours le sourire. Moi j'étais d'une nature plus discrète et extrêmement inhibée. Jamais ne je n'ai vu pleurer la disparition de ses parents. Nous avions cela en commun, nous ne versions que rarement des larmes. Il se comporta très vite comme mon grand frère, m'apprit les pires bêtises et comment éviter de se faire prendre. Quand il alla à Poudlard, deux ans avant moi, c'est Poufsouffle qu'il intégra, sans doute parce que sa loyauté primait sur sa roublardise. Bien que dans notre famille, nous passions tous par Serdaigle ou, à la rigueur, Gryffondor, il fît honneur à son blason en devenant Préfet, puis Préfet-en-Chef. Il était brillant et doté d'une grande intelligence sociale. Je ne crois pas, en sept années d'études, qu'il ait provoqué quelque désordre que ce soit. Les professeurs l'appréciaient à juste titre.

Une fois ses ASPICS obtenus, plusieurs choix de carrières s'ouvraient à lui. On lui proposait d'aller étudier les dragons, de partir en Australie travailler sur les rituels magiques primaires, mon père le poussait à devenir Auror, comme lui ...
Mais Duncan, une nuit disparut.

J'étais au courant parce qu'il m'avait confié ses projets de départ. En opposition alors contre mon père, il brûlait d'envie de partir, de voir le monde et de vivre d'autres aventures avant de, disait-il "s'enterrer au pays". Nous étions tous les deux destinés à rester vivre à Inverness, vieillir dans les même murs. Cela ne me faisait pas peur, ça me rassurait même ... Lui, ça l'oppressait.

Alors, après une énième dispute, il partit avec ce qu'il portait sur le dos.

Il ne m'écrivit pas dans un premier temps, c'est moi qui le harcela de lettres. Puis au bout de quelques mois, un hibou m'arrivait du Canada où il avait fini par atterrir. Il avait rencontré une sorcière, en était tombé amoureux, et pensait rester là-bas un certain temps. Nous nous écrivions souvent. A lui seul je pouvais confier mes craintes et mes peurs, il me consolait comme un grand frère l'aurait fait. Alors, la distance ne nous éloigna pas, bien au contraire.

Puis il quitta le Canada et sa dulcinée pour le Mexique, où il se fît un ami Inca - vous croyiez vraiment qu'ils avaient tous disparu ? et resta près d'un an en Amérique Centrale. Dans ces temps, je l'informais que j'avais obtenu tous mes Aspics, quelques-uns avec la mention O, que je me marierais bientôt et que je souhaitais plus que jamais qu'il soit présent pour que mon enfant à naître connaisse son oncle ...

Il décida de mettre à profit le temps qui le séparait de son retour en Ecosse rendu obligatoire par mon union avec Anthony pour vivre sa jeunesse. Il prit du bon temps et entra dans une période d'insouciance et de légèreté. Il m'écrivait moins aussi ... Je lui rappelais sans doute trop le pays finalement, ou il n'avait pas le temps, je ne sais pas. Mais pendant ce temps-là, moi je vivais le pire épisode de ma vie et je ne pu rien lui dire.

Quand il apprit que mon mariage n'aurait pas lieu et surtout pour quelle raison avec un retard de trois mois, il prit le premier portoloin pour l'Ecosse et remit les pieds chez nous, enfin. Il arriva pour me sortir de mon mutisme et de mon repli, pour ouvrir mes vannes aussi, me permettre de poser ma joue sur son épaule avec la permission de pleurer ... Et il me promit de rester.
Moi, j'étouffais, j'avais besoin de changer d'air. Je comprenais maintenant plus que jamais son sentiment et ce qui l'avait conduit à se rendre sur un autre continent.
Je choisissais un pays au hasard et je partis pour la Suède quelques jours après son retour.

Je laissais Duncan faire face à ses responsabilités, affronter mon père, seul.

Cette période, il l'a gardée pour lui et nous nous sommes un peu éloigné, pendant mes voyages. Je me suis éloigné de toute ma famille.
Mais je crois qu'avec mon père, les choses s'arrangèrent car il accepta d'intégrer une formation d'Auror de laquelle il ressortit diplômé, et avec une mention.

Il fait toujours carrière au Ministère, même si je sais qu'il rêve encore de voyages, sa loyauté est bien plus grande que son envie, surtout maintenant que John a disparut, il n'est pas près de quitter les Highlands.

Duncan est comme mon frère, je l'aime en tant que tel.        
     

     © Jawilsia sur Never Utopia
     

     

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Who is Duncan McTavish ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» G. Kieran McTavish- Burn in Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Pour vous aider ... :: Evolution des personnages :: Journal Intime-