AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Second cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Second cours   Mar 15 Mar - 10:55

Le professeur Maddox était assis à son bureau, et corrigeait en silence les copies d'histoire des dernières années. Ces septième années avaient dût lui rédiger deux mètres de composition sur « la place du sorcier durant l'antiquité ». C'était un sujet vraiment passionant, que les étudiants n'avaient pas l'air de prendre à sa juste valeur. Il n'avait psa corrigé la moitié des copies, quand la cloche sonna. Heureusement, il n'avait pas à rendre les copies aux élèves durant ce cours là, il leur rendrait la semaine suivante. Il était déjà treize heures. L'heure du repas de Niels était passé vraiment vite, et il fini vite son repas avant que tous les gamins n'affluent en masse devant sa salle. Il se lava rapidement les mains, et libéra le bureau du premier rang sur lequel les parchemins corrigés s'étalaient.

Aujourd'hui, avec sa classe, il allaient étudier l'histoire du mage noir Gellert Grindelwald, qui  bien que moins connu que Lord Voldemort, avait fait d'énormes ravages la où il était passé.

Enfin, les élèves commencèrent à s'agglutiner devant la porte de la salle de Maddox. Il était bruyant, comme à leur habitude, et Niels leur fît signe de rentrer. Les jeunes vinrent s’assirent à leurs places habituelles, et ils sortirent leur affairent et leurs livres. Leur livre... Niels leur avait répété cent fois qu'ils n'avaient pas besoin de livres en cours d'histoire...

Puis le professeur passa dans les rangs, entre ses élève, et se mit à récupérer le devoir qu'il leur avait demandé de faire. Pour une fois, tous l'avaient fait, mais cela ne voulait pas dire qu'il l'avait fait sérieusement. Il en soupçonnait quelques uns d'avoir d'un main fait leur travail d'histoire, et de l'autre disputé une partie d'échec sorcier. Revenu à son bureau, il s'assit et pris la parole :  

-Bien. Aujourd'hui, comme vous le savez sûrement, nous allons changer de chapitre. Aujourd'hui nous parlerons donc de Gellert Grindelwald, dont vous avez sûrement déjà entendu parler.

Il agita sa baguette, et le titre du chapitre s'afficha au tableau. Il l'agita de nouveau, et une grande flèche de chronologie s'afficha en dessous, et au fur et à mesure qu'il parlait, les éléments qu'il énonçaient s'affichaient en dessous.

-Donc Gellert Grindelwald est un mage noir né en 1883. Il a passé cinq ans à l'institut Durmstrang, de laquelle il fût expulsé pour pratique dangereuse sur un autre élève, je ne rentrerais pas dans les détails de cette horrible histoire, ou tout du moins pas maintenant. Après son renvoi, il allait s'installer chez sa tante à Godric's Hollow. La-bas, il rencontra Albus Dumbledore avec qui il s'entendit comme un frère. Est-ce que l'un d'entre vous connait la raison pour laquelle il soit venu s'installer à Godric's Hollow?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard Grange Date de création : 20/07/2015
Messages : 30

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Sam 16 Avr - 13:04

Il n’y avait rien de plus soporifique que le cours d’histoire de la magie pour Gaspard, et c’était encore pire lorsque celui-ci avait lieu juste après le repas. Non pas qu’il se soit rempli la panse au point de somnoler durant sa digestion, mais comme tout être humain, sorcier ou non, cette heure n’était pas propice aux apprentissages. Sans oublier que cette matière était loin de le passionner. Il n’avait aucun intérêt pour l’histoire, ce qui était passé était passé point barre. Pas besoin de passer des heures à entendre raconter ce que des mecs avaient bien pu faire alors qu’il n’était même pas né. Et puis c’était quoi cette lubie qu’avait leur prof de leur parler de l’histoire de l’Angleterre ? Ici, c’était la France… Rien à battre des rosbifs et de leurs barjots !

Sa besace de cours pendouillant mollement sur son épaule, trainant les pieds nonchalamment, le jeune Cycna suivit malgré tout ses comparses dans les couloirs en direction de la salle de cours. Un amas d’élèves était déjà agglutiné devant la porte. Il n’avait vraiment rien de mieux à faire ! À peine eut-il rejoint le groupe que la porte s’ouvrit et qu’il suivit le mouvement, accompagné de ses camarades de guilde, pour aller s’installer à sa place habituelle : Contre le mur de la salle, juste sous une grande fenêtre. Bien décidé à montrer le plus de mauvaise volonté possible, il ne prit pas la peine de sortir ses affaires et s’avachit sur son sac abandonné sur la table devant lui. Le prof pouvait bien lui faire toutes les remarques qu’il voulait, il n’avait vraiment rien à cirer de son avis et n’était présent en cours que parce qu’il était obligatoire.

La salle fut bientôt pleine et la porte se referma pour que commencent les deux heures d’interminable ennui que lui suscitait cette matière. Il confia son devoir au prof, qu’un élève de cerva avait été obligé de rédiger pour lui et s’affala au fond de sa chaise, les bras croisés et le regard tourné vers la fenêtre pendant que Maddox commençait sa litanie sur Grindelmachinchose.

« Broder des slips kangourou pour des lutins de Cornouaille… » marmonna-t-il à son voisin de table. « Franchement, qu’est-ce qu’on s’en fout ! »

Sa réflexion provoqua un ricanement moqueur chez son comparse et un ou deux regards exaspérés de ses voisins de devant. Deux têtes d’ampoules de Noctua, rien de surprenant ! En parlant de Noctua, qu’est-ce qui pouvait bien remuer dans le sac de cette grande gourdasse de géante ? Encore une de ses plantes dangereuses qu’elle cultivait illégalement ou pire… Oh mais non, c’était cette boule puante qui l’accompagnait partout et qu’elle avait dressée à tuer. Un vrai danger cet animal… Il devrait d’ailleurs en toucher un mot à la directrice, qu’elle fasse quelque chose pour remettre un peu d’ordre dans cette école. Mais alors qu’il ruminait dans son coin, une idée traversa son esprit et lui arracha un sourire mauvais. Plutôt dans la matinée, ils avaient appris en cours de sortilège une incantation pour métamorphoser un animal en un autre animal magique bien précis. Au prix de nombreux efforts, Gaspard était même parvenu à maîtriser ce sortilège, ce qui n’était pas gagné d’habitude.

Il jeta un rapide coup d’œil au tableau pour s’assurer de la position de Maddox mais surtout de la direction dans laquelle il regardait puis il se pencha sur son bureau et, sans que la quart de géante ne s’en aperçoive, transforma d’un coup de baguette son stupide furet en boursouflet tout rose fluo. L’animal ne mit pas longtemps à réagir et à sortir du sac pour sauter sur le bureau de sa propriétaire. Le spectacle pouvait enfin commencer !

[HJ : Au tour d'Evyyyyyyyy ^^]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
pure-blood
Oh, I'm sorry. You forgot you only exist to me when I need something. No one is perfect except me.
© by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Massardier Emploi : Soigneuse d'ours

Date de création : 21/06/2015
Messages : 141

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Sam 16 Avr - 13:47

Evelyne suivait mollement ses deux collègues Noctua dans les couloirs. La quart de géante aimé étudié cela était certains mais les cours d'histoire était malheureusement loin d'être sa matière préférée. Par le beau temps qu'il faisait en plus, Evelyne regrettait de ne pas avoir put rester avec Richter pour continuer à l'aider dans son prélèvement d'empestine  qu'ils réalisaient tout le deux entre la pause de midi. Mr Richter préférait demander de l'aide à Evelyne car il avait quelque difficulté avec cette tâche, il finissait souvent par s'en reverser sur lui même et aujourd'hui il avait un rendez vous important avec la directrice qui venait visiter ses serres avec du gratins politique et il voulait pas rependre l'odeur particulière de l'empestine et encore moins sentir l'empestine lui même pendant  toute la visite.

La jeune femme soupira en apercevant la porte de la salle de cours d'histoire elle rentra dans celle-ci accompagnée des gobelines qui allèrent s'installer devant. Evy quand elle rejoignit sa place au dernier rang, les autres élèves lui avaient interdit de se mettre devant elle gênait soit disant leur champs de vision.

La jeune fille s'empara alors de son sac à bandoulière qui avait la particularité très appréciable pour la jeune demoiselle d'avoir une contenance hallucinante et des compartiments qui permettaient de séparer ses expériences botaniques de ses ouvrages anciens. Ce sac avait qui plus est la particularité d'être aussi léger qu'une plume malgré tout le bardas que l'adolescente y entreposait.

Elle commença à sortir ses parchemins vierges et son nécessaire d'écriture usé. A l'encontre de ce que Mr Maddox s'évertuer à leur faire comprendre à chaque fin de cours Evy sortis tout ses livres de cours et les étala sur la table. Pas par provocation mais juste car pour elle il était inconcevable de faire un cour sans un livre c'était comme ça.

Petit à petit la salle de classe se remplis, elle se réjouissait discrètement de se voir rejoindre par des têtes connus qui avait pour habitude de se mettre eux aussi au fond de la classe, mais sa joie lui passa rapidement quand elle aperçu ce traine savate de Grange qui alla s'installer à l'autre bout de la classe. Ces deux là ne se supportaient pas depuis leur arrivé à Beauxbatons et ils ne manquaient jamais l'occasion de se le rappeler. Une chose était sur pour toute l'académie c'est que ces deux là étaient en guerre et que cela n'était jamais sans conséquence pour autrui quand tout les deux étaient dans la même pièce. Malheureusement étant de la même année cela arrivait souvent qu'ils se retrouvent ensemble  en cours.

Avec toute l'animation d'aujourd'hui Evelyne n'avais pas remarqué que son petit furet Karkus avait grimpé ce matin dans son sac ayant pour objectif de faire une sieste tranquillement dans un des compartiments du sac de la jeune fille. Cependant quelque chose vint troubler le sommeil du petit animal, une odeur qu'il reconnaissait bien et qu'il ne supportait pas. Il sortie le bout de son nez du sac de la demoiselle alors que le cours venait de commencer et que celle ci tentait en vint de trouver la réponse à la question du professeur dans un des livres qu'elle avait étalé devant elle.

Karkus se mit à feuler discrètement quand il aperçut que le jumeau de la demoiselle se trouver à côté d'elle, non mais il allé voir celui là de quel bois il se chauffait [HJ: pour ceux qui ne le savent pas Karkus aime tout le monde sauf Alceste]. Cependant le petit animal n'eu pas le temps de faire quoi que ce soit qu'il  senti une drôle de sensation s'emparer de lui. Sous ses yeux paniqués  il vus ses pattes et sa queue disparaîtres sans aucune douleur, il se senti ensuite gonflé jusqu'à ressembler à une boule poilu pour finir c'est avec horreur qu'il vus son magnifique pelage qu'il prenait tant de soin à entretenir prendre une couleur des plus déplaisante: rose.

Pris de panique il se rua sur le pupitre de sa maîtresse elle pourrait peut-être mettre fin à cette abomination, mais il avait beaucoup de mal à maitriser ce nouveau corps et roula sur le livre que celle-ci feuilletait.

La réaction d'Evelyne se fit sans tarder. Elle émit une cris strident et aigus qui surpris l'assemblé. La peur s'empara d'elle instinctivement, la quart de géante avait pour phobie les Boursouflets.  Elle renversa le contenus de son pupitre et envoya valser le pauvre Karkus sur un pupitre plus loin devant , il lui fallut un peut de temps pour reprendre ses esprits.

Comme si sa vie en dépendait elle s'empara de son sac et grimpa sur son pupitre. Ne sachant plus réellement se quelle faisait elle se mis à s'emparer de tout ce qui lui tomber sous la main dans son sac pour le jeter sur le pauvre petit animal. Cependant la peur ayant pris le contrôles sur son agilité aucun de ses jets n'arriva sur la bonne cible et c'est ainsi qu'elle tira sur la majorité des élèves du premier rang présent dans la classe. Dans tous ses états elle ne remarqua même pas que Gaspard et sa bande se bidonner derrière leur pupitre le dernier rang étant le seul épargner des tirs de la demoiselle. Elle était pour le moment très loin de s'imaginer qu'il était à l'origine de la farce, mais une chose était sur à partir du moment ou elle reprendrait ces esprits (et même si cela pourrait prendre trois semaines) Gaspard aurait intérêt à courir vite, très vite même.

Vint le moment fatidique ou la quart de géante rentra en contact dans son sac avec le compartiment réserver à la botanique, sans réfléchir elle s'empara d'une fiole avec un liquide étrange dedans. La contenance de cette fiole n'était rien d'autre que de l'empestine prélevée plutôt ce midi que le professeur Richter lui avait demander de garder jusqu'à ce soir pour éviter tout accident dans ses serres en présence de personnalité importantes. La première fiole qu'elle jeta s'explosa au pied du professeur Maddox, puis vinrent les suivantes qui allèrent se brisait dans toute la salle, bientôt la classe fut embaumée de la délicate et savoureuse odeur de l'empestine.

Si on ne voulait pas transformer l'académie en énorme boule puante il fallait vite arrêter la jeune femme, mais allé arrêter un quart de géant qui ne contrôle plus rien y compris sa force...

[HJ: se serait cool que d'autres élèves viennent se rejoindre à la fête et qu'ils ai le temps de posté à la suite =)]


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Don't Touch my Brother
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Klara Le Fier Date de création : 07/05/2015
Messages : 39

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Sam 16 Avr - 14:35

Si Klara devait donner un qualificatif aux cours d’Histoire de la Magie, ce serait sans doute inutile. La jeune gobeline n’avait aucune once d’intérêt pour le passé et l’histoire de ces sorciers qui se sentait si supérieur au reste du monde. Il n’y avait aucune logique, aucune science là-dedans, juste un ramassis de souvenirs de guerre, de paix ou d’ennui. Mais malgré tout, elle ne manquait jamais un cours, car il était inconcevable qu’elle ne soit pas à la hauteur dans la totalité des matières qui lui étaient enseignées à l’académie.

Assise au premier rang avec Inahé, elle avait déjà sorti son nécessaire de cours, ne se préoccupant pas de savoir si oui ou non son manuel d’Histoire avait sa place sur le pupitre. Autour d’elle, la salle fut bien remplie par l’ensemble de la classe et le silence gagna rapidement les rangs. Quelques murmures se firent entendre et elle ne se priva pas de lancer un ou deux regards noirs aux gêneurs assis non loin d’elle.

Ce que Maddox pouvait bien leur demander ne l’intéressa pas le moins du monde et tandis qu’elle déroulait un parchemin devant elle et se saisissait d’une plume, elle échangea un regard las avec sa camarade gobeline à ses côtés, exaspérée de constater qu’aucun de ses pairs ne semblait connaître la réponse. De son côté, elle n’avait nullement l’intention de prendre la parole, car elle trouvait la méthode de leur enseignant complètement stupide. Son éternelle obsession à questionner les élèves sur des éléments dont il avait la réponse était absolument humiliante et inutile. Puisqu’il savait tout sur le passé, pourquoi s’obstiner à faire passer l’ensemble de la classe pour des ignorants ? Et puis si les élèves connaissaient chacune des réponses, il n’aurait alors aucune utilité puisqu’il n’apprendrait rien à personne.

Un soupir d’ennui franchit ses lèvres tandis qu’elle posait sa tête au creux de sa main en fixant la page blanche déroulée devant elle. Encore deux heures de perdues à devoir enregistrer des données inutiles et subir de lourds silences gênés. Lorsque soudain, un cri strident retentit avec force au fond de la salle, la faisant sursauter. Evy ! Difficile de se tromper quant à la responsable de ce hurlement, et Klara n’eut pas besoin de se tourner dans sa direction pour en avoir la certitude car bientôt une nuée d’objets vola dans la classe, toute dans la direction du tableau tandis que des élèves se précipitaient sous leur bureau. Un petit manuel de stratégies d’attaques durant un match de Quidditch vint terminer sa course à l’arrière de son crâne. Contrariée, Klara se tourna férocement en direction de la responsable, amie ou non, dans la ferme intention de lui demander des excuses mais dût, à la place, éviter de justesse une petite fiole remplie d’un liquide verdâtre qui lui frôla le bras avant d’aller s’écraser au pied de leur professeur.

Nul besoin d’être un génie en botanique magique pour comprendre qu’Evy était en train de parfumer la salle avec de l’empestine, ce qui est très loin d’être une odeur agréable. Prise d’une furieuse quinte de toux, la petite gobeline s’accroupit rapidement sur le sol et rampa jusqu’à son sac pour en sortir un masque qu’elle utilisait en cours d’étude des objets magiques pour ne pas subir les vapeurs de colle et de soudure métallique. Soudain inquiète pour sa consœur, Klara tenta de retrouver Ina dans la panique qui avait gagné la classe mais avec toute la fumée pestilentielle qui envahissait la classe, elle n’eut pu que deviner des silhouettes éparpillées autour d’elle.

Profitant du chaos environnant, la jeune fille se dirigea à quatre pattes vers le tableau déserté par leur enseignant et d’un coup de baguette y fit apparaître une inscription indélébile : Gloire aux hybrides et longue vie à la Rébellion.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
    be brave
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Sainclair Date de création : 15/01/2015
Messages : 255

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Dim 24 Avr - 20:49

Lysandre était passablement ennuyé ! A cause de ses nombreuses retenues, il avait pris beaucoup de retard dans son travail pour le club théâtre et s'était vu retirer le premier rôle à cause de son manque de disponibilité, au profit d'un autre élève. Encore une fois, cette place tant convoitée lui était passée sous le nez. A croire qu'il n'y arriverait jamais !

Cela dit, il avait tout de même récupéré le rôle qui avait le plus de texte à apprendre ! Et il avait encore une trentaine de pages à apprendre. Heureusement, il allait pouvoir mettre à profit le cours d'histoire de la magie pour rattraper son retard.

Il n'avait absolument aucune idée de quoi parlaient les autres. Installé non loin d'Alix et juste devant Alceste, il avait son livret de théâtre ouvert sur les genoux, et sa plume en suspension au dessus de son parchemin, si bien que l'on pensait qu'il était en train de réfléchir avant d'écrire (il fallait toujours se méfier quand on voyait Lysandre réfléchir).

C'est alors qu'une forte odeur se fît sentir, et le Lutra sursauta quand il vit un animal jaillir du sac d'Evelyne. Surpris, il se leva brusquement de sa chaise et fila à l'autre bout de la salle avant de voir qu'il ne s'agissait que d'un furet.

- Grange mais t'es vraiment trop con !

Les fioles d'empestine volèrent à travers la salle. Avant qu'elles n'explosent au sol, Lysandre cacha son nez sous son écharpe. Il n'y comprenait plus rien, le chaos régnait dans la salle et plus personne ne faisait grand chose de cohérent. Le Lutra sortit sa baguette et tenta quelques sorts pour dissiper les vapeurs en vain ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"
Lily's the dream-team <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alceste Massardier Date de création : 21/06/2015
Messages : 71

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Dim 24 Avr - 21:02

Alceste essayait de suivre le cours d'histoire de la magie mais il luttait contre le sommeil. Monotache, il était très compliqué pour lui de suivre un cours et de digérer en même temps. En même temps, il n'aurait peut-être pas du reprendre du gratin 7 fois.
S'appliquant à écrire, il était tout de même vite dépassé par la vitesse à laquelle le professeur Maddox faisait son cours, si bien qu'il posa très vite sa plume, dépité, en se disant qu'il copierait sur Evelyne plus tard.

Son attention fût attirée par un mouvement près des pieds de sa soeur.

- Evy y a un truc qui bouge dans ton sac.

Sur le coup, comme Gaspard, il pensa que c'était sûrement une plante qu'elle avait ramené. Elle ne pouvait pas s'empêcher d'en avoir pleins avec elle, tout le temps. Sa sœur était sentimentale et elle y était attachée ! Mais le jeune géant ne s'attendit pas à voir surgir du sac Karkus, le furet domestique de sa jumelle, qui était un animal très doux et aimait tout le monde sauf lui. Alceste n'en avait pas peur mais le comportement de l'animal était assez dérangeant quand il était dans le coin.

- Mais mais mais !!! Pourquoi tu l'as emmené en cours !


Il se poussa pour éviter de se prendre un coup de griffe, de dent, ou bien un jet d'acide, Karkus était capable de beaucoup de choses. Il y avait cependant un problème ... Karkus ne ressemblait en rien au furet qu'il était d'habitude, il avait l'air d'une espèce de ...

- Oh non Evy fait pas ça !


Mais déjà, sa soeur phobique des boursoufflets était en proie à une vraie crise d'hystérie. Le Cerva se leva brusquement et renversa sa table, et la ceintura pour l'empêcher de lancer des trucs mais il avait bien de la peine.

- Il faut évacuer la salle ! Dépêchez vous !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inahé La Malice Date de création : 06/05/2015
Messages : 73

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Dim 24 Avr - 21:41

Les deux petites gobelines étaient devant, comme d'habitude, mais ne prêtait pas une grande attention au cours. Elles avaient bien mieux à penser que l'histoire des sorciers ! Inahé révisait un tout autre cours sous la table, quand elle fût déconcentrée par un cri d'Evelyne. Les choses s'enchaînèrent très vite et Inahé évita de justesse un projectile non identifié, mais elle n'eut pas autant de chance que Klara qui reçut un livre dans la tête.

- Hey ! Mais ça va pas ? Hystérique !

Inahé était une jeune fille extrêmement égoïste, mais elle ne supportait pas que l'on touche à Klara qui était la seule personne qu'elle protégerait envers et contre tous. Klara plongea, suivie par Inahé qui opéra la même manoeuvre qu'elle. Avant toute chose, il était important de se protéger ! Ce chaos, finalement, était une aubaine. Elle communiquait avec Klara par des gestes et aperçut la jeune fille écrire quelque chose au tableau.

Elle sortit en toute discrétion quelque-chose de son sac, une bombabouse à retardement, et la plaça sous le bureau derrière elle. A partir du moment ou elle était déclenchée, elles avaient 5 minutes pour sortir. Elle lui dît un signe ... Il ne fallait pas traîner !!!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"
Inahé La Malice
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Jeu 19 Mai - 11:39

Tout c'était passé très vite. Les élèves de Niels, qui n'avaient, encore une fois, pas l'air passionné par son cours, venait de mettre un chaos pas possible dans sa salle de classe. Tout avait commencé lorsque Gaspard Grange, un modèle question éducation, avait transformé le furet adoré d'Evelyne Massardier en boursoufflet. La jeune fille avait été prise d'un accès de folie, et s'était mise à jeter de l'empestine partout à travers la salle de classe. Ensuite, un élève avait eu la bonne idée d'inscrire une inscription contre-gouvernementale au tableau. Pour courronner le tout, tous les élèves devinrent hystérique, et certains se ruèrent vers la sortie (Tel deux noctua que je ne cîterais pas). Mais pour une fois, ce chaos nétait pas du fait de Sainclair et Vannier.

La, vous vous demandez sûrement ce que Niels va leur faire. Et bien, lui aussi ! Enfin, pour dire vrai, il hésite de quel façon ils vont être mis en retenue. Mais avant de réfléchir à ça, il faut d'abord regler cette histoire. N'étant pas lui même professeur d'herbologie, il ne sait pas trop comment faire disparaître de l'empestine. Il trouvera bien. Au pire, il appellera le professeur Richter, et tout finira très bien. Voyant les deux noctua se précipiter vers la sortie, il vérouilla la porte d'un coup de baguette. Puis, le professeur Maddox se leva, et vit léviter le boursoufflet qu'il fit redevenir un furet, et le posa sur son bureau, dans une cage. Le temps semblait s'être arreté. Le professeur usa d'un sortilège pour élever sa voix.

-SILENCE !!! cria-t-il.

Sans s'en apercevoir, le professeur d'histoire avait viré au rouge. C'était la première fois qu'il se mettait autant en colère contre ses élèves. Maintenant, allait venir le temps des punitions. Alors voyons voir... Quelques heures de retenue pour la classe entière, et un traitement privilégié pour Mr Grange et Miss Massardier ?

-P****N, MAIQ QU'EST CE QU'IL VOUS PREND ????? VOUS N'AVEZ DONC AUCUN RESPECT POUR MON TRAVAIL ??? DONC AUCUN RESPECT POUR MOI ??? REGARDEZ MOI QUAND JE VOUS PARLE GRANGE !!! VOUS ÊTES TOUS BON POUR UNE SEMAINE DE RETENUE VOUS M'ENTENDEZ !!! ET NE FAITES PAS CETTE TÊTE, VOUS L'AVEZ BIEN MERITEZ. QUAND A VOUS GRANGE ET MASSARDIER, VOUS VIENDREZ ME VOIR A LA FIN DE L'HEURE, ON S'EXPLIQUERA.

Bon. Il devait à présent se calmer, sinon quelqu'un allait passer par la fenêtre. Il allait reprendre son cours, et espérer que le vacarme n'ai pas déranger tous ses voisins.

-Que celui qui à écrit ça au tableau vienne se dénoncer à la fin du cours, et la directrice n'en aura pas vent.

Voila. Tout était reglé. A part, la bombabouse à retardement d'Inahé, qui était collé sur le bureau derrière elle.

[HJ : Si quelques collègues alertés par le bruit veulent venir faire un petit tour  ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard Grange Date de création : 20/07/2015
Messages : 30

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 6 Juin - 17:38

Ce qui devait être une simple blague à l’origine, tourna rapidement à la catastrophe. Il fallait dire qu’en transformant le furet de la quart de géante en boursouflet, Gaspard ne s’était absolument pas attendu à ce que sa réaction soit de telle ampleur. Sa phobie pour ces stupides bestioles n’était absolument pas feinte et il s’amusa d’autant plus de la voir paniquer et hurler avant de bondir sur la table en face d’elle. Quelle idiote ! Mais lorsque celle-ci commença à jeter tout ce qui lui passait à porter de main, des fioles d’empestine y compris, le cycna perdit son sourire narquois et dû se résoudre à se réfugier sous son pupitre pour ne pas être la cible de l’un des projectiles de Massardier.

Accroupi au sol, les mains sur sa tête, il observait le désastre se profiler sous ses yeux, croisant involontairement le regard de Sainclair qui l’injuria de l’autre bout de la pièce. Autant il avait fait particulièrement attention de ne pas être surpris par le prof, autant il n’avait pas regardé à être discret devant les autres élèves. De toute façon, c’était la parole du Lutra contre la sienne et vu le massacre qui se profilait sous leurs yeux, Maddox aurait surement d’autres préoccupations que de trouver le responsable de la transformation du furet.

Le chaos environnant dura une dizaine de minutes avant que le seul adulte présent dans la pièce ne daigne réagir. Certes, son hurlement d’indignation eut pour résultat de ramener le calme l’espace d’un instant mais son choix d’enfermer les élèves dans une salle empestée n’était pas réellement une solution très judicieuse. Et tandis qu’il vociférait des menaces à l’encontre de la terre entière, un Cerva perdit connaissance juste devant Gaspard et sa bande tandis qu’une Lutra et un Noctua pleurnichaient couchés sous leur chaise. L’air était tellement nauséabond qu’il était difficile de respirer correctement mais malgré tout, l’ensemble de la classe ne se priva pas de s’insurger devant la punition collective que leur distribua l’enseignant.

« Alors là… Il est hors de question que je vienne vous voir » grogna-t-il au professeur. « C’est pas ma faute si cette idiote est devenue hystérique ! J’ai rien fait… Donc vous avez pas le droit de me coller ! »

Debout entre les tables, entouré de sa bande de Cycna, Gaspard fixait Maddox, les poings enfoncés dans ses poches. Ok, il était celui qui avait changé le furet de Massardier en boursouflet mais le prof ne l’avait pas vu faire et de toute façon, le cycna n’avait pas la réputation d’être très doué en sortilège non plus. Autant dire que le professeur d’histoire de la magie n’avait aucune preuve contre lui. Ils ne purent pas en débattre plus, un grand fracas se fit entendre derrière la porte verrouillée de la classe juste avant que celle-ci ne vola en éclat laissant apparaître une petite rousse sur le seuil de la salle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
pure-blood
Oh, I'm sorry. You forgot you only exist to me when I need something. No one is perfect except me.
© by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Tillier Emploi : Professeur d'Etude des Objets Magiques

Date de création : 17/02/2015
Messages : 170

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 6 Juin - 17:42

L’avantage lorsqu’on enseigne une option dans une école de magie, c’est que l’emploi du temps de l’enseignant concerné est on ne peut plus allégé. C’était parfaitement le cas de Jenna, qui, en règle générale, passait une majorité de son temps libre à bricoler des objets mi-moldus mi-magiques au fond de son atelier de classe. Le reste du temps, elle préférait l’employer à buller calmement (surtout depuis le départ d’Aaron) dans un fauteuil de la salle du personnel quand elle avait été chassée de la bibliothèque par son amie Irmine.

C’était exactement ce qu’elle était en train de faire, roupiller tranquillement sur une banquette inconfortable, un parchemin déroulé sur le visage et une tasse de thé vide entre les mains, montant et descendant au gré de sa respiration. Le brouhaha provoqué par les élèves de Niels la sortir de sa sieste, la salle d’histoire de la magie ne se trouvant qu’à quelques mètres à peine. Grommelant d’abord d’être ainsi interrompue dans son inactivité, elle ne put s’empêcher de bondir de son siège lorsque des hurlements se firent entendre.

« Bon dieu mais c’est quoi ce bordel encore ! »

Vu l’heure qu’il était personne n’apporta de réponse à la jeune femme car personne d’autre n’était présent. Reniflant d’agacement, Jenna sortit rapidement de la pièce et passa sa tête dans le couloir pour déterminer s’il y avait lieu d’intervenir. Elle identifia facilement quel collègue devait être en difficulté, mais n’ayant pas particulièrement d’estime pour Niels Maddox, ce faux-cul à la solde de la de Beauregard, la petite rousse décida de le laisser résoudre le problème seul. Elle allait se rasseoir au fond du canapé qu’elle avait méticuleusement moulé au grès de ses formes à force de s’y vautrer, lorsque la voix hurlante du professeur résonna dans les couloirs suivie par des hurlements d’élèves et des gémissements plaintifs.

« Mais bon dieu de merde ! Qu’est-ce qu’y fout ? »

Abandonnant l’idée de regarder les mouches voler, Jenna quitta la salle du personnel furibarde et fonça droit sur la salle d’histoire. Elle était fermée. Verrouillée de l’intérieur, sans doute par un sortilège. Elle frappa d’abord mais vu le vacarme qui régnait à l’intérieur, elle ne fut pas surprise de constater que personne ne venait lui ouvrir.

« Très bien… Dans ce cas pas le choix ! » grommela-t-elle en faisant quelques pas en arrière avant de brandir sa baguette et de faire exploser la porte à l’aide d’un sortilège.

Bon, elle aurait tout aussi bien pu déverrouiller la porte avec un autre sortilège bien connu de tous mais Jenna n’était pas vraiment populaire pour sa subtilité lorsqu’il fallait intervenir. L’entrée de la salle dégagée, une forte odeur d’empestine l’assaillit subitement tandis qu’elle faisait un pas à l’intérieur de la classe, légèrement décoiffée. Elle allait s’insurger contre son collègue mais aucun son ne sortit de sa bouche en voyant ce qu’il en était des élèves présents dans la classe. La plupart étaient étendus sur le sol, pleurnichant et gémissant de trouille. Jenna reconnut l’un de ses élèves de Cerva, le teint verdâtre, prêt à dégobiller. En même temps, c’était une horreur cette odeur. Elle avisa un autre de ses élèves, à Noctua cette fois, en pleine crise d’asthme, le regard exorbité et se précipita sur lui pour le relever et l’entraîner en dehors de la pièce avec son camarade à qui elle le confia une fois dehors.

« MAIS ENFIN C’EST QUOI VOTRE PROBLEME, MEC ? » finit-elle par hurler sur l’enseignant qui fixait sombrement un élève planté au milieu de la salle. « ALLER TOUT LE MONDE DEHORS, VITE ! »

Accompagné de grands moulinets de bras, Jenna encouragea les enfants à sortir rapidement puis lorsqu’elle fut certaine qu’ils réagissaient à son ordre d’évacuation, elle s’avança dans la pièce et ouvrit les fenêtres à grand renfort de sortilège avant de s’arrêter devant son collègue, un doigt pointé contre lui.

« VOUS ETES COMPLETEMENT INCONSCIENT OU QUOI ? ENFERMER LES MOMES DANS VOTRE CLASSE ! VOUS AVEZ FAILLI TUER LE PAUVRE JORDY… ET JE PARLE PAS DU TRAUMATISME ! VOUS ETES UN PUR DANGER C’EST PAS CROYABLE… QUAND LE CONSEIL DES PARENTS VA L’APPRENDRE ! MAIS ENFIN VOUS VOUS CROYEZ OU LA ? DANS LA JUNGLE ? C’EST DES GAMINS PAS DES TERRORISTES… »

Excédé par l’attitude non-professionnelle de l’individu en face d’elle, Jenna n’éprouvait aucune gêne à l’engueuler comme elle le faisait devant l’ensemble des élèves. De toute façon, la plupart avaient à peine conscience de ce qu’il venait de se passer et l’autre partie semblait occupée à régler leur compte entre eux. Un bruit de détonation se fit entendre suivit d’une sensation désagréable d’avoir été aspergé par un liquide visqueux et nauséabond. Une bombabouse… Fabuleux ! Au moins, l’autre clown était touché aussi, elle ne serait pas la seule à passer pour une débile !

« Fantastique ! »

D’un revers de main, Jenna enleva ce qui lui recouvrait la joue et croisa le regard désolé de la petite gobeline Klara, qui se tenait dans le couloir. Elle aurait pu lui hurler dessus, car Jenna connaissait les deux gobelines par cœur et fermait bien trop souvent les yeux sur ce qu’elles faisaient durant son cours pour être quasi certaine qu’il s’agissait d’une de leur œuvre mais préféra se taire et jetait un regard noir à son collègue, le jugeant responsable de tous les maux.

[HJ : La suite à Alix et Evy ^^]

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
YOU AND HIM... IT'S A JOKE, RIGHT ?
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier Date de création : 22/01/2015
Messages : 160

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 6 Juin - 19:32

Le cours donné par Niels Maddox en cette journée allait donner l'exemple que le Lily n'était pas toujours à l'origine du grabuge dans cette école, et même qu'ils avaient un sacré rival dans ce domaine !
L'avantage pour Alix d'avoir une grande perche pour meilleur ami, c'était qu'il servait de bouclier humain. D'autant plus quand il se dressait pour tenter de calmer le jeu...alors qu'Evelyne était en furie...pauvre fou !

- Mais t'es con, baisse-toi !, lui cria-t-elle dans le brouhaha, sans savoir si ses paroles seraient entendues car déjà la porte explosait et faisait place à leur sauveuse du jour : Jenna Tillier.

Ah, la professeur Tillier, c'était la nouvelle héroïne d'Alix (comment ça, la jeune fille en change comme de t-shirt ?!) ! La jeune fille allait fonder son fan-club si ça continuait.

En attendant, la Lutra digérait mal le fait d'être collée à cause de ce connard de Grange, pour une fois qu'elle n'avait rien fait ! Et ça, elle allait le lui faire payer.
L'occasion se présenta bien vite alors que les élèves évacuaient la classe et surtout que les deux profs étaient occupés de leur côté. Alix ne la rata pas : elle sortit sa baguette, lança un sort de pique-fesse (oui oui, ça existe, c'est un sort français) qui fit sursauter le Cycna. Ni une ni deux, elle sauta sur lui et après un magnifique vol plané le plaqua au sol (et il avait de la chance, car elle avait hésité avec une plongée du coude).

- Dis adieu à tes dents, trouduc' !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
T'es pas cap'...
I don't give a damn 'bout my bad reputation. (⚡) Alix Vannier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lysandre Sainclair Date de création : 15/01/2015
Messages : 255

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 20 Juin - 0:23

La situation devint rapidement hors de contrôle pour tout le monde. Il semblait que la meilleure des choses à faire soit de se cacher sous son bureau, ce que Lysandre fît sans attendre, juste à temps, sinon il ne serait plus là pour en parler parce que moult objet s'écrasaient sur son pupitre.

Quel chaos !

Et dire qu'il n'y était pour rien !

Pendant ce temps, Alceste tentait de canaliser sa soeur. Le Professeur Maddox tenta de ramener la discipline dans la classe sans grand succès, pas mieux que d'habitude, Grange lui manqua de respect, bref, la routine, et le Professeur Tillier arriva sur ces entrefaits. Lysandre sortit la tête de sa cachette et vit enfin ce qui était marqué sur le tableau. Il y était fait mention de la rébellion. Le Lutra donna un coup de coude dans les côtes d'Alix pour qu'elle le voit aussi, et il sortit à la suite du troupeau d'élèves tandis que Tillier incendiait Maddox.

Il ne fallu que quelques secondes à Alix pour s'attaquer au Cycna. Lysandre ne comprit pas tout de suite pourquoi, car il avait tendance à oublier que tout le monde n'était pas aussi habitué aux retenues que lui, mais il ne se bougea pas pour empêcher Alix de le passer à tabac. Au pire des cas, lui, saurait pourquoi il pourrait bientôt jouer aux osselets avec ses dents.

Lysandre se posait une question. Qui avait écrit ça au tableau ? Mais pour lui ça ne signifiait qu'une chose : la rébellion à Beauxbâtons n'était pas morte, et ça le réconfortait.

Et puis, il y eut l'explosion dans la classe d'histoire ...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"
Lily's the dream-team <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Maddox Emploi : Professeur d'histoire de la magie

Date de création : 15/09/2015
Messages : 190

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 4 Juil - 10:36

Et Jenna Tilier arriva. Elle commença d'abord par s'énerver sur Niels car il était soit-disant en train d'asphyxier les élèves, puis elle fit sortir toute la classe dans le couloir. Le professeur d'histoire pris la précaution de verrouiller les extrémitées de ce couloir, car il ne voulait pas que le fauteur de trouble puisse s'enfuir impunément. Tilier n'avait vraiment pas l'air d'aprécier Niels. Sans doute parce qu'il trainait un peu de trop prêt de leur cher directrice. Mais ça, vous le savez, il n'en avait pas le choix, et il ne pouvait pas expliquer à sa cher collègue que, si il était tout le temps collé dans les basques de leur diretrice, c'était car il voulait prendre sa place.

Sans rien dire, il regarda tout ses élèves sortir de la salle de classe, avait de lui-même prendre place dans le couloir. D'un coup de baguette, il ouvrit les fenêtres pour faire aérer. D'un autre, il prit soin d'effacer « l'odieuse » inscription qui était sur le tableau.

A présent, il se retrouvait avec vingt-cinq élèves dans le couloir, et deux professeurs en colère dans une salle de classe dans laquelle une bombabouse allait exploser.

Mais Jenna avait parlé du conseil des parents. Ce point n'était guère apprécié par Niels, car il ne pouvait, il ne devait pas se faire renvoyer de l'école. Il n'aurait aucun problème pour gérer Beauregard, mais pour les parents, c'était une autre histoire. Mais de toute façon, ces imbéciles l'avaient bien mérité.

-Mais au fait Tilier ? Je ne crois pas vous avoir invité à entrer dans ma salle de cours. Commença-t-il d'un ton sarcastique. Il est vrai que je ne suis pas jardinier, mais croyez-vous vraiment que j'aurait laissé mourir tous mes élèves ? Et même moi, car rappellez vous cher madame, j'était dans la salle. Donc maintenant laissez les adultes faire leur travaille et retournez jouez avec vos babioles.

Oui, il avait été grossier, et presque injurieux envers sa collègue. Mais elle le méritait bien. C'est tout ce qu'elle méritait. Et là, il ne jouait pas la comédie. Il avait clairement dit à sa collègue d'aller se faire voir. Du fond du cœur.

C'est à ce moment la que la bombabouse explosa. Les deux enseignants se retrouvèrent aspergés de l'horrible pâte gluante et puante. Pour Niels, c'était la goutte qui faisait déborder le vase. Alors il se retourna, et hurla :

-QUI... A... FAIT... CA ?????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evelyne Massardier Emploi : Soigneuse d'ours

Date de création : 21/06/2015
Messages : 141

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 12 Sep - 16:22

Tout alla trop vite pour Evy, alors qu'en pleine crise d'hystérie elle avait faillit asphyxié toutes les personnes présentent dans la classe et assommer son frère par la même occasion qui avait était héroïquement secourut par leur amie commune Alix.

Elle avait vus sous ses yeux ébahis sa pire peur se transformer en son animal de compagnie adoré, en état de choc elle eu un un léger moment d’absence. Dont elle fut sortie à l'annonce du coupable, elle sera les poing de rage prête à fondre sur cette impudent de Gaspard, mais ce qui arriva fut bien pire le professeur Maddox enferma son compagnon dans une cage. Alors que de léger tremblement de rage la parcourait Evy n’eut pas le temps de protester que le professeur Tillier fracassa la porte de la classe et ordonna au élève de sortir, Gaspard ne se fit d’ailleurs pas prier.

Alors que dans la classe il ne restait que les deux enseignants qui se disputaient, Evelyne se refusa de sortir sans son furet. Elle s'approcha alors des deux adultes et les écarta de son passage, se saisit de la cage où était enfermé son animal de compagnie et tordit les barreaux sans aucune difficulté pour y sortir un Karkus affolé et paniqué. Le petit animal eu juste le temps de se réfugier dans la poche de sa maîtresse que la Bombabouse explosa répandant l'intégralité de sa substance sur les deux professeur et la jeune fille.

S'en était trop pour la jeune fille qui décidément passé une très mauvaise journée, elle grogna entre ses dents sachant pertinemment qui était la responsable. Le regard mauvais elle se tourna vers le professeur Maddox, trop en colère elle ne trouva rien d’intelligent ou de très pertinent à dire à part:

-Vous êtes une mauvaise personne professeur.

Car pour Evy enfermer un animal dans une cage avec autant de détachement était un acte de pure cruauté qu'elle ne pardonnait pas.

Quand elle passa la porte de la classe elle repéra Alix et Alceste, celle-ci semblait avoir plaqué Gaspard au sol et allé lui mettre son poing dans la figure. La demoiselle se dirigea vers son frère et lui tendis son furet.

- Garde le moi

Elle ne laissa pas le temps à son frère de réagir qu'elle était déjà à côté de la Lutra. Elle la souleva et la posa à côté. Puis avec beaucoup moins de délicatesse elle se saisit de Gaspard. A présent plus rien autour d'elle à part cette ordure n’existait, elle était en proie à une colère si grande qu'elle était capable du pire. Alors qu'elle élevait à quelques centimètres du sol Gaspard elle lui hurla:

- Tu va regretter d'exister CONARD !

Elle lui asséna un coup de poing dans l'estomac qui l'envoya valser contre un mur. Et alors qu'elle était prête à le charger elle croisa le regard inquiet de son frère dans l'assemblé et s’arrêta. Les dents serrées elle fit demi-tour et alla relever Alix toujours au sol (cela devenait une habitude entre les deux jeunes filles).

- Scuse Alix ... , marmona t-elle honteuse

Elle ne pensait plus cas une chose retourner à son dortoir pour se débarrasser de la bombabouse.

- Vient Alceste on bouge grogna t-elle

Elle partit en direction du dortoir sans savoir que les portes du couloirs étaient closes

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Don't Touch my Brother
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna Tillier Emploi : Professeur d'Etude des Objets Magiques

Date de création : 17/02/2015
Messages : 170

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 24 Oct - 18:41

Jenna espérait bien que son collègue ne resterait pas silencieux après le sermon qu’elle venait de lui passer sur son incapacité flagrante à faire cours mais elle ne put s’empêcher de se sentir outrée par sa réponse. Comment ça, laissez faire les adultes… Mais il se prenait pour qui ce petit trou du cul prétentieux ? Incapable de se faire respecter par une bande d’ado et il venait lui faire la morale… Elle s’apprêtait à lui parler du pays lorsque la bombe des gobelines explosa.

Trop furieuse contre son collègue, Jenna ne s’était pas aperçue tout de suite de la présence à leur côté, de la jeune Evelyne qui pourtant ne manquait jamais de se faire remarquer par sa taille. Il venait de finir de hurler sur les élèves dans le couloir, espérant sans doute effrayer ainsi les responsables pour qu’ils se dénoncent lorsque la jeune fille lui lança un regard mauvais accompagné d’une remarque cinglante.

« Vous voyez » s’exclama Jenna dans un sourire narquois. « Même les gosses le disent, tronche de vomi ! Vous êtes un incapable… »

Sur quoi, elle préleva une importante substance pestilentielle de son visage et s'en débarrassa d’un revers de main, s’assurant de toucher son collègue par ce geste. Elle était exaspérée ! Ce mec lui sortait par tous les pores de sa peau et elle n’avait qu’une envie, lui faire manger ses dents ou lui coller son genou là où ça fait mal.

« Alors… Plutôt que de prendre vos grands airs là… Commencez déjà par maîtriser vos devoirs d’enseignant ! Vous savez, c’est ce drôle de livret qu’on vous a donné le jour où vous avez postulé pour être prof… Avec "Devoirs et Obligations du personnel enseignant de BeauxBâtons" inscrit dessus en gras…Il me semble bien qu’assurer la sécurité de tous les élèves en fait partie môssieur l’adulte! »

Quelle andouille ce mec… Et il ne fallait pas qu’il compte sur elle pour le défendre le jour où des parents débarqueront dans l’école super remontés contre lui parce qu’il avait agi comme un foutu psychopathe. Non, non…

Rouge de colère et verte de bombabouse, elle tourna les talons et délaissa cet individu qu’elle ne pouvait plus voir une seconde de plus sans avoir des envies de meurtre. À la place, elle sortit finalement dans le couloir pour porter assistance aux élèves traumatisés et nauséeux. Elle n’avait pas mis un pied en dehors de la classe qu’elle tomba sur le spectacle qu’offrait la quart de géante en hurlant sur un jeune Cycna avant de l’envoyer dans le décor.

« Roh… Dis donc la miss… Vous êtes dans le couloir quand même ! »

Oui bon, pour la leçon de morale on repassera mais Jenna n’avait pas tellement envie de faire le boulot de Maddox en sermonnant SES élèves puisque, d’après lui, Il était le seul adulte. Soupirant à la place, elle détourna son attention du petit groupe pour s’occuper du pauvre Jordy tout pâle. Le bruit que produisit le jeune garçon qui heurta le mur invisible créé par son collègue la fit se redresser subitement.

« Quoi encore ? » s’agaça-t-elle les poings sur les hanches.

Déjà, de nouveaux gémissements se firent entendre dans le couloir, mêlés à des sanglots et des exclamations révoltées. Parmi tout ce vacarme, l’enseignante parvint tout de même à comprendre qu’ils étaient bloqués dans le couloir à cause d’un mur invisible.

« MADDOX ! Mais vous cherchez vraiment à vous faire virer, c’est pas possible… Laissez partir ces pauv’gosses ! Espèce de grand malade ! Purée je donne pas cher de vot’peau quand le syndicat va vous tomber dessus ! »

Jenna aurait eu un tout petit peu d’estime pour lui qu’elle se serait sans doute sentie désolée mais que voulez-vous…

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
YOU AND HIM... IT'S A JOKE, RIGHT ?
© okinnel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard Grange Date de création : 20/07/2015
Messages : 30

avatar
MessageSujet: Re: Second cours   Lun 24 Oct - 18:48

Gaspard était loin d’être un individu réputé pour son courage alors lorsque la porte de la salle de classe explosa devant madame Tillier, le jeune garçon ne put retenir un sursaut accompagné d’un hurlement qui oublia d’être virile. Il ne connaissait pas réellement qui était cette furie bruyante qui venait d’apparaître sur le seuil de la porte, vociférant à l’encontre de l’enseignant qui lui prenait la tête deux secondes auparavant, et n’aurait certainement pas éprouvé autant de reconnaissance qu’à l’instant s’il avait su qu’il s’agissait du professeur d’étude des objets magiques. Celle-là même qui s’intéressait à la technologie moldue au dépens de la magie. Mais pour le moment il était encore au milieu de la classe et profita du mouvement de foule engendré par l’enseignante pour filer sans demander son reste, dans le couloir.

Il n’avait pas fait deux pas à l’extérieur de la pièce qu’il sursauta à nouveau, de douleur cette fois, à cause d’un sort qu’il se reçut en pleine fesse. Agacé d’être ainsi la victime d’un sort aussi humiliant que le sortilège pique-fesses, Gaspard s’arrêta net en plein milieu du couloir, poussant ses amis à en faire de même, intrigués, pour scruter la foule d’un regard mauvais. Mais au lieu de croiser celui de son bourreau, il eut juste le temps d’apercevoir un tout autre genre de furie lui bondir dessus et le plaquer au sol.

« AAAAAAAAH ! » fut le seul son qui sortit de sa bouche tandis qu’il s’effondrait sur le carrelage froid du château, bientôt écrasé par une blonde beaucoup plus petite que lui.

S’il n’était pas aussi lâche, il n’aurait eu aucune difficultéà se débarrasser d’elle mais la stupeur mêlée à la crainte de recevoir de façon imminente son poing dans la mâchoire le figea sur place, les yeux exorbités et gémissant lamentablement. Mais rien ne vint, du moins pas ce qu’il craignait voir se produire. Au lieu de ça, la jeune Lutra s’envola aux dessus de lui (c’est du moins l’impression qu’il eut lorsqu’Evy souleva Alix à bout de bras) quelques secondes avant qu’il ne fut lui-même soulevé dans les airs et secoué comme un prunier.

« AAAAAAAAH ! » hurla-t-il une nouvelle fois sans grande originalité puis : « Ouuutch ! » lorsqu’il récolta un coup de poing dans l’estomac qui lui fit traverser le couloir avant de s’écraser piteusement contre un mur.

Sonné, douloureux et surtout humilié, le jeune Cycna se releva tant bien que mal, son air terrorisé jurant affreusement avec ses sourcils froncés.

« SALE MALADE ! TU ME LE PAIERAS… » vociféra-t-il, un doigt pointé dans la direction de la quart de géante responsable de ses maux.

Mais devant l’air menaçant qu’elle arborait, debout devant lui, Gaspard rangea vite son index accusateur et fila dans la direction opposée, espérant se réfugier dans sa guilde le plus rapidement possible. Il avait presque atteint le bout du couloir lorsqu’il se heurta avec force à un mur invisible dressé devant lui, le projetant une nouvelle fois au sol, dans un hoquet de surprise et de douleur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
pure-blood
Oh, I'm sorry. You forgot you only exist to me when I need something. No one is perfect except me.
© by tik tok
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Second cours   

Revenir en haut Aller en bas
 

Second cours

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie Beauxbâtons :: Deuxième étage :: Salle d'Histoire de la Magie-