AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Lun 2 Nov - 18:55

[HJ : Soundtrack → I'm Shipping Up to Boston – Dropkick Murphys]

L'homme entra dans le pub. « Le Graal ». C'était un pub assez fréquenté, mais pas forcement par les classes sociale les plus élevés. Le brouhaha permanant qui envahissait la salle, couvrait partiellement le bruit de la musique. Des tables de toute formes était disposé un peu partout dans la salle, mais la plupart de clients buvaient debout. Il se fondait dans la foule, portant une robe et une écharpe grise. Il s'avança vers le comptoir, en évitant les personnes levé, et commanda une bierraubeurre. Il l'attendis, puis alla s'assoir à la table libre au fond de la salle.

L'homme, était en fait Niels Maddox, professeur d'histoire de la magie à l'académie Beauxbatons. Il était ici pour un rendez-vous très spécial. En effet, il devait rencontrer un rebelle, un certain Richard. Niels lui avait recemment envoyé un courrier, car il voulait lui exposer un plan qu'il avait eu en tête.
Si Niels avait réussi à contacter cet homme, c'était grâce à un vieil ami, qui sachant son idée, lui avait fait passé une adresse en toute discrétion. « Richard, dans la souche creuse argentée, Col des Montets, Massif des Aiguilles Rouges », si il se souvenait bien.

Le professeur attendait donc le resistant, tout en buvant sa bierraubeurre, et en se demandant aussi s'il viendrait, car il ne lui avait pas renvoyé de lettre comme quoi il était d'accord, ou non. Il esperait donc qu'il est accepté sa demande.

L'horloge affichait 18h20 à présent. Richard était en retard. Mais ce n'étant pas un de ses élèves, Niels ne pouvait pas l'envoyer voir la directrice. Surtout qu'il ne savait même pas à quoi il ressemblait. Il était peut être déjà ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Sam 5 Déc - 7:48

[HJ : j'approuve la soundtrack ! Very Happy
Du coup je renchéris avec : https://www.youtube.com/watch?v=C1W8KKPmlm4]

Il y avait bien des contraintes inhérentes à son statut de chef rebelle qui déplaisaient à Theobald. L'éloignement de sa famille, les risques qu'il devait faire courir à ses recrues, la colère aveugle de bien des hybrides dans ses rangs qui devenaient tels des bêtes assoiffées de sang...mais parmi ces menaces constantes, il en était une toute nouvelle qu'il devait régler au plus vite : son adresse de correspondance avec son nom de code commençait à se faire connaître.
Se faire connaître...le terme était peut-être exagéré. Pour l'instant, seul un seulement un seul rebelle l'avait transmis à une tierce personne sans avoir obtenu l'autorisation de Theobald préalablement. Le montagnard avait pour habitude de ne la donner qu'aux recrues en qui il avait confiance, après au moins une première rencontre. Et pour cause, cette fameuse souche se situait pas loin de son lieu d'habitation !
Les rebelles n'avaient pas de lieu de villégiature désigné, ils étaient éparpillés dans toute le France, certains rassemblés par petits groupuscules anonymes, mais tous étaient en contact permanents et répondaient présent lors des réunions auxquelles Theobald les convoquaient régulièrement. Ce dernier, quant à lui, vivait seul dans la maison qu'il avait achetée avec Charlotte et qui avait été le berceau des premières années de leur fils. L'apothicaire, bien que conscient qu'il lui faudrait en partir un jour, ne pouvait se résigner à abandonner ce dernier vestige de ce qui avait été un foyer heureux. Toute sa famille avait fui en Suisse à la suite de sa femme, même son clan centaure avait décidé de traverser les Alpes pour atteindre l'autre côté de la frontière, et Theobald avait dû ravaler la déception qui en avait résulté pour se concentrer sur sa rébellion.

Bien que la souche où les hiboux déposaient les lettres ait été placée au milieu d'une forêt épaisse, à une distance respectable du village où vivait Theobald, ce dernier sentait le danger qu'il courrait. Il avait immédiatement remis les pendules à l'heure au rebelle qui avait fait l'erreur et avait mis au point un stratagème pour rencontrer l'auteur de la lettre sans prendre trop de risque.
Niels Maddox, de son nom, lui avait écrit une missive qui l'avait interpellé : qu'est-ce que c'était que cette histoire de voyage dans de lointaines contrées ? La Suisse n'était pas la destination la plus exotique pour un français, et si le montagnard avait souvent vécu entre les deux pays, il n'était guère allé plus loin. Comme s'il en avait le temps !

Avec un certain retard, il pénétra dans le pub le plus fréquenté de Brocéliande et s'assit à une table vide à côté de celle où se trouvait le professeur d'Histoire qu'il avait rapidement repéré grâce à la description de leur ami commun. Theobald commanda un vin d'ortie et s'installa confortablement sur son siège, comme n'importe quel badaud, bien que tous ses sens soient en alerte.
Cinq minutes plus tard, un autre homme entra dans le pub et alla directement s'asseoir en face de Niels. Le rebelle était de taille moyenne, avec une longue chevelure châtain attachée en catogan et des petits yeux bruns perçant. Son apparence n'attirait pas l'attention et c'était entre autres pour cette raison que Theobald lui avait demandé un service que le rebelle, Célio de son vrai nom, s'était empressé d'accepter, ayant une dette auprès de son chef.

- Bonjour Monsieur Maddox, je suis Richard. Vous désiriez me rencontrer ?

Le subterfuge était simple mais parfait : en faisant semblant de lire le journal, Theobald ne perdait pas un mot de la conversation qui avait lieu juste à côté en réalité, lui permettant ainsi de mieux observer et connaître ce fameux "nouveau professeur d'Histoire de la Mgie", sans prendre le risque de se dévoiler. Et Célio jouait son rôle à merveille.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Sam 5 Déc - 15:27

[HJ : → https://www.youtube.com/watch?v=tDTQQWSmo8s]

Richard arriva enfin. Il devait être un peu plus petit que Niels, ses cheveux formait un catogan, et ses deux yeux brun semblait analyser Niels sur toute sa longueur. A vrai dire, Niels n'avait pas imaginé le chef des rebelles comme ça. Mais après tout, c'était évident. Dans l'histoire, on n'avait jamais eu de chef de rebellions très reconnaissable. Mis-à-part, peut-être, Hamlet Goujon, un grand chef rebelle du Moyen-Age, qui mesurait deux mètrs trentre, et avait une barbe qui atteignait le sol. Ces éléments avait fait qu'il n'était pas arrivé à s'enfuir, et qu'il avait été brûlé vif. Apparament, Richard n'était pas ce genre d'homme.

Richard ne buvait rien. Tout portait à croire qu'il était préssé, et qu'il n'avait que peu de temps à accordé à Niels. Si un membre du gouvernement, ou n'importe quel personne pour la politique de ségrégation des hybrides entendait ce que Niels allait dire, il risquait bien de finir renvoyé de l'école, et dans l'obligation de retourner vivre en Angleterre.

Malheureusement pour lui, sa petite amie, Margot De Bret, travaillait au gouvernement et détestait les hybrides. Habituellement, Niels ne la contredisait pas. Il la contredisait que lorsqu'elle devenait vraiment extrême dans ses propos, ce qui les avait conduit à une rupture, qui avait été réparé depuis. Pour lui, il allait donc la « trahir », en quelque sorte.

Sans plus faire attendre Richard, Niels prit la parole pour lui exposer un petit plan qu'il avait concocté, quelques semaines auparavant.

-Oui, je voulais vous rencontrer... commenca Niels. Comme je vous l'ai dit dans ma lettre, je travaille depuis cette année à l'académie Beauxbatons. C'est justement depuis cette année que je me suis rendu compte de l'ampleur qu'avait pris cette ségrégation. J'ai pensé, qu'étant nouveau, il me serais facile de me rapprocher de l'antipathique directrice, et donc du gouvernement en lui même. Je me doute que vous avez sûrement tout un tas d'espion infiltré au gouvernement, mais je me propose pour en être un de plus.

Voila. C'était ça le plan de Niels. Se rapprocher de Benedicte pour attendre le gouvernement. Et en même temps, essayer d'obtenir quelques faveurs de la directrice, qui lui permettrait d'ensigner des programmes interdits, qui rentrerait facilement dans l'esprit encore modelable des jeunes élèves de l'école.

-Je suis prêt à risquer ma carrière, et à jeter l'amitié de mes collègues pour vous aider. Finit-il.


Dernière édition par Niels Maddox le Dim 14 Fév - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Mar 5 Jan - 0:26

Laissant son oeil glisser sans réellement s'accrocher sur la page "politique" du journal - truffée de mensonges de toute manière ! -, Theobald écoutait attentivement la proposition de Niels. Il noya un sourire moqueur dans son vin d'ortie : s'il croyait que c'était si facile d'espionner sans se faire prendre !
Malgré tout, le centaure ne pouvait nier avoir besoin d'un indic à l'intérieur de l'Académie ; avec le départ de Nymphadora Fillarius, il avait perdu son espionne à Beauxbâtons et il ne lui avait pas encore trouvé de remplaçant, ce qui le fâchait grandement. Il devait absolument rester au courant de ce qui se tramait dans l'école, berceau des générations qui allaient forger le futur de la communauté magique.

Malheureusement, avec le départ de l'hybride de vélane, Theobald était aussi devenu bien plus circonspect concernant la possibilité d'avoir des membres du personnel de son côté. Il ne connaissait pas ce Niels, alors que la réputation de Nymphadora la précédait...autant dire qu'il n'allait pas lui taper dans la main en le nommant espion aussi facilement.

Célio, de son côté, était bien au courant des réserves de son chef et l'avait vu tester des potentielles nouvelles recrues assez souvent pour savoir ce que le montagnard dirait face à une telle proposition.

- Vous êtes du genre direct, vous ! Mais ce n'est que maintenant que vous réalisez "l'ampleur de la ségrégation" ? Vous débarquez d'où ?

Theobald aurait probablement usé d'un ton moins agressif, mais il aurait de toute manière cherché à savoir d'où sortait ce nouveau professeur. Parce qu'un espion était une personne en qui il devait avoir la confiance la plus totale. Le risque de se retrouver avec un agent double était bien trop grand.

- Pis c'est qui vos amis chez les profs ? Vu que vous êtes nouveau...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Sam 16 Jan - 20:54

Apparemment Richard ne le croyait pas. Du moins c'est ce que Niels en déduisit vu qu'il lui posa des questions comme qui sont ses amis parmis les professeurs, ou encore d'où il venait. Niels vît ça comme un affront que lui faisait le chef rebelle. Il était là, c'était un ami d'un de ces amis, il était professeur, et avait toujours eu une attittude irréprochable envers les hybrides. C'était sûrement fondé, car il ne se connaissait pas, mais si ça avait été un vrai chef, il aurait vu en ses yeux qu'il disait la vérité.

Comme d'habitude, le professeur perdit rapidement patience. Ce que Niels allait lui répondre allait être fatidique dans cette histoire. Suivant ce qu'il allait dire, Richard pourrait soit s'en aller, soit l'engager. Niels choisi l'engagement, et opta pour un discours plûtot violent, qui normalement devrait faire de l'effet, et montrer le caractère intérieur de Niels. Il s'avanca vers son interlocuteur et commenca à discourir.

-Vous savez, si vous avez envie de ne pas me croire, ne me croyez pas. Mais cela voudrait dire que vous n'aurez aucun espion à l'école, et je sais que vous en voulez un. Après, je pense que d'où je viens ne vous regarde pas. Je ne vous ai pas posé cette question, donc je vous prierais de ne pas me la poser. Ensuite, concernant mes amis chez les professeurs, je ne pense pas non plus que ce sois vos affaires.

Il marqua une pause, puis reprit en accelerant et augmentant le ton.

-Après, si vous ne m'engager pas, je travaillerais tout seul, et je gagnerais mes informations tout seul. Je ne suis pas assez orguilleux pour dire que je gagnerais tout seul, mais au moins je ferais avancer les choses. Et qui sais, je connait votre visage, j'ai même une adresse, donc je pourrais bien vendre mes infos au plus offrant. Donc maintenant, soit vous me parler correctement et arretez de me suspecter, sois vous me laissez finir ma bière tranquillement.

Il se rassit, et but une gorgé.

-Vous savez, je sais exactement comment je procéderait pour arriver à vous aider. J'ai été peut-être un peu brutal dans mes propos, mais j'espère que vous avez compris ce que je voulais dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Dim 7 Fév - 20:47

Ni Célio ni Theobald ne s’étaient attendus à ce que Niels s’emporte aussi rapidement, ou du moins ils ne s’y étaient pas attendu venant d’un homme qui prétendait au titre d’espion des rebelles.

*Non mais c’est quoi cette réaction digne d’un adolescent colérique ?!*, pensa Theobald en se retenant de se lever de son siège pour empoigner Niels par le col au moment où celui-ci menaçait les rebelles et plus particulièrement Célio.

Ce dernier semblait bouillonner face à la réponse du professeur, mais il eut la présence d’esprit de faire un signe codé pour son chef lui signifiant qu’il gérait la situation et que Theobald ne devait pas dévoiler son identité. Le montagnard finit son verre de vin d’ortie et releva les yeux de son journal comme pour regarder la salle en rêvassant, mais toute son attention était concentrée sur le duo d’à côté. Il était prêt à intervenir si la situation dérapait encore plus, et si Maddox persistait dans ses menaces.

- Vous n’avez aucune idée des espions que nous avons dans les différentes sphères de la société…alors un conseil : arrêtez de jeter des menaces en l’air si vous ne voulez pas qu’il vous arrive des bricoles.

Célio serra ses poings sur la table en se penchant légèrement, et en ne lâchant pas l’aspirant espion du regard.

- J’ai surtout compris que vous vous emportez dès que votre amour-propre est froissé et que vous vous croyez bien important. Un informateur digne de ce nom ne commettrait pas ces impairs, et la dernière chose dont nous avons besoin c’est d’espions qui ne savent pas se contrôler !

Le rebelle se renversa sur sa chaise en croisant les bras, bien décidé à faire la leçon à cet énergumène.

- Un bon espion se fond dans la masse, et surtout il est assez intelligent pour ne pas se mettre en situation périlleuse par des mots mal choisis. La confiance se mérite, on ne la donne pas à n'importe quel imbécile prêt à jouer les agents doubles au premier caprice. Les recommandations d'un membre de notre communauté qui n'est pas assez malin pour comprendre que mon adresse ne se donne pas sans mon accord ne suffit pas., expliqua-t-il d'une voix mesurée mais autoritaire, et il ajouta : Vous ne m’avez pas prouvé que notre cause vous tient assez à cœur pour oser vous mettre à nu et partager avec les rebelles tout ce que vous savez.

Plus impétueux que Theobald, Célio sortit carrément sa baguette de sa poche et la fit jouer entre ses doigts en toisant Niels.

- Qu’est-ce qui devrait me retenir de vous traîner derrière le pub pour vous jeter un sort d’amnésie et vous faire oublier jusqu'au prénom de votre mère ?

Le faux chef des rebelles était on-ne-pouvait-plus sérieux, et Theobald était prêt à cette extrémité si Niels se montrait dangereux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Mer 24 Fév - 17:08

Niels savait qu'en étant plus brutal, il n'aurait pas été facilité à rejoindre les rebelles, mais il n'avait pas pensé qu'ils auraient pû perdre la mémoire. Le regard de Richard voulait bien dire qu'il y aurait recours, si nécessaire.

À l'instant où Richard avait sorti sa baguette magique, Niels avait été mettre automatiquement sa main sur sa baguette en cornouiller. Il fallait lui aussi, qu'il protège ses arrières, et il ésperait qu'il n'aurait pas à s'en servir, car il n'vait jamais été très bon à ce genre de chose, il préferait toujours la diplomatie au combat. La plume est plus forte que l'épée comme on dit.

Se décrispant un peu, Niels remit ses mains sur la table, et bût quelques gorgés de bierraubeurre. Puis, il se mit à regarder Celio les yeux dans les yeux. Si il voulait garder ses souvenirs, il devrait se montrer encore plus que convaincant. Et il devait absolument garder ses souvenirs.

Mettant sa main sous la table, il sortit la dernière carte de son jeu. De sa poche, il sortit son portefeuille. Dans son portefeuille se trouvaient quelques mornilles, quelques noises, ainsi que quelques billets, quelques notes de rendez-vous à ne pas oublier, et quelques tickets de caisse. C'est justement un de ses tickets de caisse qu'il sortit de son portefeuille, et qu'il posa en suite bien en évidence sur la table. Puis il se mit à parler :

-Voila, dit Niels. Qu'est ce que c'est à votre avis ?

Il attendit quelques instants, un sourire au lèvres, la réponse de Richard, où de quelque autre nom qu'il s'appellait. Puis il reprit :

-En fait, c'était bien un ticket de caisse, tout ce qu'il y a de plus normal. Si je vous l'ai montré, ce n'est aucunement pour me moquer de vous, mais simplement parce que je trouve qu'il me défini bien. Je quis comme ce ticket de caisse : Normal. Je me fond dans la masse. J'arrive à sympathiser avec à peu prêt tout le monde, et personne ne ce doute de rien. Je ne prend habituellement le parti de personne, et je reste dans mon coin. Mais en voyant la tournure des évenements, je me suis dit que je ne pouvait plus, encore une fois, rester à l'écart de ce qui s'avère être un tournant de notre histoire. C'est dans ce but que je suis rentré à l'académie. Avant même d'être embauché, je connaissait mon plan sur le bout des doigts. Pour l'instant, tout se déroule comme prévu. J'ai un contrôle sur tous les élements de mon projet, et je compte bien arriver à son terme, un jour, que ce soit dans un mois, un an, ou même une décennie.

Il se leva et remis son manteau. Il préférait continuer cette conversation à l'éxtérieur, car l'atmosphère devenait étoufante.

-Maintenant je préfererais continuer cette conversation dehors, si vous n'y voyez pas d'inconvénient.

Depuis quelques minutes maintenant, il se sentait observé, et il avait peur qu'un homme du grand conseil soit là, pour une quelconque raison, et il ésperait bien l'attraper lorsqu'il se leverait pour les suivres.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theobald Murat Emploi : Apothicaire le jour, chef des Rebelles la nuit

Date de création : 29/03/2015
Messages : 66

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Dim 6 Mar - 20:39

La menace semblait avoir fait son effet, car Niels redescendit d'un ton, bien qu'il ait lui aussi mis la main sur sa baguette. Bien, au moins il avait de bons réflexes de défense ! Theobald avait bien du mal à ne pas dévisager cet énergumène en attendant la suite de son numéro, mais il conserva son anonymat avec brio et tourna son journal pour faire semblant de regarder la météo.
De son côté, le professeur sortait ce qui avait l'air d'être un ticket de caisse en demandant à Célio ce que c'était. Les deux chefs des Rebelles, le vrai et le faux, eurent la même pensée à cet instant et se demandèrent si le sorcier britannique le prenait pour un idiot.

- Vous vous moquez de moi ?, demanda Célio en fronçant les sourcils.

Toutefois, l'explication sur cette métaphore eut le mérite d'arracher un sourire amusé au Rebelle, ponctua celle-ci d'un simple "Je vois."
Lorsque Niels se leva et proposa de sortie, Célio hocha la tête avec approbation, le laissant passer devant lui afin d'échanger un regard entendu avec son chef. Theobald en profita pour glisser un mot griffonné à la hâte dans la main de son compère, lui donnant une rapide instruction pour la suite. Pour sa part, il se força à rester assis encore dix minutes à sa place, ne pouvant pas les suivre sans se faire repérer.

A l'extérieur, Célio releva le col de sa cape pour se protéger du vent et fit face à Niels, sachant exactement quel rôle il avait à jouer maintenant.
Il avait rangé sa baguette dans sa poche et laissa sa main dans celle-ci, l'air plus affable que dans le pub. Devant cette porte, il n'y avait personne et c'était idéal pour continuer la discussion.

- Vous êtes surprenant, Maddox. Néanmoins, vous avez fait valoir des arguments plutôt intéressant, et il se pourrait que vous nous soyez utile. Il faudra néanmoins m'expliquer ce en quoi consiste "votre plan"...je ne peux pas me permettre d'avoir des agents travaillant pour leur compte propre sur le terrain. Vous devez être dévoués aux Rebelles si vous espérez pouvoir rejoindre nos rangs.

Venait maintenant le moment de la grande comédie.

- J'ai une première mission pour vous : j'aimerais que vous m'en appreniez plus sur la bibliothécaire de votre établissement, Irmine Boisseuil. Je souhaite savoir quel genre de personne c'est, et comment elle vit les changements à l'Académie. Après tout, elle a été touchée directement par le brasier perpétré par Bénédicte de Beauregard en début d'année...mais qui dit que cela l'a réellement touchée ? Et elle veille sur un patrimoine important. J'aimerais donc un rapport d'ici deux semaines.

L'idée était soudainement apparu dans l'esprit de Theobald et c'était le message qu'il avait transmis à Célio. Il ne considérait pas cette bibliothécaire comme une personne réellement importante dans leur guerre, et vu qu'il avait décidé de tester Niels, autant le lancer sur une mission à moitié réelle. Theobald ne risquait pas grand chose et avait tout à y gagner.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Chef des rebelles
Le sang n’est rien, un cœur vaillant est seul maître, car c’est lui qui fait courir dans nos veines la soif de justice et de liberté !
© Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   Ven 15 Avr - 17:31

Bien qu'espionner sa collègue ne plaisait guère à Niels, il n'en avait pas vraient le choix, si il voulait avoir sa place au sein des rebelles. Il décida donc d'accepter la mission/besogne que lui confiait Richard, le chef des rebelles, ou dieu sait comment il s'appellait vraiment.

-Soit. Je ferais ce que vous me demandez. Nous nous reverrons donc dans deux semaines, et vous ne regretterez pas de me choisir, je peux vous le garantir. lui dit-il.

Puis, Richard lui dit qu'il devrait connaïtre « son plan ». Niels ne pouvait impunément pas le lui réveler maintenant, alors qu'il ne l'avait même pas encore embauché. Il ne connaissait se Richard que depuis peu, et il ne s'avait pas si il devait s'attendre à un coup bas de sa part, et ne voulait en aucun cas se faire voler son plan. Il voulait en avoir l'exclusivité et le mérite. Il ne lui dévoilerait donc qu'après avoir été accepté « officielement » dans leurs rangs.

-Concernant « mon plan », vous n'en aurez connaissance que dans deux semaines, en fonction de si je suis accepté ou non dans vos rangs.

Et vous vous en doutez bien, Niels avait pris ses précautions pour que son plan ne lui soit pas arraché par la force. Il s'était arraché ce souvenir de sa mémoire, et l'avait soigneusement caché à un endroit vers lequel il était obligé de passer lorsqu'il était chez lui. Ce système lui permettait donc de garder son souvenir bien au chaud, sans que personne ne le trouve, ni n'en ai connaissance. On ne va pas se le cacher, mais Niels était fier de son ingénieux système.

Niels devrait à présent s'en aller pour rentrer à l'académie, car il lui restait du travail à faire, et qu'il devrait absolument faire si il ne voulait pas s'attirer les foudres de sa directrice.

-Je doit y aller. Je vous tient au courant et vous recontact dès que j'ai fini mon travail. Bien à vous.

Il serra la main de Richard, puis, dans un bruissement de cape, transplana jusqu'à l'académie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aujourd'hui : un peu de résistance ! (Théobald-Niels)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Colons d'hier, Bienfaiteurs d'aujourd'hui
» Réflexion sur la question constitutionnelle aujourd'hui
» Femme d'hier et d'aujourd'hui...
» Bijoux d'hier, bijoux d'aujourd'hui...
» "Tous ensemble seuls 2 - Demain c'est aujourd'hui" (Everybody's alone 2 - Tomorrow is now)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Brocéliande :: Commerces :: Pub "Le Graal"-