AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Bien des années plus tard, face à la grande porte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margueritte de Bret Emploi : Grand Conseil. (Conseillère) Département de la Défense et surveillance magique

Date de création : 28/02/2016
Messages : 64

avatar
MessageSujet: Bien des années plus tard, face à la grande porte...   Lun 22 Aoû - 20:15

La rentrée des jeunes sorciers avait commencé il y a de cela quelques jours. Peu à peu, les premières années prenaient leurs marques, gardant dans le profond de leur cœur ce sentiment d’idéalisme, qu’ils n’allaient pas tarder à perdre, face à cet univers inconnu et si attendu ; peu à peu, les autres se demandaient quels sombres changements il allait encore se produire… ; Peu à peu, la Sorcière se demandait pourquoi on lui avait confié cette tâche indigne de son talent…

Le chef de son département l’avait appelé quelques jours auparavant. Elle allait devoir se rendre à l’Académie Beauxbâtons, afin de calmer les ardeurs des plus âgés. Pourquoi elle ? Elle qui était en train de faire passer des lois de protections à son Département ; elle qui faisait tant pour accentuer encore plus la ségrégation face aux hybrides, elle devait aller les calmer ? Quelle ironie. Mais bon. Ces ordres venaient d’en haut, elle ne pouvait qu’écouter et faire ce qu’on lui demandait de faire.

Le jour-J arriva. Elle était toujours aussi lasse, mais préparée. Elle s’était vêtue d’une longue robe de couleur rouge, comme à son habitude. La Sorcière prépara ses dernières affaires, buvant au passage un café brûlant en toute vitesse, puis transplana pour arriver dans un gros bruit devant les grilles de l’Académie. Un cercle se créa alors autour d’elle, les étudiants craintifs de cette inconnue qui venait d’arriver chez eux. Elle les observait, impassiblement, tout en imaginant la réaction qu’elle aurait eu, bien des années auparavant, quand elle était élève ici… Un sourire mauvais se dressa alors sur son visage, avant de se diriger vers le réfectoire.

Tout était déjà prêt. Une salle plutôt imposante : des rangées de chaises dirigées vers un point fixe, en arc de cercle. Sur celui-ci se trouvait un pupitre en bois, à côté se trouvait un long cierge, au bout duquel était posé une bougie, encore éteinte.  Certains professeurs et membres de l’administration l’attendaient déjà, assis sur le côté. Margot vint les saluer rapidement, alors que les élèves arrivaient, peu à peu. Tous avaient été conviés à venir pour assister à cet événement plutôt rare dans un tel lieu.

La fonctionnaire se dirigea ensuite vers le pupitre. Lentement, tout ce beau monde s’asseyait. Lentement, elle sentait le moment arriver. Elle attendit que le Silence vienne à elle, puis, à l’aide de sa baguette, la Sorcière souffla une flamme sur la bougie. Ce qui eut pour effet prévisible de l’allumer. Elle mettrait trois heures à se consumer, ce serait sa limite. Marguerite releva les yeux sur la foule, qui l’observait. Un doux sourire se plaça alors sur ses lèvres.

- Nous pouvons alors commencer. (Commencer par des remerciements ? Qu’ils aillent bien se faire voir, elle détestait ses supérieurs pour l’avoir amenée ici… Non…) Mon nom est Margueritte de Bret, j’ai été envoyée ici par le Grand Conseil, dont je fais partie, en tant que Conseillère du Département de la Défense et de la Surveillance Magique.

La jeune femme regarda un instant autour d’elle, les yeux se baladant sur les élèves et les professeurs, tout en gardant son sourire chaleureux sur les lèvres. Heureusement, elle savait bien cacher ses véritables émotions derrière un air très aimable et ouverte.

- J’ai été étudiante ici, il y a… pas mal de temps. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas rendue dans ces lieux, ça fait du bien… (Un léger soupir pour accentuer ce faux-semblant de tristesse nostalgique, puis elle releva les yeux.) D’ailleurs, je souhaite de la part du Grand Conseil une bonne arrivée et réussite à tous et toutes, premières années ou en dernières ! Mais les plus anciens de vous doivent se douter du pourquoi de ma présence avec vous ici. Je ne suis pas là que pour vous saluer, Car en effet c’est en réponse aux heurts des années précédentes concernant la politique actuelle de notre gouvernement. Donc il semblerait que nous soyons bloqués tous ensemble pour un moment. Je suis ici pour répondre à vos déclarations, vos interrogations ou écouter tout simplement ce que vous avez à dire.

Ah, si elle avait pu… Si elle avait pu, la Sorcière aurait déjà fichu le camp. Elle venait de remarquer des écailles sur le corps d’un élève, un autre d’une taille bien trop importante, et d’autres recouverts de poils. Une légère marque de dégoût se posa alors sur sa bouche. Mais elle ne dura qu’une demi-seconde, remplacée quasi instantanément par son sourire.

- J’ai entendu dire qu’il y avait eu pas mal de problèmes au sein de l’Académie, vous avez beaucoup fait parler de vous au Grand Conseils, vous savez ? (Un léger rire s’échappa de sa gorge, alors que son regard se baissait sur la bougie. Rien que quelques minutes s’étaient écoulées. Bon sang…) Alors on va faire simplement, si quelqu’un a quelque chose à dire, qu’il se lève, on l’écoutera tous dans le plus respectueux des silences, puis j’y répondrais. Et souvenez-vous : (elle écrivit la phrase suivante dans les airs, avec sa baguette. Les mots vinrent au dessus de sa tête, et y restèrent le long de la discussion.) Il n'y a jamais de question idiote. On continuera comme ça. Cela vous va ?

Un large sourire se déploya, alors qu’elle entendait déjà une chaise racler sur le sol, indiquant que ça venait de se lever… Ça commençait bien… « Ça » commença à parler. La Sorcière leva un regard attentif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxime Dupont Date de création : 26/06/2015
Messages : 99

avatar
MessageSujet: Re: Bien des années plus tard, face à la grande porte...   Mar 23 Aoû - 17:39




Bien des années plus tard, face à la grande porte...


feat Maxime & Margueritte& qui veut

     
Maxime venait d'entrer depuis peu en 6e année à l'académie Beauxbâtons. Il aurait bien aimé ne pas y retourner, à cause des fichues mesures anti-hybrides, mais il n'allait pas se laisser abattre, ça non. Surtout après ce qu'il avait fait l'année précédente pour les réintégration d'Alix.

Ce jour-là, on avait annoncé la conférence d'une jeune femme du Grand Conseil qui viendrait répondre à leurs questions. Ou plutôt leur dire que les hybrides n'étaient pas admis ici et dans le monde sorcier. Ce qu'il n'admettait pas, étant lui-même un hybride triton.

Alors qu'il était avec quelques amis, une femme apparut dans une magnifique robe rouge, regardée bizarrement par divers élèves, notamment les plus jeunes. Elle se dirigea ensuite vers le réfectoire, lieu de la conférence.

Quelques minutes après, les étudiants y entrèrent à leurs tours. Maxime arrêta ses blagues et entra. Il n'avait pas envie d'y aller mais il avait quand même envie d'écouter. Il ne comptait pas ce jour-là être timide ou blagueur ou lover mais bel et bien un hybride maltraité. Pendant ce temps, la femme saluait les professeurs.

Puis elle se dirigea vers le pupitre tandis que tout le monde s'asseyait. Elle alluma la bougie, regarda la foule, sourit puis dit:


- Nous pouvons alors commencer. Mon nom est Margueritte de Bret, j’ai été envoyée ici par le Grand Conseil, dont je fais partie, en tant que Conseillère du Département de la Défense et de la Surveillance Magique.

Bien, au moins, elle annonçait la couleur dès le début. Elle regarda partout en souriant toujours. Puis elle ajouta:

- J’ai été étudiante ici, il y a… pas mal de temps. Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas rendue dans ces lieux, ça fait du bien…

*Mais bien sûr, on va te croire* pensa le jeune triton tandis qu'elle soupirait puis relevait les yeux afin de continuer en disant:

-D’ailleurs, je souhaite de la part du Grand Conseil une bonne arrivée et réussite à tous et toutes, premières années ou en dernières ! Mais les plus anciens de vous doivent se douter du pourquoi de ma présence avec vous ici. Je ne suis pas là que pour vous saluer, Car en effet c’est en réponse aux heurts des années précédentes concernant la politique actuelle de notre gouvernement. Donc il semblerait que nous soyons bloqués tous ensemble pour un moment. Je suis ici pour répondre à vos déclarations, vos interrogations ou écouter tout simplement ce que vous avez à dire.

Répondre aux questions, peut-être. Mais ça ne changerait rien à la politique du gouvernement et à ses bêtises... Elle regarda les élèves encore. Elle cherchait peut-être les hybrides. Elle avait dû voir les écailles de Maxime car il ne les cachait pas toujours, surtout en septembre quand il faisait encore assez beau. Elle sourit et ajouta:

- J’ai entendu dire qu’il y avait eu pas mal de problèmes au sein de l’Académie, vous avez beaucoup fait parler de vous au Grand Conseils, vous savez ?

Bien sûr, c'était voulu. Elle rit un peu puis ajouta:

-Alors on va faire simplement, si quelqu’un a quelque chose à dire, qu’il se lève, on l’écoutera tous dans le plus respectueux des silences, puis j’y répondrais. Et souvenez-vous :Il n'y a jamais de question idiote. On continuera comme ça. Cela vous va ?

La phrase se mit même au dessus de sa tête avec sa baguette... Elle sourit tandis que Maxime se levait le premier et disait:

-Vous répondrez vraiment à tout? Donc je voudrais savoir: pourquoi tant de répression contre les hybrides? Ils ne font rien de mal...

Il ne cachait même pas ses écailles, elle comprendrait qui il était de suite.

made by guerlain


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
© OMEGA
I love that girl in secret but I'm acting like a lover!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margueritte de Bret Emploi : Grand Conseil. (Conseillère) Département de la Défense et surveillance magique

Date de création : 28/02/2016
Messages : 64

avatar
MessageSujet: Re: Bien des années plus tard, face à la grande porte...   Mar 23 Aoû - 18:46

La jeune Sorcière hocha lentement la tête, puis la pencha légèrement sur la gauche, pendant que le jeune homme posait sa question. Elle l’observa un instant, tout en réfléchissant au sens de sa question. Heureusement, sa génétique lui avait procuré une assez bonne vue. Elle voyait que quelque chose d’allait pas, physiquement, à certains endroits de la peau du jeune homme. Elle en conclu rapidement qu’elle avait non pas affaire à un mal formé ou brûlé ou n’importe quoi d’autre, mais plutôt à un… à un mal-né, un hybride. Evidemment, elle ne soulignerait pas ce fait. Elle n’était pas idiote, cela serait encore une preuve de discrimination.

- Bien sûr que je réponds à tout, jeune homme. Sinon je n’aurais pas demandé à venir vous rejoindre afin d’éclaircir quelques… malentendus, que je constate d’ailleurs pas votre question.

Quelle bonne blague. Demander à venir ? En théorie, même si on l’avait payée, elle ne serait pas venue… Mais bref, passons. Deux secondes de plus, elle prit pour réfléchir à la réponse qu’elle allait offrir à ce jeune homme.

- M… Nos gouvernement, ou plutôt la politique que nous menons, ne s’attaque, je vous rassure, pas spécialement contre les hybrides. Bien sûr, ils en subissent les conséquences. Mais je vous rassure, des sang-purs et sang-mêlés en sont aussi « les proies ». Mais néanmoins, ce sont des conséquences justes. Si nous faisons cela, jeune homme, c’est pour votre bien, à tous et à toutes. Nous n’avons rien contre les hybrides en particulier. Nous en avons pour la Défense de notre Nation. Les autodafés qui ont été vivement exhibés (Un petit regard insistant vers la directrice.) et critiqués sont pour éviter que le Mal ne se propage. C’est pour votre sécurité. Pour garde votre âme et votre être dans le camp du Bien. Il ne s’agit pas d’endoctriner qui que ce soit, ou de jeter aux cachots d’autres personnes, et surtout pas une catégorie bien particulière…

Langue de bois ? C’est comme ça qu’on appelle ton discours, petite ? Répéter les mêmes choses, en changeant les mots, mais de sorte à ce qu’on croit à ce que tu dis. Ça marchera pour les plus jeunes. Mais des gamins comme celui qui vient de t’interpeller, crois-tu que ça changera leur mentalité ? Il est toujours bien d’essayer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margueritte de Bret Emploi : Grand Conseil. (Conseillère) Département de la Défense et surveillance magique

Date de création : 28/02/2016
Messages : 64

avatar
MessageSujet: Re: Bien des années plus tard, face à la grande porte...   Mer 24 Aoû - 21:53

Publie fermée... ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Bien des années plus tard, face à la grande porte...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bien des années plus tard, face à la grande porte...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bien des années plus tard (pv Cleyton Farman)
» Arielle Queen, des années plus tard...
» L'amitié c'est savoir se retrouver même plusieurs années plus tard ♣ Gemma et Leah
» J'aurai bien voulu être un ninja pour escalader cette foutue porte. (William&Anna)
» HÉLÈNE •• aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre des années

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Académie Beauxbâtons :: Rez-de-chaussée :: Réfectoire-