AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Echange de bons procédés [Nikirmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niklaus Lodski Emploi : Professeur de Magie Intuitive

Date de création : 08/11/2015
Messages : 15

avatar
MessageSujet: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Mer 27 Juil - 18:16

De toutes les décisions déraisonnées qu’avait pu prendre la directrice de BeauxBâtons depuis sa prise de responsabilité, celle qui consistait à obliger l’ensemble du personnel de l’école à assister au mariage de Niels Maddox, professeur d’histoire de la magie, était pour le moins ridicule et sans valeur. À l’instar de la majorité de ses collègues, Niklaus n’avait pas ouvert la bouche en apprenant la nouvelle, mais ne s’était pas privé de revêtir un masque de père de famille confus de devoir sacrifier un jour de congé auprès de sa femme et sa fille dans le but de satisfaire les désirs plus qu’incongrus d’une hystérique aux abois. Malgré tout, il ne put s’empêcher d’y voir là une parfaite occasion de rallier quelques collègues à sa cause, notamment la jeune bibliothécaire Irmine Boisseuil que leur chère directrice ne se privait pas de malmener à la moindre occasion.

Bien qu’elle ne soit pas la plus expressive des personnes, il ne lui était pas échappé que la jeune femme semblait légèrement agacée de devoir subir ce genre de décision. Un léger froncement de sourcil, en apprenant la nouvelle, aussi bref qu’un éclair qui zébrait le ciel un soir d’orage, mais que le jeune professeur de magie intuitive surpris malgré lui en balayant du regard les visages choqués et interpellés des personnes autour de lui. En y réfléchissant, il n’avait jamais réellement pris la peine d’engager la moindre conversation avec elle, se contentant des politesses habituelles lorsque leurs chemins se croisaient dans la journée et les éventuels petits mots de courtoisie pour parfaire son rôle de personne bienveillante à l’égard de tout le monde. Il fallait dire que la jeune bibliothécaire n’avait pas la réputation d’être une personne chaleureuse et sociable. Il était même souvent surpris de la voir en compagnie de l’exubérante professeure d’étude des objets magique quand il savait cette dernière si peu encline à la discrétion. Aujourd’hui, il avait tendance à trouver cela plutôt encourageant. Cette jeune femme froide et distante pouvait donc se laisser attendrir contrairement aux apparences et c’est justement cette carte-là qu’il comptait usait contre elle.

C’est avec cette idée en tête que Klaus longeait les allées de la bibliothèque de l’école, un doigt en l’air, frôlant à peine la tranche des livres comme s’il cherchait un exemplaire bien précis mais le regard tournait vers le bureau de la maîtresse des lieux, guettant le moindre mouvement de sa part tout en réfléchissant à la meilleure manière de l’aborder.

« Excusez-moi Irmine, puis-je vous déranger un court instant ? »

Il s’était finalement décidé à l’attaquer de front, armé de ses bonnes manières et de son irrésistible sourire bienveillant. Debout devant elle, vêtue d’une robe de sorcier bleu nuit des plus sobres, il la fixait, les mains jointes devant lui, le regard suppliant d’une personne gênée de troubler ainsi le quotidien d’une autre.

« Pardonnez-moi, vous semblez occupé, mais je suis au bord du désespoir… je n’arrive pas à trouver un exemplaire de l’incroyable Bestiaire de Monsieur Henderson. »

Usant de son époustouflant savoir-faire, ses joues se mirent à rougir, le dévoilant ainsi gêné de faire une telle demande, et il détourna un instant le regard, fixant ses pieds plutôt que le visage de son interlocutrice pour dissimuler l’état qu’il souhaitait paraître.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
You are my one and only
Then you can lie with me, with your tiny feet. When you're half asleep I'll leave you be, right in front of me, for a couple weeks. So I can keep you safe. 'Cos you are my one and only, you can wrap your fingers round my thumb and hold me tight.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 516

avatar
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Mer 17 Aoû - 0:35

Pour Irmine, les runes constituaient généralement un bon moyen de se changer les idées. Ça, ou une baignade...mais avec le beau soleil, il était tout simplement hors de question de risquer un orteil dans de l'eau ces temps : bien trop d'étudiants profitaient de la météo chaleureuse pour patauger dans le Lac Enchanté ou même envahir la rivière Argentine.
Se plonger dans une version runique était donc une méthode de secours plutôt imparable : le cerveau tout à son affaire, la jeune femme n'avait plus l'espace de repenser à l'énième invention idiote de sa directrice. Cette fois-ci, Bénédicte avait décrété que pour renforcer les liens du personnel de l'Académie et pour représenter l'honneur de celle-ci, tous devait se rendre au mariage de leur collègue, Niels Maddox. Non mais franchement, comme s'ils n'avaient que ça à faire ! Et puis, Irmine n'appréciait guère ce collègue, qu'elle jugeait bien trop lèche-botte avec la de Beauregard.

C'est donc penchée sur des rouleaux de parchemins, un épais grimoire ouvert à ses côtés, que Niklaus trouva la bibliothécaire. Tout à son affaire, elle ne le remarqua que lorsqu'il vint l'aborder, tandis qu'elle se levait pour aller consulter une autre source.

- Bien sûr. répondit poliment Irmine, son éternelle expression impassible accrochée à la face, Que puis-je pour vous, Niklaus ?

Sa fonction comprenait de guider tout âme perdue dans le labyrinthe de les méandres de la bibliothèque, qu'ils soient élèves ou professeurs. Quant à celui-ci en particulier... eh bien, elle n'avait rien à redire. Il la saluait parfaitement civilement lorsqu'ils se croisaient dans la salle commune du personnel, lui souhaitait une bonne journée avant de quitter la table du réfectoire si d'aventure ils s'étaient retrouvés assis l'un à côté de l'autre, mais ils n'avaient guère échangé plus de 5 mots à la fois. De par son naturel réservé, Irmine n'avait jamais cherché à faire sa connaissance, et lui n'avait jamais envahi son espace personnel. Bref, ils étaient collègues, c'était tout.
Cependant, la jeune femme avait pu remarquer lors de réunion du personnel qu'il n'était pas un fervent admirateur de leur patronne. Discret, elle ne se souvenait pas l'avoir entendu hausser le ton à son encontre, mais comme beaucoup il n'avait pas sauté de joie à la nouvelle de la "classe verte" imposée.

A la requête qu'il déposa, Irmine répondit dans un premier d'une dénégation de la tête.

- Je suis désolée, mais nous n'avons plus cet exemplaire dans les rayonnages : il fait partie des livres interdits désormais.

Pour la simple raison que l'auteur avait refusé d'introduire les hybrides dans son bestiaire.

La bibliothécaire ne prononça aucun avis sur la question, mais un léger pli irrité se forma au coin de ses lèvres. La liste des ouvrages interdits s'allongeait chaque mois, et Irmine passait désormais un temps considérable à chercher des écrits pouvant compenser les pertes subies par sa bibliothèque, mais n'était que rarement satisfaite des remplaçants aux originaux.
Ce que peu de gens savaient en revanche, c'était qu'une bonne partie de bibliographie censurée par le Grand Conseil avait pu être sauvé par des petites mains discrètes et habiles.

- Venez avec moi, je vais voir si je peux vous trouver un autre bestiaire pour le remplacer.

L'embarras affiché par son collègue méritait bien qu'elle fasse un effort pour compenser l'absence de la source dont il avait besoin. Elle le conduisit donc à travers les rayons, les manches en voile de sa robe de sorcière noire et légère, adaptée à la chaleur ambiante, flottant à chacun de ses pas.
[La touche frivole : https://www.pinterest.com/pin/284641638927958784/ ]

Arrivés dans l'un des rayons les plus éloignés des grandes baies vitrées, la jeune femme leva la tête et son bras en direction d'un étage inaccessible depuis le sol. Un grimoire relié de cuir brun se dégagea dans un frottement sonore et vint se poser doucement dans la main qui l'avait attiré à l'aide de Magie Intuitive.
Irmine tendit le livre à Niklaus, se sentant obligée de préciser :

- Il n'est pas aussi complet, mais c'est ce qui s'en rapproche le plus. J'espère que cela vous suffira pour le besoin que vous en avez.

Avec les coupes budgétaires, Irmine n'avait presque plus de marge de manoeuvre pour permettre à la bibliothèque de garder sa réputation de "mieux fournie et le plus à la pointe d'Europe". Un véritable scandale académique à ses yeux !

- Je vous conseillerais par ailleurs de réfléchir à des alternatives pour le livre que vos 7ème années vont devoir acheter à la prochaine rentrée... J'ai peur qu'il soit interdit lui aussi d'ici quelques temps.

Irmine n'aurait pas fait cette recommandation à tous les professeurs de l'Académie, jugeant que certains méritaient bien de se débrouiller avec leur propre mouise, mais la Magie Intuitive tenait une place particulière dans son coeur : celle-ci avait été de loin l'une de ses matières favorites, et l'ex-Noctua s'y était brillamment illustrée. L'hybridation avait au moins cet avantage-là.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklaus Lodski Emploi : Professeur de Magie Intuitive

Date de création : 08/11/2015
Messages : 15

avatar
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Mer 24 Aoû - 19:49

Bien qu’il fût, en règle générale, maître de ses émotions, Klaus ne simula pas sa déception en apprenant la disparition de l’ouvrage tant recherché. Son sourire aimable et bienveillant disparut en une fraction de secondes faisant place à une moue déçue tandis que ses épaules s’affaissèrent légèrement, rendant sa silhouette moins imposante que d’ordinaire. Il avait beau travailler dans l’ombre pour le Consul et sa quête anti-hybride, il n’en était pas plus un fervent soldat à la cause et, de ce fait, ignorait l’étendu de la liste des ouvrages prohibés. Ce livre, il le désirait à la demande de sa fille, Coraline, qui s’était trouvé un tout nouvel intérêt pour certaines créatures magiques apparemment décrite dans celui-ci. Et qui d’autre que son frère, Ludwig, pouvait lui avoir offert un tel cadeau, sachant qu’il pourrait du même coup faire enrager sa belle-sœur.

Le modeste professeur était si déçu qu’il en oublia presque la principale raison de sa présence dans ce lieu et suivit silencieusement sa collègue dans les rayonnages sans véritablement écouter les propos qu’elle lui tenait. Presque !

« Oh je ne suis pas particulièrement intéressé par les bestiaires magiques, je ne saurais faire la différence entre un nuton et un korrigan… Simplement, cet ouvrage semble être la nouvelle fantaisie de ma petite Coraline et… Ne pouvant rentrer chez moi après le travail, je n’ai pas le loisir de la voir aussi souvent que je le souhaite… Alors, je pensais mettre mon nez dedans pour me sentir un peu plus proche d’elle et aussi l’éblouir de mes nouvelles connaissances lors de ma prochaine visite… »

Se saisissant malgré tout de l’objet de substitution que lui avait aimablement trouvé la jeune bibliothécaire, il lui adressa un sourire qui se voulait sincère pour la remercier.

« Excusez-moi de vous accaparer avec mes histoires… Il n’est pas dans mes habitudes d’ennuyer mon entourage avec des lamentations inutiles. »

Serrant l’ouvrage contre lui, Klaus adopta de nouveau une attitude qui reflétait l’embarra. Baissant le regard vers le sol, il ria doucement pour dissimuler sa gêne avant de plonger de nouveau son regard dans celui de sa collègue.

« J’apprécie votre inquiétude à propos du manuel dont je fais usage en classe et je serais ravi d’user une nouvelle fois de vos compétence pour me guider vers un choix judicieux pour en acquérir un nouveau. Vous semblez plus apte que moi à connaître les ouvrages interdits au public. Je serais tout à fait capable d’en choisir un autre par moi-même mais j’ai une affreuse manie à préférer des ouvrages de qualité sans prêter attention à qui l’écrit plutôt qu’à des simulacres de lectures théoriques écrites dans l’intention de ne froisser personne. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
You are my one and only
Then you can lie with me, with your tiny feet. When you're half asleep I'll leave you be, right in front of me, for a couple weeks. So I can keep you safe. 'Cos you are my one and only, you can wrap your fingers round my thumb and hold me tight.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 516

avatar
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Lun 12 Sep - 22:56

Bien qu'elle ait eu l'habitude de ne pas s'occuper des affaires de ses collègues - cela évitait que l'on s'occupe des siennes - l'intérêt d'Irmine fut piqué par le ton sur lequel Niklaus parlait de sa fille. Il n'avait pas l'air de mentir, elle lui manquait vraiment.

- Quel âge a-t-elle ?, s'enquit la bibliothécaire, se demandant si la petite en question savait déjà lire ou si elle se contentait de regarder les images.

Alors qu'il s'excusait de s'épancher sur ses malheurs de père pris en otage par le règlement stupide de Bénédicte, Irmine secoua la tête afin de signifier qu'elle n'en était pas dérangée.

- Vous ne m'ennuyez pas le moins du monde.Cela ne me fait pas de mal de me décoller de mes runes de temps en temps.

Ce n'était pas comme si quelqu'un attendait cette version de toute manière...

- Vous devez beaucoup lui manquer.

Un père aussi prévenant était forcément adoré de sa fille, forcément ! Irmine, qui avait une relation tellement particulière avec son géniteur, ne pouvait concevoir qu'il en soit autrement. En tout cas, cela aurait été son cas si son père s'était occupé d'elle comme ça...s'il s'était occupé d'elle tout court.
Le regard d'Irmine fuit le côté, comme souvent avec les personnes dont elle n'était pas proche, avant de revenir sur son collègue. Niklaus regardait vers le sol d'un air gêné à chaque fois qu'il lui demandait quelque chose, attitude qui rappelait grandement à l'hybride celle d'un ancien ami, et qui ne fut qu'un point supplémentaire dans ceux que le professeur était en train de gagner dans son estime.

Elle réfléchit quelques instants en croisant les bras, n'étant pas certaine d'avoir une option intéressante à lui proposer : beaucoup d'ouvrages du domaine étaient écrits par des descendants de nymphes, ou en parlait pour guider les jeunes sorciers dans leur maîtrise de la Magie sans baguette. Elle avait bien quelques grimoires décrivant les sortilèges utilisés par les mages et chamans du temps jadis, mais ils étaient d'un niveau bien trop élevés pour des étudiants de 7ème année.

- Disons qu'en recevant une nouvelle liste de livres à retirer par mois, cela tend à développer une meilleure capacité à prévoir le cran suivant dans l'échelle des interdictions.

L'assidue bibliothécaire fit signe au professeur de la suivre et elle revint en direction de son bureau, attrapant au passage un livre dont elle ne dévoila pas la couverture.
Arrivée à son secrétaire, elle tira d'un tiroir un rouleau de parchemin marqué par un tampon rouge vif du mot "REFUSÉ", et le déroula sous les yeux de Niklaus en pointant du doigt deux titres.

- Ceux-ci pourraient éventuellement remplacer l'actuel manuel, mais ils auront quelques lacunes. Je souhaitais les commander pour la bibliothèque en prévision, mais la directrice m'a signifié qu'elle a "mieux à faire de l'argent de l'école". Peut-être pouvez-vous demander à vos élèves de les commander dans la liste de fournitures annuelles.

Elle appréciait chez Lodski son objectivité quant à la littérature à recommander aux jeunes générations en apprentissage de la Magie. Il cumulait les rôles de père aimant ET professeur de qualité apparemment, cela n'était pas rien aux yeux de la naïade. Enfin, pour ce deuxième rôle, elle allait pouvoir le vérifier selon ce qu'il ferait de l'idée qu'elle avait eu pour combler le manque que subirait la prochaine volée d'étudiants par l'interdiction probable de leur livre de cours.

- Sinon, si vous avez le temps, il y a bien une autre solution...enfin, j'imagine que vous devez être déjà chargé, mais juste au cas où...

La bibliothécaire dévoila le livre mystère en le retournant et en le tendant en direction de son collègue. Pratique magique d'antan et sorts oubliés, pouvait-on lire en anglais sur l'épaisse couverture vert bouteille.

- J'ai lu ça en première année d'Université. C'est un peu trop avancé pour vos élèves, mais vous, vous pouvez sûrement trouver quelques sort de Magie Intuitive que vous pourrez leur enseigner de manière plus adéquate à leur âge.

Il y aurait bien quelques Noctua pour réussir, elle en avait déjà vu feuilleter l'ouvrage ; ce dernier était une addition de son crû, qu'elle ajouté à la bibliothèque en prenant ses fonctions, afin d'inspirer possiblement quelque vocation chez ces chères têtes blondes. Elle-même avait bien été transportée dans ce monde de la Magie Ancienne, dont elle n'était jamais complètement ressortie, en empruntant la Saga des Völsungar alors qu'elle était scolarisée entre ces mêmes murs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklaus Lodski Emploi : Professeur de Magie Intuitive

Date de création : 08/11/2015
Messages : 15

avatar
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Dim 23 Oct - 20:48

Il n’était pas difficile de faire parler Niklaus à propos de sa fille et c’est avec une joie sans feinte qu’il informa la jolie bibliothécaire de l’âge qu’avait Coraline. À quatre ans tout juste, la petite fille ne pouvait encore se vanter de savoir lire, mais son oncle Ludwig ne la laissait jamais dans l’ignorance d’une bonne histoire et c’était avec un plaisir certain qu’elle s’amusait le plus possible à "lire" à son père ce qu’elle avait retenu à force de l’entendre raconté. La simple pensée de son frère assis au bord du lit de Coraline, l’air sérieux qu’il savait prendre parfois, figé sur son visage d’éphèbe et s’appliquant dans sa lecture sous le regard extasié de sa nièce qui devait boire chacun de ses mots lui arracha un fugace sourire. Comme il souffrait d’être tant éloigné des siens et jalousait parfois son jumeau de partager plus d’instants que lui auprès de ses deux amours. Par politesse et parce qu’il avait souhaité s’accorder la sympathie de sa collègue, Klaus la remercia de sa sollicitude d’un sourire bienveillant suivi d’un petit hochement de tête reconnaissant.

Bien qu’il ait provoqué cette rencontre hasardeuse afin de gagner l’estime et la confiance de cette jeune femme, Klaus devait reconnaître que le caractère qu’il lui découvrait au fil de leur conversation n’était pas pour lui déplaire. Au premier abord, Irmine lui avait toujours semblé froide et désintéressée presque frigide même. Mais après quelques mots échangés, il avait vu en elle une jeune femme intuitive et réfléchie. Il fallait qu’il se méfie et qu’il ne déroge jamais au rôle qu’il lui présentait, car elle aurait beaucoup moins de difficultés à le percer à jour que certaine. Cela rendait l’enjeu beaucoup plus amusant, et surtout extrêmement intéressant.

Ancré à son rôle de professeur soucieux de la qualité de ce qu’il enseignait, Klaus la suivit de nouveau entre les rayonnages pour rejoindre la petite pièce qu’elle occupait à son arrivée et prêta une attention certaine aux titres des ouvrages qu’elle pointait à présent sur un parchemin surmonté d’un encart rouge vif.

« J’étais sur le point de vous demander un exemplaire de chacun de ces manuels, mais vous avez une fois de plus anticipé ma déconvenue ! Je vais finir par croire que la matière que j’enseigne n’est pas des plus bienvenues dans cette école…. » fit-il en prenant néanmoins le soin de noter les titres conseillés par la bibliothécaire. Puis, comme prenant subitement conscience que ses propos pouvaient être licencieux envers sa supérieure. « Bien que j’ai dû mal à croire la directrice encline à dévaloriser volontairement la moindre discipline de cet établissement. »

Il essayait de paraître gêné d’avoir osé supposer que la directrice puisse se montrer injuste bien qu’il n’ait aucun doute là-dessus. Il fallait qu’il préserve son image de professeur bienveillant et conciliant, ce reflet de lui qui n’avait pas la moindre capacité à douter de l’intégrité et du professionnalisme de chacun.

Profitant que la jeune femme lui faisait une nouvelle suggestion de lecture son personnage sauta sur l’occasion pour changer de sujet. Il fallait qu’il fasse très attention, de ne pas trop en faire pour ne pas paraître suspicieux. Avec délicatesse, il se saisit de l’ouvrage que lui tendait sa collègue et lut à voix haute, dans un anglais absolument impeccable, l’intitulé du livre après avoir pris soin d’écouter avec attention ce qu’Irmine avait à lui dire.

« Pratique magique d'antan et sorts oubliés » s’étonna-t-il avant de la fixer. « Je suis agréablement surpris de constater que vous maîtrisez la langue de Shakespeare… Et vous dites l’avoir étudié en première année d’université ? Vous piquez ma curiosité ! »

Retournant son attention vers l’œuvre qu’il tenait entre ses doigts, il l’ouvrit avec douceur et examina son sommaire en faisant glisser son doigt sur les mots imprimés comme pour mieux les retenir.

« Intéressant… Vraiment ! J’ignorais l’existence de cet ouvrage et prendrais plaisir à le consulter. Merci infiniment. »

Il accompagna ses mots en entourant les mains de sa collègue entre les siennes en inclinant respectueusement la tête sans jamais la quitter du regard avant de s’éloigner convenablement d’elle.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
You are my one and only
Then you can lie with me, with your tiny feet. When you're half asleep I'll leave you be, right in front of me, for a couple weeks. So I can keep you safe. 'Cos you are my one and only, you can wrap your fingers round my thumb and hold me tight.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 516

avatar
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Ven 30 Déc - 18:37

Le professeur de Magie Intuitive jouait son rôle à la perfection car Irmine n'y voyait que du feu. Il avait l'air de vraiment se soucier de ce que sa matière deviendrait avec autant de livres interdits, et là-dessus la jeune femme ne pouvait que le comprendre. Toutefois, selon elle, s'il était un professeur digne de ce nom, il saurait trouvé une pirouette...Jenna y parvenait sans problèmes après tout (ou du moins sans s'être fait virée jusque-là).

La bibliothécaire ne put retenir un léger froncement de sourcil venir briser l'apparente neutralité de son expression tandis qu'il affirmait que Bénédicte partageait leurs soucis. Elle reprit la liste une fois qu'il eut fini de noter les ouvrages interdits.

- Nous n'avons pas assisté aux mêmes réunions du personnel dans ce cas.

Il était de notoriété publique la directrice et la bibliothécaire de l'Académie se détestaient, toutes deux ayant depuis longtemps dépassé le stade de la courtoisie obligée. Bénédicte prenait un malin plaisir à faire enrager Irmine et à lui rendre la vie impossible dès que l'occasion se présentait. Quant à la naïade, depuis le bûcher de l'année précédente, elle ne se gênait plus pour la contredire à haute voix quand le bouchon était poussé trop loin. La stoïque jeune femme avait de plus en plus de difficultés à garder son sang-froid face à sa némésis, mais l'idée de se faire renvoyer et de voir sa précieuse bibliothèque dénaturée par un remplaçant du Grand Conseil la maintenait encore dans les limites de l'acceptable. Bénédicte espérait la faire craquer, mais Irmine mettait beaucoup de soin à éviter les faux pas. Et jusque-là, personne ne s'était aperçu que plusieurs ouvrages originaux avaient été remplacés par des copies.

Tandis que Niklaus prenait connaissance de l'ouvrage qu'elle lui proposait d'étudier pour parfaire les cours donnés aux jeunes écoliers, le visage d'Irmine se détendit un peu au souvenirs de ses années d'Université. Il semblait surpris d'apprendre qu'elle maîtrisait l'anglais...qu'aurait-il pensé s'il avait su qu'elle parlait également assez bien le norvégien ? Toutefois, la jeune femme ne s'en vanta pas, reprenant un peu de sa retenue habituelle en face d'une personne dont elle n'était pas proche.

- Oui je l'ai apprise quand j'étais moi-même élève de l'Académie, mais vous conviendrez que l'anglais devient nécessaire à toute personne souhaitant s'informer sur les avancées des recherches magiques.

Les revues scientifiques sorcières ne différaient pas de leur cousines moldues là-dessus : beaucoup d'entre elles étaient éditées dans la langue de Shakespeare, qu'Irmine s'était appliquée à apprendre par correspondance et avec l'aide de l'ancien bibliothécaire.

Le geste de remerciement du professeur surprit alors Irmine, tandis qu'il prenait doucement ses mains pour un court instant. La jeune femme se sentit légèrement mal-à-l'aise, n'étant pas du genre tactile, mais ses lèvres s'étirèrent néanmoins en petit sourire gêné. Niklaus ne semblait animé d'aucune autre intention que celle de marquer sa reconnaissance, et elle hocha brièvement la tête en croisant son regard, avant de détourner rapidement ses yeux d'émeraude. Tout cela n'avait rien de l'embarras d'une adolescente face à un homme charmant, mais reflétait en réalité la bulle qui entourait Irmine.

Gardant au mieux sa contenance, la belle hybride reprit doucement le livre des mains de son collègue, avant de le lui rendre ouvert à une page du milieu. Elle tapota du bout de son doigt sur le titre du sort décrit.

- Je vous conseille de commencer par ce sortilège, c'est un simple sort de défense qui utilise l'électricité de nos atomes pour en générer à la surface de l'épiderme. La personne qui l'utilise peut ainsi donner de légère décharge à son contact. Rien de bien méchant pour les débutants, mais les sorciers vikings s'y entraînaient pour se protéger au combat.

Elle tourna ensuite une autre page, dévoilant une autre incantation qu'elle estimait réalisable par des élèves de dernière année. L'était-elle réellement ? Irmine, après tout, visait toujours l'excellence dans le domaine de la Magie.
Tandis qu'elle donnait quelques détails sur quelques pages choisis, l'on pouvait déceler au fond de ses yeux, si l'on y regardait bien, une étincelle qui s'allumait lorsqu'elle était lancée sur son domaine d'expertise.

La jeune femme finit par relever la tête vers son interlocuteur avec un léger sourire un peu plus affable qu'auparavant.

- J'espère que cela vous sera utile.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niklaus Lodski Emploi : Professeur de Magie Intuitive

Date de création : 08/11/2015
Messages : 15

avatar
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Jeu 20 Avr - 12:15

Lorsqu’il avait fallu choisir qui, des deux Lodski, était le plus qualifié pour se rendre à Beauxbâtons afin de mener à bien la mission du Consul, il était apparu comme une évidence que Klaus serait le plus qualifié des jumeaux. Étrangement, Ludwig n’en avait pas pris ombrage, bien au contraire. Bien qu’il n’en fit rien paraître, Niklaus, quant à lui, ne put s’empêcher d’être surpris qu’on le désigne comme parfait candidat pour enseigner à des adolescents. Certes, il savait parfaitement jouer la patience et la bienveillance, mais il n’avait jamais apprécié particulièrement être associé à des individus pré-pubères et encore moins l’idée même d’enseigner. Mais, malgré toutes ses réticences, il devait reconnaître aujourd’hui qu’il s’était finalement pris au jeu du pédagogue et trouvait un certain plaisir à transmettre ses connaissances en matière de magie intuitive devant un publique même immature. C’est donc avec une attention non feinte qu’il écouta les conseils de sa consœur, un léger pli dessiné sur son front.

« Les Vikings, vous dites ? Intéressant… »

Il apparut rapidement aux yeux du professeur que la jeune femme connaissait son sujet et le surpassait largement dans ce domaine. Et, bien que l’utilisation de la magie intuitive l’intéresse grandement, il ne put s’empêcher d’accorder moins d’attention au discours de son interlocutrice lorsqu’il lui apparut qu’il était parvenu à toucher une corde sensible chez elle. Non sans perdre son masque d’enseignant captivé par ce qu’elle lui suggérait, un léger sourire satisfait se forma aux coins de ses lèvres tandis qu’il était témoin de la présentation passionnée de la jeune femme sur l’ouvrage qu’il tenait entre ses mains. Il lui découvrait une toute autre personnalité et jubila en surprenant son regard étincelant tandis qu’elle parlait avec fébrilité.

« Vous êtes une jeune femme surprenante ! » souffla-t-il lorsqu’elle eut fini. « J’ignorais tout de votre expertise dans ce domaine. Il semblerait que vous soyez une personne beaucoup plus qualifiée que moi pour enseigner la magie intuitive. »

Bien qu’il déteste se retrouver en présence de personne plus experte que lui, le professeur n’en montra aucun signe, revêtant à la place, un masque d’admiration bienveillante.

« S’il me venait l’idée de concevoir mon propre manuel d’enseignement, pourrais-je compter sur vous pour m’assister ? C’est sans doute présomptueux de ma part, mais il semblerait que cela soit la meilleure alternative pour que nos chères têtes blondes puissent se voir dispenser des cours de magie intuitive digne de ce nom. »

Et il le pensait réellement. Non pas qu’il lui semblait plus important d’instruire les élèves de Beauxbâtons convenablement au dépens de sa mission. Mais il n’était pas contre l’idée d’agacer leur chère directrice en occupant le temps qu’elle lui refusait auprès de sa famille en créant un projet qui lui déplairait forcément, mais qu’elle ne pourrait contester en aucune manière. Quant au Consul ? Il n’était pas un Lodski pour rien et rien ne lui plaisait plus que de mettre en œuvre des actions qui pouvaient froisser sans que l’on puisse lui reprocher quoi que ce soit. Car, à bien y regarder, ne jouait-il pas parfaitement le rôle qu’on lui avait demandé d’interpréter ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
You are my one and only
Then you can lie with me, with your tiny feet. When you're half asleep I'll leave you be, right in front of me, for a couple weeks. So I can keep you safe. 'Cos you are my one and only, you can wrap your fingers round my thumb and hold me tight.© by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 516

avatar
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   Jeu 8 Juin - 0:25

[HJ Soundtrack : https://www.youtube.com/watch?v=0q_tjgJQsJk ]

Malgré sa nature tempérée, Irmine cachait plus difficilement la flamme qui l'animait lorsqu'on la lançait sur l'un de ses sujets de prédilection. C'était une partie d'elle qu'elle ne pouvait réprimer, et finalement, qu'elle ne tentait pas tant que ça d'étouffer. Même une bibliothécaire transparente était en droit d'avoir des passions ! C'était l'une des rares choses qui l'égayait encore dans son quotidien rendu bien monotone par la directrice de l'Académie.

Lorsque Niklaus la complimenta sur son expertise cachée, elle pouffa et secoua vivement la tête. Elle, enseignante ? Quelle idée saugrenue !

- Oh non ! Je manque cruellement de pédagogie, je suis déjà surprise que les élèves n'aient pas tous déserté l'orchestre. Selon certains, je fais peur...

Elle pensait essentiellement à Lysandre Sainclair en disant cela, mais elle ne doutait guère que d'autres élèves partageaient l'avis du jeune homme. Et comme le pire des tyrans, Irmine ne cherchait pas particulièrement à changer cet aspect-là de sa réputation. Au moins, cela permettait d'avoir un peu plus de calme dans la bibliothèque.
La belle naïade se pencha légèrement en direction de son collègue, et chuchota avec un sourire entendu.

- Et honnêtement, je n'aurais aucune patience avec ceux qui ne souhaitent pas réellement apprendre.

Donc oui, elle faisait bien mieux d'être bibliothécaire et continuer ses activités de protectrice des livres derrière ce second rôle de personnel non-enseignant.

Toutefois, Niklaus lui fit une proposition qui sut titiller la fibre préceptorale qui se nichait derrière la scientifique. Si elle n'aimait pas l'idée d'enseigner, il y avait d'autres moyens de transmettre ses connaissances.

- Vous êtes sérieux ?, fut sa première réaction.

Irmine était sincèrement surprise que cette simple démonstration de connaissances théoriques l'ait convaincu de lui demander son aide. Il ne l'avait même pas vu à l'oeuvre avec la pratique ! Le professeur Lodski devait donc être facilement impressionnable, à moins qu'il ne soit vraiment désabusé par le système scolaire actuel. Quoi qu'il était, elle n'était pas contre l'idée de participer à ce qui ne manquerait pas de contrarier les plans du Consul pour l'éducation des jeunes sorciers.

- Eh bien, pourquoi pas ? Je peux facilement vous consacrer quelques heures par semaines pour ce projet. Même si...vous savez que cela ne sera sans doute pas approuvé par la Directrice, et encore moins par le Conseil Académique...si cela vient à se savoir.

Fidèle à elle-même, Irmine ne pouvait s'empêcher de relever les risques qu'une telle entreprise comportait, ne souhaitant pas laisser à penser qu'elle devenait aussi téméraire que le Lily. Cependant, son discours laissait entendre que s'ils restaient discrets, il y avait moyen de dispenser une éducation digne de ce nom aux intelligents élèves qui choisiraient la Magie Instinctive comme option. Cela dénotait un accroc inhabituel à sa prudence : elle ne s'imagina pas un seul instant que cela n'était qu'un stratagème, ni même qu'il aurait pu aller dénoncer sa collaboration à leur Directrice. Il lui semblait bien trop honnête pour cela !
Voyant que son interlocuteur ne semblait pas dérangé par la perspective de contrer les règles qui lui étaient imposées, leur entente se scella tacitement par un sourire qui prenait déjà des allures de connivence.

Au même moment, du bruit se fit entendre du côté de la section de potions, mettant fin à leur échange.

- Le devoir m'appelle., dit Irmine en apposant sa baguette sur le manuel que tenait Niklaus, faisant apparaître une date de retour celui-ci, Je pense que nous nous croiserons au mariage du Professeur Maddox...vu que nous n'avons pas vraiment le choix d'y aller. D'ici-là j'essayerai de vous trouver quelques sorts intuitifs supplémentaires pour vos élèves.

Promesse qu'elle comptait bien tenir, car le professeur était passé du stade d'insignifiant à cordial à ses yeux. C'est donc avec un signe poli de la tête, la jeune femme tourna les talons pour houspiller les impudents qui osaient briser la quiétude de sa bibliothèque.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Echange de bons procédés [Nikirmine]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Echange de bons procédés [Nikirmine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Echange de bons procédés... [Sam]
» Echange de bons procédés [PV - Araakoa Aare]
» Echange de bons procédés ★ Dwayne
» Echanges de bons procédés [Terminé]
» Échange de bons procédés [PV : Drayken Olmir et les Éryllis]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie Beauxbâtons :: Rez-de-chaussée :: Bibliothèque-