AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit passage aux urgences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alix Vannier Date de création : 22/01/2015
Messages : 160

avatar
MessageSujet: Petit passage aux urgences   Dim 23 Oct - 1:52

Les urgences d'un hôpital était un lieu en effervescence quasi constante...imaginez donc celles d'un établissement de soins magiques ! Et manque de bol, une nouvelle patiente allait bientôt tomber sur les bras des urgentistes de l'Hôpital Sainte-Philomèle à Brocéliande.

Par un après-midi nuageux, en plein milieu des vacances d'automne, Alix déboula par la cheminée commune en plein milieu de l'accueil de l'hôpital, son bras droit serré contre elle sous un torchon. Sa mère, Diane [starring Naomi Watts : http://img4.hostingpics.net/pics/482823NEMGElAfdkLuQM2b.jpg ], sortit de l'âtre peu de temps après elle et prit sa fille par les épaules pour l'amener vers le comptoir d'accueil.

- J'espère que ton père a eu mon message.

- Quoi, tu l'as prévenu ? Roh non, tu saoûles !

Diane aurait volontiers rappelé les règles de politesse à sa fille...mais, à vrai dire, c'était un combat perdu d'avance qu'elle n'avait plus la force de mener. En cet instant, elle était surtout inquiète pour la chair de sa chair, aussi turbulente soit-elle. Alix lui avait assuré que c'était pas si grave, mais les grimaces qui tordaient par instant son visage démentait ses propos.

Quelques minutes auparavant, une explosion dans la cuisine avait troublé cet après-midi qui avait pourtant commencé si calmement. Diane aurait dû s'en douter, c'était trop louche pour continuer ainsi toute la journée !
Et voilà que maintenant elles parcouraient un couloir tapissé de blanc, louvoyant entre des malades aux affections inimaginables, à la suite d'une infirmière qui les fit entrer dans une petite salle en leur assurant qu'on les prendrait rapidement en charge.

Alix s'assit d'un bond sur la table d'auscultation, tandis que sa mère restait debout, une main toujours posée sur l'épaule de la Lutra.

- Nan mais ça va hein, je vais pas mourir. C'est juste dégueu...

- Ce n'est pas avec un spray de chlorhexidine qu'on allait te débarrasser de ça. Non mais sérieusement Alix, tu m'avais dit qu'il n'y avait aucun danger !

- Bah j'me suis trompée. Tu crois que je me suis fait ça volontairement ?!

- Des fois je me demande si tu n'inventes pas toutes ces bêtises pour nous faire passer un message.

La jeune fille leva les yeux au ciel. Non mais n'importe quoi ! Ok, d'accord, quand ses parents avaient divorcé un an auparavant elle leur avait fait la tronche pendant des mois et était devenue encore plus intenable qu'avant...mais de là à dire que c'était un moyen de communiquer quelque chose ! En plus, pour une fois, elle avait été animée de bonnes intentions.

Diane soupira et déposa un baiser sur les cheveux décolorés de sa fille, juste avant que celle-ci ne se dégage en bougonnant. C'est alors que la porte s'ouvrit...entraînant un juron d'Alix qui fit sursauter sa mère.

- Ah non, pas toi ! Qu'est-ce que tu fous ici ?, s'exclama la jeune fille en voyant qui avait été envoyée pour la soigner.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
T'es pas cap'...
I don't give a damn 'bout my bad reputation. (⚡) Alix Vannier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nésiris A. Castellane Date de création : 23/01/2015
Messages : 149

avatar
MessageSujet: Re: Petit passage aux urgences   Dim 23 Oct - 12:08

Nésiris avait entamé son stage à l'hôpital Sainte Philomèle. Cela faisait déjà un mois qu'elle s'y trouvait désormais. Elle devait effectuer ce stage dans le cadre de ses études pour devenir Médicomage, et l'hôpital avait rapidement accepté sa candidature. Bien que n'étant pas du genre à se vanter, ses professeurs ne tarissaient d'éloges à son propos. Mais Nési n'était pas du genre à s'en vanter, au contraire, pour elle elle avait encore énormément à apprendre. C'est ainsi qu'elle s'était retrouvé en stage à l'hôpital Sainte Philomèle, où ses professeurs l'avaient chaudement recommandés. Elle découvrait enfin le métier de médicomage, jusque là, ses connaissances restaient théoriques, et désormais elle pouvait les mettre en pratique. Les premiers jours, elle avait assister divers médecins et infirmières, puis on avait fini par lui confier de petites missions. Principalement auprès de patients souffrants de légères blessures, mais jusque là, Nésiris s'en sortait plutôt bien.

L'ambiance dans l'hôpital restait assez cool, malgré le fait que ce soit un hôpital, ses collègues se montraient très sympathiques et ne refusaient jamais de lui expliquer certaines choses, tout comme sa tutrice. Pour l'instant, son stage était une réussite, et cela la confortait dans son envie de devenir médicomage. Elle aimait pouvoir aider les gens, les soigner. C'était quelque chose qui lui plaisait beaucoup. Il lui restait encore un mois à faire, mais vu comment le premier mois était passé vite, elle se doutait que ça en serait de même pour le prochain. Bien qu'elle appréciait ses cours, elle aurait aimé que ce stage dure un peu plus longtemps, mettre en pratique ce qu'elle avait apprit en cours, c'était vraiment sympa. Elle avait même songé à venir travailler ici pour un job d'été, mais elle ne devait pas oublier qu'elle avait aussi des devoirs envers les rebelles. Bien sûr, elle avait déjà effectué diverses petites missions, mais rien de très important jusque là. Avec ses études, elle avait peu de temps, c'est pour cette raison qu'elle comptait profiter des grandes vacances pour être plus présente.

Nésiris se trouvait avec sa tutrice, entrain de soigner un patient souffrant d'un sortilège qui avait mal tourné, lorsqu'une infirmière entra. Elle lui demanda si elle pouvait s'occuper d'une patiente blessée au bras. Nésiris accepta et se dépêcha de se rendre dans la chambre de la patiente. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle entra dans la chambre pour découvrir Alix. Depuis qu'elle avait quitter l'académie, Nésiris ne l'avait plus revue, et elle voyait bien que la Lutra ne semblait guère heureuse de l'avoir, ce qu'elle comprenait parfaitement. Ca n'avait jamais été le grand amour entre elles, mais c'était en partie dut au comportement de Nésiris, bien qu'en réalité, elle n'ai jamais rien eu contre elle. C'était juste qu'elle se comportait ainsi avec tous le monde, mais au final, elle n'avait rien contre Alix. Et désormais, elle avait laissé tomber ce masque qu'elle arborait à l'académie, mais la demi-vélane se doutait bien qu'il serait plus difficile de le faire comprendre à Alix qu'avec Lysandre, qui semblait plus enclin à la croire. Mais Nésiris ne se laissa pas démonter, voir la jeune Lutra ne lui enleva pas son sourire, au contraire, elle n'était plus cette garce qu'Alix avait connu, et elle comptait bien le lui faire comprendre.

-Bonjour Alix, moi aussi je suis ravie de te voir, répondit-elle, sans aucune note d'ironie dans la voix. Je suis en stage ici, dans le cadre de mes études pour devenir médicomage, ajouta-t-elle.

Elle salua également la femme qui devait sans doute être la mère d'Alix avant de s'avancer vers cette dernière.

-Bon, voyons voir ce bras, déclara Nésiris

Mais la jeune Lutra ne sembla pas l'entendre de cette oreille, elle ne semblait guère apprécier d'être soignée par elle, ce qui arracha un soupir à Nésiris. Cela n'allait pas être une partie de plaisir.

-Alix, je suis là pour te soigner, pas t'achever, alors arrête d'être aussi butée et laisse moi examiner ton bras ! Tenta-t-elle de la convaincre

Mais cela ne semblait guère fonctionner.

-Tu préfères perdre ton bras peut-être ? Ce serait dommage pour une batteuse ! Aller, je vais pas te faire de mal, je suis là pour te soigner ! Tenta-t-elle une nouvelle fois.

Elle espérait qu'Alix finirait par obtempérer, mais elle comprenait qu'elle n'ait pas envie de la voir, elle avait plutôt été un fléau pour le duo Lily de l'académie, elle avait même été surprise que Lysandre se laisse aussi facilement convaincre, et surtout qu'il puisse la pardonner aussi facilement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier Date de création : 22/01/2015
Messages : 160

avatar
MessageSujet: Re: Petit passage aux urgences   Dim 20 Nov - 21:52

Alix ne s’était pas attendue à rencontrer Nésiris dans un tel endroit. En vérité, elle ne s’était pas attendue à la revoir du tout pour le reste de sa vie, et s’en était particulièrement réjouie. Elle détestait l’ex-Cycna, ne supportant la peste qu’elle était à l’école, et elle ne comptait plus le nombre de fois où elles s’étaient disputées ; elles en étaient même arrivées aux baguettes parfois !

Toutefois, la Nésiris qui se présentait devant elle avait quelque chose de différent…elle lui souriait ! Et pas d’un sourire ironique en plus. C’était vraiment louche, Alix était persuadée que ce n’était qu’une attitude hypocrite pour plaire à ses employeurs et sa mère, et passer pour la fille sympa.

- Passionnant. rétorqua la petite sorcière avec une grimace à l’attention de son ancienne némésis, Mais va plutôt me chercher un vrai docteur ; hors de question de te donner une occasion de me couper le bras !

Elle n’avait aucune confiance en la blonde qui pourtant gardait patience – encore une ruse, pour sûr ! – et était persuadée qu’elle serait capable de lui faire crasse en faisant passer cela pour une erreur médicale.
Alix resserrait son bras contre elle alors que Nésiris tentait de s’approcher, ce qui poussa sa mère à intervenir.

- Allons Alix, cette jeune femme ne va pas te manger, laisse-la t’ausculter.

- Mais maman, c’est elle Nésiris, la peste ! Je te jure qu’elle ne me veut pas du bien.

La remarque eut le mérite que Diane jette un regard suspicieux à Nésiris. Elle se souvenait bien des histoires que lui avait raconté sa fille sur cette camarade avec qui elle ne s’entendait pas, mais elle avait du mal à croire que cela puisse être cette jeune stagiaire qui semblait parfait sympathique. Néanmoins, se doutant qu’Alix coopérerait encore moins si sa mère sortait de la pièce, elle resta auprès d’elle en l’enjoignant à se laisser faire…ce qui eut le don d’énerver encore plus Alix.

- Putain, j’suis pas un bébé ! J’ai le droit de pas avoir confiance en la nana qui m’a le plus fait chier à l’académie !

La jeune fille ne supportait pas que les deux autres la traite comme une enfant récalcitrante, bien que son comportement n’ait pas été des plus matures à cet instant, et une nouvelle fois elle eut l’impression que sa mère ne la croirait pas. C’était aussi humiliant que blessant.

De son côté, Nésiris semblait plutôt chercher l’apaisement, et sa judicieuse remarque sur la partie du corps blessée d’Alix marqua un point. La batteuse des Lutra s’entraînait d’arrache-pied pour espérer être sélectionnée un jour en équipe professionnelle ; ses bras, c’était ses futurs outils de travail, elle ne pouvait donc pas se permettre de garder des séquelles d’une blessure stupide.
En grognant, elle se résigna donc à collaborer juste un peu, au moins pour savoir comment soigner ce qu’elle s’était involontairement fait. Avec un regard qui signifiait clairement à Nésiris qu’elle n’avait pas gagné la partie et qu’elle ne lui faisait toujours pas confiance, elle enleva l’étoffe qui recouvrait son bras.

- Tu regardes de loin, tu me touches pas !, dit-elle d’un ton ferme, qui ne put masquer la douleur qui lui vrilla le bras lorsqu’elle le déplaça légèrement.

Sa peau était cloquée de partout, rouge comme si elle avait été brûlée à feu vif, et le plus inquiétant était les grosses boules de chair dont s’échappait un pus de couleur verdâtre. Aux dernières nouvelles, son sang n’avait pas cette couleur.

- Je faisais une potion de ratatinage, mais la casserole s’est fendue pendant que le foie de rat se dissolvait dedans.

A Beauxbâtons, Alix était renommée pour ses fêtes clandestine, ses talents de batteuse…mais également ses capacités en Potions. Elle en ratait rarement une, et le professeur de cette matière était l’un des rares à la gratifier de félicitations. Du coup, qu’elle se blesse en préparant un élixir était plutôt surprenant. Sauf que ce qu’elle ne précisait pas, c’était qu’elle avait tenté de préparer celui-ci dans une casserole de sa moldue de mère, sur les plaques à induction de son appartement parisien.

- J’avais pas de chaudron., précisa Alix pour sauver son honneur, sans ajouter qu’elle l’avait oublié à l’école.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
T'es pas cap'...
I don't give a damn 'bout my bad reputation. (⚡) Alix Vannier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nésiris A. Castellane Date de création : 23/01/2015
Messages : 149

avatar
MessageSujet: Re: Petit passage aux urgences   Lun 21 Nov - 13:50

En voyant la patiente dont elle devait s'occuper, Nésiris s'était doutée que ce ne serait pas simple. Et elle ne s'était pas trompée, Alix semblait convaincu que la demie-vélane lui voulait du mal. Mais Nésiris ne pouvait pas lui en vouloir, elle avait de bonnes raisons de le penser, mais la demie-vélane comptait bien lui prouver qu'elle avait changé, même si elle se doutait que ça ne serait pas aussi simple qu'avec Lysandre.

-Tu crois qu'ils m'auraient envoyer m'occuper de te soigner s'ils ne me considéraient pas apte à le faire? Sérieusement Alix, tu crois vraiment que je pourrais te faire du mal alors qu'on se trouve dans un hôpital? Si je suis ici, c'est pour aider les gens, pas leur faire du mal, quoique tu puisse en penser, déclara Nésiris

Mais cela ne changea en rien l'expression suspicieuse de la jeune Lutra, bien au contraire. Ce qui poussa sa mère à agir, jusqu'à ce que Alix lui révèle l'identité de Nési, et apparemment, elle lui avait parlé d'elle, et pas en bien. Le regard de sa mère changea lorsqu'elle le posa sur Nési. Nési lâcha un soupir.

-Alix, je sais très bien que je n'ai pas été très sympa avec toi à l'académie...

Sous le regard de la jeune lutra, Nésiris reprit, changeant ses derniers mots.

-D'accord, je sais que j'ai été odieuse avec toi, mais au cas où tu ne l'avais pas remarqué, je l'étais avec tous le monde à l'académie, en dehors des profs; quoique... Mais j'avais mes raisons, même si je sais que chaque mot que je dis pour ma défense ne compte pas pour toi. Mais si je suis ici, c'est parce que je veux devenir médicomage, pour pouvoir aider les gens, parce que, crois le ou non, je sais ce que c'est que d'être seule et n'avoir personne pour nous aider! Je ne vais pas dévoiler les raisons pour lesquelles j'ai fais ça, ça ne regarde que moi, mais je peux te dire que c'était pour me protéger, et au final, ça m'a aussi servit avec l'autre pyromane qui sert malheureusement de directrice à l'académie maintenant, et dont je suis d'ailleurs bien contente de ne plus voir. Alors s'il te plaît, avant que ça ne finisse par s'infecter et que tu risques de perdre ton bras, laisse moi voir cette plaie! déclara-t-elle

Nési ne s'était pas vraiment rendu compte qu'elle s'était mise à monologuer, mais au moins Alix accepta qu'elle regarde à sa blessure, bien qu'elle exigea qu'elle n'y regarde que de loin. Elle lui expliqua alors comment ça lui était arrivé. Elle était entrain de préparer une potion de ratatinage lorsque la casserole dans laquelle elle la préparait s'était fendue. Elle précisa, sans doute pour sa défense, qu'elle n'avait pas de chaudron. Bien qu'inspecter une plaie de loin restait assez compliquée, Nésiris s'en contenta observa la plaie au bras de la jeune Lutra. En effet, la plaie n'était pas belle à voir.

-Je vois, tu as eu de la chance de n'en avoir que sur le bras, si tu en avais reçu sur le visage, ça aurait été bien pire. Toi qui t'y connais en potion, tu dois sans doute savoir qu'une potion de ratatinage mal préparée peut devenir un poison, expliqua Nésiris. Vu l'apparence de la plaie, la potion n'ayant pas été correctement fini, elle doit agir comme un poison sur ton bras, d'où les cloques et le pus. Nous avons une crène pour soigner ça. Je reviens tout de suite, ajouta-t-elle ensuite.

Nésiris sortit de la pièce pour aller chercher cette fameuse crème réparatrice. Puis elle retourna dans la pièce. Elle s'apprêtait à s'approcher d'Alix avant de se rappeler qu'elle ne voulait pas qu'elle la touche. Elle s'avança alors vers la mère d'Alix qui semblait plus encline à la croire et lui donna le tube de crème.

-Vous voulez bien la lui mettre? demanda-t-elle. Cette crème permettra de faire sortir le poison ainsi que le pus et soulagera la douleur, déclara-t-elle en se tournant vers Alix. Elle sortit un autre tube de crème avant d'ajouter, et celle-ci permettra une guérison plus rapide de ton bras.

Restait à espérer que Alix ne pense pas que Nésiris mente à propos de la crème. Si elle ne se soignait pas vite, le poison continuerait d'agir et entraînerait de graves séquelles.

-Heureusement que tu t'es aussitôt rendu à l'hôpital, plus on laisse le poison agir et moins il y a de chance de guérir, ajouta-t-elle ensuite.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alix Vannier Date de création : 22/01/2015
Messages : 160

avatar
MessageSujet: Re: Petit passage aux urgences   Dim 14 Mai - 12:10

L'ex-Cycna savait comment convaincre son auditoire, car la mère d'Alix n'était déjà plus certaine des raisons pour lesquelles sa fille lui en voulait autant. Alix, pour sa part, refusait de se laisser amadouer et campait sur ses positions.
Malgré tout, elle devait avouer que certaines parties du discours de Nésiris avaient de quoi la faire tiquer. De quoi aurait-elle dû se protéger ? Et puis...elle non plus n'appréciait pas la de Beauregard ? Alors ça, c'était une nouvelle.

La jeune Lutra se laissa donc soigner. Elle aurait volontiers arraché le tube de crème des mains de sa mère afin de se la mettre elle-même, mais cela lui aurait été très difficile au vu de son état. Elle garda une expression fermée alors que Diane passait délicatement de la crème sur les boursouflures de sa fille, cependant elle ne put retenir un soupir de soulagement tandis que la douleur se dissipait doucement.

- C'est bon, je connais la potion, pas besoin de me faire un cours., marmonna-t-elle à l'adresse de Nésiris, ne voulant pas lui donner l'impression de gagner.

Un peu plus reconnaissante que sa fille, Diane remercia chaleureusement Nésiris puis sortit de la salle d'auscultation afin de régler les questions administratives de cette consultation, laissant Alix seule avec Nésiris.
La jeune fille ne s'était pas attendue à se retrouver en tête-à-tête avec son ancienne némésis, et elle n'avait aucune envie de faire la discussion, restant perplexe quant à ce qu'elle estimait être une comédie de Nésiris.

- Allez c'est bon, ma mère n'est plus là, tu peux arrêter ton cinéma., s'exclama-t-elle en utilisant une expression moldue.

Cependant, Nésiris ne semblait pas en démordre et conservait cet air calme et non-belliqueux qu'elle arborait depuis le début. Cela décontenança Alix, qui tenta néanmoins de pas le paraître en croisant les bras pour se donner une contenance. Bien mal lui en pris, car son bras blessé, bien que soulagé, n'était pas encore guéri, et elle les décroisa aussitôt avec une exclamation de douleur suivie d'un juron.
Incapable de rester en place cinq minutes de plus, Alix sauta de la table d'auscultation et contourna Nésiris pour aller observer les ustensiles médicomagiques.

- Médicomage hein ? T'as autant de choses à te faire pardonner pour vouloir te sacrifier comme ça ?

La jeune fille n'était pas encore prête à lâcher ses railleries avec son interlocutrice.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
T'es pas cap'...
I don't give a damn 'bout my bad reputation. (⚡) Alix Vannier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nésiris A. Castellane Date de création : 23/01/2015
Messages : 149

avatar
MessageSujet: Re: Petit passage aux urgences   Dim 14 Mai - 14:08

Malgré ses explications, Nésiris était bien consciente que la jeune Lutra ne la croyait pas. Elle ne pouvait pas vraiment lui en tenir rigueur, au vu de son passé à l'académie, c'était tout à fait normal qu'elle ne daigne la croire aussi facilement. A vrai dire, Nési se demandais comme Lysandre avait pu la croire et lui pardonner aussi facilement, non que cela la dérange, au contraire, elle était heureuse de voir qu'il ne lui tenait pas rigueur de ses actes passés, bien que si ça avait été le cas, elle n'aurait pas pu lui en vouloir. Au moins désormais elle n'avait plus à se faire passer pour la peste surnommée la reine des glaces qu'elle était alors. Il la croyait quand elle disait que cette allure n'était qu'une façon de se protéger. Mais Alix ne semblait pas aussi encline à la croire. Pourtant Nési ne se démontait pas et comptait bien lui prouver que cette Nésiris là n'était plus, et n'avait jamais vraiment existé. Jouer un rôle, se faire passer pour ce qu'on est pas, ça finit par devenir épuisant, quitter l'académie était une occasion pour la demi-vélane de redevenir celle qu'elle était vraiment. Peu lui importait que ses anciens camarades la croient ou non lorsqu'elle disait regretter ses actes passés et surtout, dire que c'était une manière pour elle de se protéger. Mais bizarrement, concernant Lysandre, elle était soulagée que lui la croit, quant à Alix, elle aurait aimé qu'elle aussi comprenne, mais elle savait que ça ne serait guère simple.

La mère d'Alix prit la crème des mains de Nésiris et la lui appliqua. Le soulagement pu se lire sur son visage tandis que la douleur se dissipait. La mère de la Lutra sortit ensuite afin de régler la paperasserie administrative, laissant les deux jeunes filles seules. Nésiris n'en fut pas dérangée, bien qu'elle était consciente que discuter avec elle serait vain. Elle restait campée sur ses positions. Elle ne voulait pas le croire, ce qui était normal après tout. Mais Nési ne comptait pas se laisser démonter, même lorsque Alix lui demanda de cesser ce cinéma lorsque sa mère fut sortit. Nési lâcha un soupir avant de lui répondre.

-Je ne joue pas la comédie, Alix, je te l'ai déjà dis, je ne suis plus cette peste de l'académie, je ne l'ai jamais vraiment été, j'ai fais cela pour me protéger, crois le ou non, mais c'est la vérité. Tu ne me crois peut-être pas quand je te dis que je n'ai jamais apprécié cette pyromane de directrice, mais c'est la vérité. Elle a une dent contre les hybrides et elle ne manque pas une occasion de le montrer. Alors oui, je déteste cette foutue directrice tout comme ce gouvernement qui lutte contre les hybrides alors qu'ils n'ont rien de dangereux. Je ne supporte pas qu'on puisse s'en prendre ainsi à des innocents, ça vaut pour les hybrides tout comme les nés moldus. Le racisme dont fait preuve ce gouvernement me révolte. Non, je ne désire pas devenir médicomage pour me repentir de mes actes passés, si je veux devenir médicomage, c'est pour aider les autres, et ce depuis que je suis enfant. J'ai toujours voulu aider les autres, peu importe que mon passé à l'académie montre le contraire, j'ai beau avoir été une peste, je n'ai pour autant jamais martyriser quelqu'un au point de lui faire du mal. Est-ce que j'ai déjà fait du mal à Lysandre ? Oui, c'est vrai, je l'ai peut-être pris comme souffre-douleur, pour autant je ne lui ai jamais fait de mal, même mes mots n'ont jamais été méchants au point de blesser. Ca aurait très bien pu être un autre, je n'ai jamais rien eu contre lui, ni contre toi ou qui que ce soit d'autres, hormis la directrice actuelle, si j'agissais comme ça, c'est parce que j'ai mes raisons, je te l'ais dis, c'était ma façon de me protéger, peut-être pas la meilleure, certes, mais au moins, ça a fonctionné. Mais c'est du passé maintenant, et je ne veux plus penser à cette personne que j'étais à Beauxbâtons, parce que je déteste avoir dû être comme ça. Maintenant, libre à toi de me croire ou non, peu m'importe, déclara Nésiris, faisant de nouveau un monologue sans vraiment s'en rendre compte.

Etrangement, lui dire tout ces mots avait soulagé la demi-vélane, comme si elle se sentait plus légère. Peut-être se sentait-elle mieux de lui avoir dit tout ce qu'elle avait sur le cœur.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Petit passage aux urgences   

Revenir en haut Aller en bas
 

Petit passage aux urgences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PETIT PASSAGE A MELLIER CE JR
» Petit passage près des Jedi [PV Otanaki & Laksh'mi]
» Un petit reportage sur la préparation du jardin pour les PdT.
» APRES LE PASSAGE D'ANDRE APAID
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Brocéliande :: Hôpital Sainte Philomèle-