AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réunion entre le Consul et une Sénatrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sophie de Châteauvert Emploi : Sénatrice au Département du Contrôle des Objets et Trafics illicites

Date de création : 26/02/2017
Messages : 29

avatar
MessageSujet: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   Dim 5 Mar - 9:41

Sophie était passablement énervée. Le Consul, Augustus Courtois, daignait enfin la recevoir au sujet de la taxation des baguettes magiques des hybrides, mais cette rencontre se faisait plusieurs mois après la demande formulée en ce sens par la jeune Sénatrice. Assise derrière son bureau en bois massif, elle revoyait une dernière fois ses notes avant d’aller à son rendez-vous. Un rapide coup d’œil à la petite horloge dorée posée sur sa table de travail lui permit de constater qu’il était temps pour elle d’y aller.

Avant de sortir de la pièce, elle eut une pensée pour les recommandations que sa mère n’aurait pas hésité à lui donner et elle décida de vérifier son allure, utilisant pour ce faire le miroir accroché dans le placard qu’elle utilisait pour ranger ses effets personnels. Elle sortit sa baguette et l’agita négligemment pour que ses cheveux se recoiffent en une tresse lâche sur le côté. Elle mit un peu de rouge à lèvres rouge et se considéra prête. Soufflant un bon coup, elle sortit de son bureau.

Vêtue d’une robe de sorcière rouge sombre à manches longues du meilleur effet, la jeune femme remontait les couloirs menant au bureau du Consul d’un pas rapide. En chemin, elle salua les collègues qu’elle croisa, mais ne s’arrêta pas pour discuter avec eux. Elle arriva finalement dans le dernier couloir menant aux bureaux du Consul et elle eut la sensation que le fond de l’air était plus froid. Elle se doutait cependant que cela était une vision de son esprit, la jeune femme ne portant guère le Consul dans son cœur.

Sophie arriva en face de son secrétariat et s’adressa à sa secrétaire, qu’elle trouvait aussi sympathique qu’un vieux cerbère. Celle-ci lui proposa d’attendre et annonça sa venue au Consul. La jeune femme se demandait bien quelle tournure allait prendre cet entretien. En effet, à la base, Sophie avait demandé à voir le Consul afin de tenter de le raisonner et de le convaincre d'abandonner cette loi qu'elle considérait autant injuste qu'abjecte. Cependant, Augustus Courtois avait refusé de la voir, arguant qu'il était trop occupé pour la recevoir. Elle avait insisté tout en ayant de cesse de faire campagne auprès de son département, responsable de la votation de la loi, afin de convaincre les conseillers de s'y opposer. Malheureusement, cela avait été un échec pour Sophie, mais depuis elle n'avait pas hésité à dénoncer cette loi.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sénatrice
La probité et la justice font la sûreté de la société ; la bonté et la bienfaisance en font l’utilité ; la douceur et la politesse en font l’agrément.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustus Courtois Emploi : Consul de France

Date de création : 14/12/2015
Messages : 16

avatar
MessageSujet: Re: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   Jeu 23 Mar - 8:55

Le consul rempilait ses dossiers en cours en lorgnant du coin de l'oeil l'horlage ouvragée qui flottait sur son bureau. Il recevait cette fameuse "De Châteauvert". Il avait entendu parler d'elle à plusieurs reprise, jeune et tenace elle faisait parait-il montre d'une certaine ténacité et pertinence qui donnait au Consul des raisons de se méfier. Se levant derrière son bureau désormais impecable, il se dirigea vers la porte de son bureau pendant que son costume trois pièce gris echanté se réajustait. Ouvrant la porte d'un geste franc, il sourit poliment à la jeune femme et l'invita à entrer d'un geste, tenant la porte de sa main droite :

- Entrez mademoiselle de Châteauvert, asseyez-vous.

Ses manières soignées et sa politesse montraient son éducation et le soin qu'il apportait au convenances et aux usages, avec le personnel officiel du moins. Prenant place derrière le bureau, le consul caressa la tête de son inséparable compagnon caché derrière le meuble massif avant de tirer une liasse de papier d'un coin de bureau. Prenant une profonde inspiration, son visage se détendit et arbora cette fameuse inexpressivité froide et lisse bien connue de ceux travaillant avec le consul.

- Bien, qu'est-ce qui vous amène à me rencontrer mademoiselle ?

La question, purement rhétorique, se voulait plus conventionnelle qu'autre chose. Beaucoup connaissaient les penchants politique de la jeune femme et de sa famille et le Consul savait très bien pour quelle raison elle le harcelait. Mais les convenances, sont les convenances...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie de Châteauvert Emploi : Sénatrice au Département du Contrôle des Objets et Trafics illicites

Date de création : 26/02/2017
Messages : 29

avatar
MessageSujet: Re: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   Mar 28 Mar - 8:12

La porte du bureau du Consul s'ouvrit et Augustus Courtois apparut, grand et impressionnant dans son costume trois pièces. La jeune femme le salua à son tour et entra avant de prendre place. Malgré plusieurs années passées au Gouvernement, elle n'avait encore jamais eu l'occasion de se retrouver seul à seule avec lui, mais l'avait toujours vu intervenir devant les assemblées.

Il bénéficiait alors d'un charisme certain et elle devait reconnaître qu'il le conservait jusque dans son bureau. Il ne fallait toutefois pas croire que Sophie était impressionnée. Après tout, elle était habituée aux hommes politiques. De plus, elle savait que les bonnes manières d'Augustus Courtois cachaient un esprit froid et calculateur.

La bienveillance avec laquelle il semblait s'exprimer ne suffisait pas à faire oublier à Sophie que leur entrevue avait lieu bien après qu'elle l'eut sollicitée. Toutefois, elle ne pensa pas à le lui faire remarquer directement. Elle ne songeait pas que cela soit judicieux. Par contre, elle était bien décidée à lui faire comprendre que même adoptée, elle se battrait contre sa loi sur la taxation des baguettes magiques détenues par des hybrides qu'elle trouvait profondément injuste.
- Tout d'abord, laissez-moi vous remercier de m'accorder cette entrevue, dit-elle avec le sourire. J'ai compris que vous étiez très occupé...

Elle laissa le temps au Consul d'éventuellement répondre avant d'enchaîner.
- J'aurais voulu vous parler de la loi sur la taxation des baguettes magiques détenues par les hybrides... Vous comprenez, j'ai quelques doutes sur l'objectif qu'elle tend à poursuivre. Pourriez-vous m'éclairer davantage sur cet aspect ?

Elle s'était exprimée calmement et posément, à l'instar d'une élève qui attend une explication de la part de son professeur. Bien entendu, cette manière de parler ne reflétait pas son état d'esprit, mais il était plus facile d'obtenir des informations de la part de quelqu'un sans l'agresser. Du moins, c'était ce que Sophie pensait. Par ailleurs, elle connaissait évidemment les idées anti-hybrides soutenues par le Consul et sa question ne visait qu'à l'inciter à s'exprimer clairement sur le sujet afin de pouvoir, le cas échéant, lui démontrer à quel point elles étaient infondées.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sénatrice
La probité et la justice font la sûreté de la société ; la bonté et la bienfaisance en font l’utilité ; la douceur et la politesse en font l’agrément.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustus Courtois Emploi : Consul de France

Date de création : 14/12/2015
Messages : 16

avatar
MessageSujet: Re: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   Lun 24 Avr - 13:32

Le consul écoutait avec attention les paroles de la jeune femme. Adversaire s'il en était et de bonne réputation d'après ses renseignements, le Consul Courtois préferait avancer à pas de velours. La position et la réputation de la jeune femme lui faisait comprendre qu'elle ne faisait pas partie de la majorité de ses collaborateurs sirupeux et soumis qu'il pouvait balayer d'une phrase crachée entre ses dents. Prenant le temps de répondre, il s'éclaircit la voix avant de déclamer d'une voix calme et grave, les consonnes ronronnant dans sa gorge :

"Mademoiselle De Châteauvert, je vais bien être forcé de répeter ce que vous avez sûrement pû entendre ou lire dans les divers rapports que vous n'aurez pas manqué d'éplucher connaisant votre... dévouement. Je n'ai à l'esprit que la sûreté de mes compatriotes. Nous sommes dans une période troublée, difficile, extrême. Aussi, je ne suis pas de ceux qui regardent les bras croisés la mèche se consummer et qui pleurent les morts une fois la bombe explosée. Nous nous devons de contrer ces menaces qui se lèvent. Aussi, bien que dure, j'estime que ce contrôle renforcé est nécessaire et, comme vous le savez, approuvé par les institutions en charges de le faire. De plus, cet argent sera réinvestit directement pour cette thématique afin de protéger nos citoyens respectables en isolant les éléments perturbateurs."

Un silence s'installa pour quelques secondes tandis que le Consul Courtois grattait la tête de son chien. D'une profonde inspiration il reprit, sur un ton plus intimiste, les mains à plat sur son bureau :

"Mademoiselle la sénatrice, votre réputation n'est plus à faire aussi je me permettrais de parler franchement. J'ai peut-être le défaut d'être un peu trop franc quand les choses me tiennent à coeur, aussi je sais que les paroles mielleuses de ces opposants, perturbateurs et violents semblent plus douces que les miennes qui ne se font que la pure et simple représentation de la vérité. Mais comprenez bien que je suis, comme tout ce gouvernement, investi d'un rôle paternaliste consistant à faire pour nos compatriotes ce qui est nécessaires, et non ce qui est agréable. Je ne cherche pas, contrairement à ces... personnes, à me faire aimer de la population. J'agis pour que tout un chacun puisse vivre ainsi qu'il le mérite. Je ne procède pas à ces plans de rigueurs de gaieté de coeur, mais telles et ma charge de prendre sur moi la responsabilité de ces actes aussi m'y adonnes-je avec l'abnégation qu'exige ma fonction. Car, et vous le savez fort bien, nous nous devons d'agir avec notre tête, et non avec notre coeur, sans quoi nous ne serions rien de plus, que des dictateurs..."

Un soupir de soulagement ponctua sa phrase. Se redressant dans son fauteuil, le Consul courtois planta son regard dans les yeux de la sénatrice :

"Je me doute de ce que vous pensez de moi, mademoiselle de Châteauvert, et je n'essaierai même pas de vous faire changer d'avis. Car c'est le prix de ma charge, et je l'accepte volontiers si c'est pour améliorer la vie de nos compatriotes."

Son ton s'était fait clair et ferme, celui d'un homme déterminé à s'acquitter de sa charge sans faillir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie de Châteauvert Emploi : Sénatrice au Département du Contrôle des Objets et Trafics illicites

Date de création : 26/02/2017
Messages : 29

avatar
MessageSujet: Re: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   Mar 9 Mai - 17:06

Si Sophie avait demandé des explications, Augustus lui faisait la leçon. Malgré l'animosité qu'elle ne pouvait s'empêcher de ressentir à son égard en écoutant ses paroles pleines de condescendance, de démagogie et de haine à peine dissimulée à l'encontre des hybrides, elle conserva son sourire poli. Seul son regard se durcit. Elle le laissa parler, notant au passage certaines informations qui lui paraissaient tout à la fois nouvelles et alarmantes.

Elle en tira la conclusion qu'Augustus Courtois était encore plus dangereux qu'elle ne l'avait imaginé et qu'il était plus que temps de stopper sa politique qui ne visait qu'à diviser la société magique. Bien qu'il parlât des hybrides comme d'un groupe menaçant directement la paix de la France magique, ce qui aurait normalement conduit Sophie à sortir de ses gonds, la jeune sénatrice préféra garder son calme et attendit patiemment qu'il finisse son monologue.

Elle ignora délibérément les attaques et critiques à peine sous-entendues qu'il lui adressa, et bien qu'elle eût elle aussi son opinion sur la manière dont le Consul menait sa politique et dirigeait son gouvernement, elle la garda pour elle. Bien entendu, au fond d'elle, elle bouillonnait de lui lancer à la figure les faits qu'elle accumulait contre lui, comme ses restrictions à la liberté de la presse, la muselière qu'il mettait à tous ses collaborateurs, pour lui demander si ça, ce n'était pas de la dictature.

Elle croisa les mains sur ses genoux. Si elle était venue lui parler afin de le convaincre que les objectifs qu'il poursuivait étaient faux, le discours qu'il venait de lui tenir la persuada de changer son fusil d'épaule.
- Je ne pense pas que vous sachiez ce que je pense de vous, Monsieur le Consul, dit-elle avec le sourire. Mais là, n'est pas la question. Votre propos est très clair et croyez-moi, la sécurité de nos concitoyens, de tous nos concitoyens, m'importe tout autant qu'à vous. De plus, je suis tout à fait d'accord avec vous : il est d'une importance capitale de diriger notre pays avec raison, en usant de notre tête, plutôt qu'en adoptant une politique uniquement dictée non seulement par notre coeur, mais aussi notre peur ou nos préjugés.

Elle fit une pause, ancrant ses yeux dans ceux du Consul.
- Ceci étant dit, je vous remercie pour ces éclaircissements. Il y a, d'ailleurs, une chose qui a retenu en particulier mon attention : ce à quoi vous destinerez les fonds récoltés avec la taxe sur les baguettes magiques détenues par les hybrides... Vous parlez d'isoler les éléments perturbateurs. Pardonnez-moi, mais qu'entendez-vous exactement par "éléments perturbateurs" ? Et surtout, que voulez-vous dire par les isoler ? Si je ne m'abuse, nous ne parlons plus ici de la simple confiscation des baguettes des hybrides qui ne paieraient pas leur taxe. Que souhaitez-vous mettre en place ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sénatrice
La probité et la justice font la sûreté de la société ; la bonté et la bienfaisance en font l’utilité ; la douceur et la politesse en font l’agrément.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Augustus Courtois Emploi : Consul de France

Date de création : 14/12/2015
Messages : 16

avatar
MessageSujet: Re: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   Mer 31 Mai - 12:55

Un silence flotta entre les deux assaillants de ce duel verbal. Les politesses et les démagogies filaient bon train et le consul devait bien reconnaître à la jeune femme un certain aplomb et une verve qui n'était pas pour lui déplaire. Lentement, un sourire satisfait étira les lèvres du Consul Courtois. Prenant une longue inspiration, il répondit lentement et calmement, d'une voix douce :

- Un élément perturbateur sera toute personne agissant à l'encontre du bon fonctionnement de ce pays et au calme de ses habitants liés au monde sorcier. Qu'il s'agisse d'agitateurs, de faussaires ou de terroristes. Nous ne montrerons aucune pitié, mais pour pouvoir les dénicher et ramener le calme que mérite nos compatriotes, nous avons besoin de moyens. D'agents de la force publique, de moyen d'application des peines, de suivi, de renseignement, et bien sûr de contrôle des accès, entrées comme sorties du territoire.

Un petit claquement de lèvre ponctua sa phrase, maquant une brève pause :

- Quant à l'isolement, il consistera à empêcher la propagation de toute idéologie nocive au calme et au bien être de la nation sorcière française. Nous pouvons parler d'assignation à résidence, de restriction de déplacements hors du territoire ou, pour les cas les plus extrêmes, d'emprisonnement. MAIS, et j'insiste sur ce point, la taxation des baguettes n'est pas un isolement, mais simplement un contrôle et une mesure d'austérité afin de s'assurer que les citoyens respectueux soient identifiés, via leur souhait de s'acquitter de cette participation à la sûreté de leurs voisins, familles, amis.

Légèrement penché en avant, le consul ajouta, les mains désormais jointes devant lui, posées à la verticale sur le bureau :

- Puis-je encore éclairer votre lanterne mademoiselle ? Ecartez un autre doute quant à mon dévouement à ce pays et ses habitants peut-être ?

Un petit sourire en coin étira discrètement la bouche du consul.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophie de Châteauvert Emploi : Sénatrice au Département du Contrôle des Objets et Trafics illicites

Date de création : 26/02/2017
Messages : 29

avatar
MessageSujet: Re: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   Sam 3 Juin - 10:49

Sophie attendait avec une certaine appréhension la réponse du Consul. Le sourire satisfait qu'il afficha lui parut aussi menaçant que la morsure d'un serpent. La douceur de sa voix ne visait qu'à masquer le danger de ses propos, Sophie l'avait bien compris.

Tandis qu'il lui expliquait ce qu'il entendait par "éléments perturbateurs", la jeune sénatrice ne put s'empêcher de se demander ce que M. Courtois définissait comme étant le "bon fonctionnement de la société".

Si elle admettait qu'il était nécessaire d'avoir un service d'ordre assurant la sécurité des citoyens du monde magique, elle doutait fortement de partager le point de vue du Consul quant aux différents moyens mis en place pour y parvenir. En particulier, la fermeture des frontières et le repli de la France magique sur elle-même ne lui paraissaient pas être une solution. Elle savait que, malheureusement, cette idée était de plus en plus partagée par la classe politique. Elle espérait toutefois encore possible de renverser le cours des choses...

Si la première partie de la réponse du Consul ne lui plut guère, la seconde l'inquiéta davantage. Quand elle l'entendait dire "empêcher la propagation de toute idéologie nocive au calme et au bien être de la nation sorcière française", elle comprenait "restriction à la liberté de la presse, de s'exprimer et d'avoir une opinion différente de celle du Consul". Cependant, elle ne pouvait l'accuser ouvertement de tendre à un tel objectif car il était suffisamment malin pour ne pas l'avoir dit en ces termes et pour l'avoir habilement dissimulé derrière la volonté de lutter contre l'incitation au désordre public.

Lorsqu'il revint sur le sujet de la taxation des baguettes, elle crut avoir enfin un moyen de lui démontrer l'absurdité de sa politique. Ainsi, alors qu'il se penchait vers elle d'un air plus condescendant que jamais, visiblement sûr de lui et du caractère imbattable de sa logique, elle sourit à son tour et se pencha vers lui, adoptant une attitude semblable à la sienne.
- Vous dites que l'argent récolté par la taxation sur les baguettes magiques permettra de financer les mesures visant à améliorer la sécurité de nos concitoyens, c'est bien cela ?

Sans lui laisser le temps de vraiment répondre, elle continua sur sa logique:
- Vous reconnaîtrez que vos propos ont de quoi me surprendre, M. le Consul. En effet, il semblerait qu'en obligeant les sorciers hybrides à payer une taxe sur leurs baguettes magiques, vous en faites des citoyens plus concernés que les autres à la sécurité de notre pays, des citoyens plus impliqués, voire des citoyens modèles... Pourquoi ne pas avoir donné l'opportunité à tous les sorciers de démontrer leur attachement à la sécurité de leur pays en taxant tous les sorciers ? Sûrement que vos partisans seraient heureux de participer à cet effort ! Sans compter que le Grand Conseil récupèrerait davantage d'argent et pourrait donc mettre plus vite en place tous les projets que vous avez envisagés...

Elle haussa les sourcils en signe d'interrogation, bien que ses yeux ne manifestassent que de la froideur à l'égard de cet homme dont la politique ne lui faisait que plus horreur de jour en jour.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Sénatrice
La probité et la justice font la sûreté de la société ; la bonté et la bienfaisance en font l’utilité ; la douceur et la politesse en font l’agrément.
©️ Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Réunion entre le Consul et une Sénatrice   

Revenir en haut Aller en bas
 

Réunion entre le Consul et une Sénatrice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une réunion entre frère et soeur. ( pv: Trèfle)
» Réunion entre élèves
» Bienvenue à Vice-Consul à la Réunion!
» Réunion - Dortoir, Equipe de Swift
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Brocéliande :: Le Grand Conseil-