AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Niklaus Lodski - Pour vous servir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niklaus Lodski Emploi : Professeur de Magie Intuitive

Date de création : 08/11/2015
Messages : 15

avatar
MessageSujet: Niklaus Lodski - Pour vous servir   Dim 8 Nov - 21:56



I. LE PERSONNAGE.


• NOM : Lodski
• PRÉNOM : Niklaus
• ÂGE : 35 ans
• HYBRIDATION ET/OU VALEUR DU SANG : Sang-Pur
• METIER/FONCTION : Professeur de Magie Intuitive
• BAGUETTE : Bois de vigne, 30,7cm et poil de Barghest
• ANIMAL DE COMPAGNIE (optionnel) : Liesel, une magnifique Gecko léopard  aux écailles orangées âgée de 5 ans qui est beaucoup plus douce que son maître le souhaiterait.
Spoiler:
 
• AVATAR :JJ Feild


II. LES DESCRIPTIONS.


PSYCHOLOGIQUE
« Le professeur Lodski ? Oh ça ! Je ne peux pas vous dire grand-chose sur lui ! Faut dire qu’il n’est à BeauxBâtons que depuis l’an dernier vous savez… Et il est plutôt du genre discret. Pas comme ces deux excentriques de professeurs de vol et d’étude des objets magiques. Toujours à hurler dans les couloirs et troubler l’ordre des choses ces deux-là ! Pffffff… Non monsieur Niklaus, c’est un bon gars, toujours un petit mot gentil accompagné d’un sourire, à se préoccuper des autres en toute modestie. L’autre jour, je l’ai encore vu prendre sur son temps libre pour aider des élèves de secondes années à apprendre leur leçon de métamorphose, alors qu’il n’est le responsable d’aucune guilde ! Un bon gars je vous dis… Maintenant à savoir de quel côté il est… Je parle des hybrides bien sûr ! Avec tout ce ramdam qu’il y a depuis quelques mois dans la presse… A croire qu’on est en guerre ! Mais pour le prof, je ne serais pas vous dire… Je vous l’ai dit, il est du genre discret, jamais un mot plus haut que l’autre. Et avec la cheffe, j’ai pas l’impression qu’ils se soient jamais engueulés ces deux-là. Attention ! J’ai pas dit qu’il la soutient… Me faites pas dire ce que j’ai pas dit. Mais je ne l’ai jamais vu non plus être en désaccord contre elle et lui désobéir comme la furie rousse l’autre fois dans la cours. Il a l’air plutôt neutre finalement. Il vit sa petite vie de professeur et fait attention au bien-être de tout le monde ici… Sans jamais faire de vague ! Mes avis que les autres devraient prendre un peu plus l’exemple sur lui, en voilà au moins un qui fait pro… Si vous voyez ce que je veux dire. »
Voilà l’image que renvoie Niklaus lorsqu’il exerce son enseignement à BeauxBâtons, mais ne vous y fiez pas trop, ces timides sourires et cette dévotion touchante n’est rien d’autre qu’illusion. Lorsqu’il ne joue pas cette petite comédie, cet homme, comme un certain nombre de sorciers, par conviction ou opportunisme, a choisi le camp de gouvernement. Car opportuniste, il l’est, déployant tout son savoir-faire pour parvenir à ses fins. Il n’est pas spécialement attiré par le pouvoir, connaissant parfaitement les côtés sombres de celui-ci, mais il a la manipulation chevillée au corps et plus d’esprit que bien des intrigants, subtil héritage de son éducation privée. Il n’est pas spécialement vil et sournois, plutôt désintéressé par ce qui l’entoure. Le gouvernement, les rebelles, les hybrides, aucune cause ne lui aspire réellement de la sympathie.
D’un autre côté, il sait se montrer sincère et aimant envers sa famille. Sans artifice ni faux semblant. Il aime sa femme tout comme sa fille avec tendresse, à la limite de l’adulation. Sans tomber dans l’effusion sentimentale, Niklaus n’est jamais avare d’attention pour elles et est prêt à tout pour les combler.


PHYSIQUE
Il fut difficile, durant de longues années, de distinguer Niklaus de son jumeau Ludwig. Deux enfants incroyablement semblables d’apparence comme de caractère que le temps s’est finalement chargé de différencier. Malgré tout, il n’est pas rare pour Klaus d’être ainsi confondu avec son frère, aujourd’hui encore.
Il a cette force réconfortante, que les nouvelles romantiques prêtent à leur héros, en plus insistante, plus prononcée dans ses gestes et sa manière d’être juste assez affirmés pour vous inspirer quelques craintes, mais pas suffisamment encore pour vous effrayer.
Cette haute silhouette élancée, distinguée, dont émane le raffinement et l’élégance qu’il affectionne, lui donne des airs de dandy. Car oui, il aime cultiver la finesse et le style de ses tenues comme de son allure, reflet de son éducation empreinte du respect des convenances. Vous ne le verrez jamais négligé, revêtant sous ses robes de sorcier, un costume trois pièces en tweed porté sur une parfaite chemise blanche cintrée et relevée par une cravate ou une lavallière de goût.
Et il a ce visage aux traits fins et racés, d’une beauté presque angélique et noble d’allure, qui ne trahissent jamais ces émotions. Ses yeux, d’un bleu azur dans lequel il semble si facile de se perdre, semblent dénués d’expression sauf pour de rares privilégiés. Son charme, il le tient aussi de cette fine barbe de trois ou quatre jours, qu’il entretient avec soin et adoucie ses traits sans paraître négligé. Il a le crin châtain, fin comme soie et indéniablement ordonné dans lequel il serait tentant d’y glisser les doigts.


III. L'HISTOIRE.


L’incroyable aventure de Niklaus débute sur les terres de Pologne où il vit le jour, accompagné de son frère Ludwig, à la Clinique Sorcière de Varsovie il y a de ça 35 ans. Né d’un père polonais et d’une mère allemande, c’est tout naturellement que les jumeaux assimilèrent, avec une facilité déconcertante, les langues de leurs deux parents. À l’âge de cinq ans, ils quittèrent néanmoins leur douce patrie pour la France, acceptant avec docilité de suivre leur père Euzebius Lodski, diplomate de profession, muté à l’Ambassade Sorcière Polonaise de Brocéliande. C’est ainsi qu’ils ajoutèrent le français à leur panel de langues maîtrisées, parmi tant d’autres enseignements prodigués par un nombre certain de professeurs particuliers qui transmirent tous leurs savoirs afin d’éduquer ces bambins en parfaits petits sorciers civilisés.

Durant de longues années, il fut difficile de distinguer Ludwig de Niklaus et inversement. Incroyable semblable en apparence, les deux frères ne se distinguaient pas non plus du point de vue du caractère. Deux êtres fusionnels, ne pouvant imaginer un avenir proche l’un sans l’autre. Mais ce jour arriva tout de même, en moins dramatique certes, mais ne manqua pas de perturber leur vision des choses. À onze ans, ils intégrèrent, comme l’ensemble des petits sorciers de leur âge, l’académie de magie de BeauxBâtons et alors qu’ils n’avaient jamais douté d’être répartis dans la même guilde, Niklaus fut envoyé à Noctua tandis que Ludwig fut accepté à Cycna. Il ne manqua à personne que cette décision affecta énormément les jumeaux, mais contrairement à son frère, Niklaus s’en accommoda plus rapidement et plus facilement. Des deux enfants, il était le plus studieux, le plus patient et bien que l’ambition soit un trait de caractère commun, il n’hésitait pas à mettre tout son savoir à l’œuvre pour parvenir à ses fins. La séduction, il la laissait à son frère, beaucoup plus subtil et moins investi que lui lorsqu’il souhaite quelque chose qu’il finissait toujours par obtenir.

À la sortie de l’école, il fut une nouvelle fois révélé que les deux frères avaient cessé de se confondre. Niklaus se lança dans les études, envisageant docilement de suivre les traces de son père dans le monde de la diplomatie et de la politique. Le droit ne le passionnait pas plus que ça, mais il n’avait pas non plus d’ambition particulière autre que de faire partie de l’élite, de sortir du lot et de mettre à profit ses talents de manipulateur. Mais, bien que leurs ambitions divergent, leur complicité fusionnelle resta la même et c’est tout naturellement que le jeune sorcier emménagea dans un appartement de la capitale sorcière avec son frère. Les manies laxistes de l’un ne firent jamais ombrage à l’autre qui s’en accommodait. Et puis il y eut cette fameuse soirée qui restera à jamais inscrite dans l’esprit de Niklaus.

Par souci de devoir envers son père, le jeune homme accepta de l’accompagner à un gala de charité donné en l’honneur d’une cause dont il a depuis longtemps oublié le profit. Niklaus n’avait jamais réellement su dire non à son père, contrairement à son frère et c’est ainsi vêtu de son plus bel atour de sorcier qu’il se rendit à cet évènement. Toute l’élégante société magique devait être présente ce soir-là, membres du Conseil, diplomates, vieilles familles de sorciers et grands chefs d’entreprise. Mais une seule d’entre elles marqua à jamais son existence. Elle s’appelait Gabrielle et avait cette grâce éthérée que les contes prêtent aux fées, délicate, fragile et bouleversante. Elle avait ce visage presque angélique que le plus habile des sculpteurs eut été bien en peine de reproduire, le regard clair d’un brun que le soleil parait de vert et que la coulée soyeuse de sa chevelure défaite mettait en valeur. Il crut que son cœur allait cessait de battre. Jamais il n’avait vu ni même osé rêver de femme telle qu’elle et jamais aucune ne lui avaient levé dans la poitrine une telle émotion d’un seul regard.

À partir de cet instant, il fut tout simplement inconcevable pour le sorcier d’imaginer sa vie sans elle et pour son plus grand bonheur, il en fut de même pour elle. Leur histoire sonne légèrement comme un conte de fées, coup de foudre au premier regard, mais la personnalité de chacun était faite pour compléter l’autre. Gabrielle avait la patiente et le calme qui caractérisait Niklaus et était loin de manquer d’esprit ce qui avait le don de fasciner le jeune homme. Ils se fréquentèrent durant quelques années avant de finalement officialiser leur union par un mariage somptueux, au grand dam de Ludwig. Depuis quatre ans aujourd’hui, le bonheur du sorcier fut à nouveau comblé par la venue au monde de Coraline, sa fille, petit angelot au sourire charmeur et aux boucles brunes.

Depuis plus d’un an, il a quitté son emploi de sous-directeur chez Cinna, le groupe de luxe dont son beau-père, Henri Dufresne est le président-directeur général pour occuper le poste de professeur de magie intuitive à l’école de BeauxBâtons. Fidèle soldat du Consul, il a accepté de remplir cette fonction pour servir les intérêts d’Augustus Courtois, personnalité politique qu’il connaît par le biais de son beau-père et pour lequel il a déjà accompli nombre de missions. De cette position, il espère affecter le mouvement de rébellion qui semble grossir dans les rues et sur les bancs de l’école à grand renfort de beaux discours. À l’arrivée de Bénédicte De Beauregard au poste de directrice, il avait imaginé sa tâche simplifiée par l’apparition de cette alliée au sein de l’école, mais ne peut que regretter de plus en plus le choix du Consul quant à l’association de cette personne à leur projet. Il a la jeune femme en horreur et ne regrette absolument pas de ne jamais l’avoir tenu dans la confidence au sujet de sa relation avec Augustus Courtois.


IV. DERRIÈRE L'ECRAN.

TON PSEUDO ? Shuu
QUEL ÂGE ? 28ans
COMMENT TU ES VENU ICI ? Comme à chaque fois, j’ai cliqué sur le raccourci dans ma barre de favoris
TES IMPRESSIONS ? C’est un peu trop calme… Il est temps qu’on mette un peu la pagaille !
EST-CE UN DOUBLE-COMPTE ? Euh…


FICHE PAR FALLEN SWALLOW


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
You are my one and only
Then you can lie with me, with your tiny feet. When you're half asleep I'll leave you be, right in front of me, for a couple weeks. So I can keep you safe. 'Cos you are my one and only, you can wrap your fingers round my thumb and hold me tight.©️ by anaëlle.


Dernière édition par Niklaus Lodski le Dim 8 Nov - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goulven Le Guerrec Emploi : Avocat

Date de création : 07/01/2015
Messages : 692

avatar
MessageSujet: Re: Niklaus Lodski - Pour vous servir   Dim 8 Nov - 22:31

Validée, petite cachottière !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


“I could spend my life in this sweet surrender,
I could stay lost in this moment forever,
Every moment spent with you is a moment I treasure
I don't want to close my eyes, I don't want to fall asleep,
Cause I miss you baby and I don't want to miss a thing”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Tillier Emploi : Professeur d'Etude des Objets Magiques

Date de création : 17/02/2015
Messages : 173

avatar
MessageSujet: Re: Niklaus Lodski - Pour vous servir   Dim 8 Nov - 23:32

Héhéhé ! Je vois pas de quoi tu parles...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
YOU AND HIM... IT'S A JOKE, RIGHT ?
©️ okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Niklaus Lodski - Pour vous servir   

Revenir en haut Aller en bas
 

Niklaus Lodski - Pour vous servir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dark',pour vous servir...
» Pour vous remonter le moral
» Ambre Elendil pour vous servir !
» Ismaël, pour vous servir !
» Je suis de retour pour vous jouer un mauvais tour #SBAFF#

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue dans notre monde ... :: Présentations des personnages :: Validées-