AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Prom'nons nous dans les bois - Elyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Mer 28 Jan - 22:16

Yngvar venait à peine d’arriver à Bois-Doré, il était partit de Norvège 1 semaine plus tôt. Il a emménagé dans une petite maison au bord de l'océan, son jardin donne sur la plage de sable fin. Il aime beaucoup ce village, il trouve les gens accueillants et une ambiance conviviale y règne de jour comme de nuit. Yngvar était arrivé le lendemain de la fête organisée pour le nouvel an.
Après avoir prit le temps de visiter un peu les alentours, il se rendit dans la forêt bordant le village de Bois-Doré. Il devait s'y rendre pour le travail. Ses supérieurs avaient apprit l'existence d'une civilisation centaure qui habitaient cette forêt il y a de ça plusieurs siècles. Yngvar avait pour mission de chercher des traces de cette époque et de leur en faire un rapport complet.
C'est donc avec son entrain habituel qu'il transplana dans la petite forêt. Il faisait froid mais il ne pleuvait pas, quelques rayons de soleils parvenaient même à traverser les nuages et les épais feuillage. Pendant les quelques heures qu'il passa à arpenter en long, en large et en travers le paysage environnant, il n'arrivait pas à se sortir une idée de la tête. Idée pour le moins ridicule. Il songeait à la seule personne qu'il connaissait qui résidait en France. Cette personne, le viking la connaissait bien, même très bien, et il se demandait si à tout hasard il la croiserait pendant son séjour. Il avait gardé un souvenir amer de leur dernière rencontre et sa rancœur était toujours présente. Mais il chassa l'idée de la revoir, ce serait absurde que le seul endroit où il tombe en France soit le lieu où elle réside.
Yngvar s'était remit sur ses recherches, le nez par terre. Il n’avançait guerre sur ce qu'il savait, il ne trouvait ni trace encourageante, ni piste à exploiter. Bien sur il y avait de nombreuses traces de sorts , Bois-Doré était un village magique ancien et sa forêt l'était encore plus. Yngvar s'apprêtait à rentrer lorsqu'il tomba sur des traces de pas fraîches. Elles menaient à une petite prairie à l'abri des regards, éloigné du sentier principal. La prairie était verdoyante et baignée de soleil, au milieu se tenait une jeune femme brune, plutôt maigrichonne. Le sorcier était intrigué de voir quelqu'un dans cette partie reculée et peu fréquentée de la forêt. Une envie profonde et inexpliquée l'attira vers elle, il sentait qu'il devait aller lui adresser la parole. Il le fit donc et s'adressa à elle sur ton polie et empreint de jovialité, avec toujours son léger accent scandinave qu'il ne pouvait complètement effacer.


- Bonjour ,dit-il de sa voix grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Jeu 29 Jan - 12:52

"Mes yeux sont des fenêtres sur le monde mais c'est cachée dans une tour d'ivoire que je l'observe. Un mur invisible entre le reste et moi. J'ai depuis longtemps le sentiment de vivre à côté des autres, en réalité je ne suis avec personne. Il me semble impensable, impossible d'être capable d'aimer quelqu'un autant que je vous ai aimé. Je n'ai pas peur de mourir, j'ai peur de ne pas avoir assez vécu. Quel étrange sentiment quand l'onde vous saisit et emporte vos pensées au gré du vent, alors soudain je ne suis plus le seul maître à bord ..."

Assise sur un tapis de mousse au pied d'un chêne, Elyon Sombrelune grattait frénétiquement de sa plume une feuille de parchemin déroulé sur ses genoux. Les pensées roulaient le long de bras et allaient dans sa plume où elles sortaient pêle-mêle. Parfois, quand elle avait passé quelques nuits sans parvenir à dormir, elle s'adonnait à cette pratique thérapeutique qui était d'écrire les mots comme ils venaient. Elle enfermait ensuite le parchemin dans une grande boîte en fer, prenait un bon thé chaud avec un scone et pour finir, se couchait tôt avec un feu ronflant dans l'âtre.
Un peu apaisée, la dryade eut l'air de réfléchir un moment en faisant tourner entre ses doigts un petit  anneau. Des mots parfois venaient mourir sur ses lèvres, alors elle les rattrapait et les couchait sur la feuille avec sévérité.

"Ténacité, chardon, phénix, espoir, vie, voyage, chemin ..."

... Et ainsi de suite.

Elle leva son regard bleu vers la cime des arbres et cette vision l'apaisa, elle ne fût troublée que par le gland qui tomba sur sa tête mais au lieu de s'en offusquer, la dryade sourit et laissa reposer sa tête contre lui en posant son oreille contre l'écorce. Elle entendait la sève qui coulait en dessous et la vie microscopique du bois. Elle ne savait que depuis quelques mois pourtant qu'elle avait du sang de Nymphe, était-ce cette partie inconsciente qui s'était réveillée ? Ou alors n'y avait-elle jamais prêté attention avant ? Mais se retrouver dans la forêt l'apaisait, surtout cette forêt-là où on pouvait sentir le mélange des odeurs des embruns et de la résine.

Une branche craqua alors sous le poids d'un homme, Elyon l'entendit à peine. C'est le ton de sa vox grave qui la tira de sa rêverie. Aussitôt, elle fourra le parchemin dans sa poche, pelotonnée contre l'arbre elle lui lança un regard de biais. Il paraissait tout droit descendu d'un drakkar et contrastait drôlement avec l'ambiance des lieux ce qui fît rire l'écossaise. En plus, vu son accent il n'était pas d'ici ...comme elle.

"Bonjour !" lui répondit-elle en chantant l'Ecosse dans des roulements de langue.

Elle visa le nouvel arrivant, visiblement amusée et lui dit avec un regard rieur :

"Tu es perdu je crois."

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Jeu 29 Jan - 23:49

La jeune femme que Yngvar avait devant lui était vraiment très belle, toute menue certes, mais ses longs cheveux bruns et ses grand yeux bleus éclipsaient tout ce qui se trouvait autour d'elle. Elle paraissait minuscule et incroyablement fragile à côté de ce chêne immense. Quand Yngvar arriva dans la prairie et posa les yeux sur elle, elle avait les siens penchés sur une feuille de parchemin. Elle grattait doucement la feuille avec sa plume. Tout cela était très poétique d'une certaine manière.  Le Norvégien était subjugué par cette vision. Lorsque la sorcière lui répondit, il fut frappé par la douceur de sa voix. Elle était apaisante et avait quelque chose de réconfortant. Il aurait put l'écouter parler pendant des heures sans s'en lasser. D'autant plus que le léger accent qui y était présent ajoutait à son charme naturel.
Il finit par sortir de sa rêverie, s'approcha d'elle et lui répondit la voix un peu plus adoucie.


- Qu'est-ce qui te fait croire ça ? Je ne suis absolument pas perdu !

Yngvar s'était adoucie mais n'avait pas perdu pour autant son humour. Il avait dit ça sur un ton faussement outragé.

- Regarde : Par là, c'est la France. Par là, c'est la France et par là c'est la France aussi. Tu vois je ne suis pas perdu, dit-il en souriant de toute ses dents comme un petit garçon fier de sa bêtise.

Il avait fait sa blague en pointant 3 des 4 points cardinaux. Il était très fier. Rire était la chose qu'il savait faire le mieux. Alors quand l'occasion se présentait, il ne la râtait jamais. Surtout quand ça lui permettait de faire rire une jolie fille.
Il finit par s'asseoir en tailleur en face elle. Oui Yngvar n'était pas gêné d'interrompre un moment de repos à la jeune femme. Il était comme ça, à l'aise en toute circonstance. Il n'était pas idiot non plus, il savait reconnaître quand il dérangeait. Mais là il n'avait pas l'impression que c'était le cas, pour le moment. Ses recherches étaient infructueuses et du coup très ennuyeuses, cette rencontre était l’événement de sa journée, il n'avait pas l'intention de passer à côté.
Il finit par se présenter, ne pas le faire aurait été très impolie et le jeune scandinave était très loin de l'être.


- Je m'appelle Yngvar Jørgensen, dit-il en lui tendant sa main. Je suis enchanté de te rencontrer !

Il était assis en face d'elle et l'observait. Il était curieux de la connaître, ce qui l'étonnait beaucoup. Il avait pour habitude d'accoster les gens qu'il ne connaissait pas forcement, mais cette fille... Il avait besoin de le faire. Quelque chose de fort et d'inexpliqué l'attirait à elle et il avait l'intime conviction qu'il devait apprendre à la connaître.

- Et toi que fais-tu là ? T'écris quoi ?
lui lança-t-il en se penchant vers elle pour essayer d'apercevoir le bout de parchemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Sam 31 Jan - 9:40

L'homme paraissait tellement en décalage avec l'environnement qu'on aurait pu croire à un mauvais photomontage. Elyon dut même cligner des yeux plusieurs fois pour s'assurer qu'il était bien là, alors elle lui posa une question. De cette manière, on verrait bien si sa vision lui répondait ou pas.

- Qu'est-ce qui te fait croire ça ? Je ne suis absolument pas perdu ! Regarde : Par là, c'est la France. Par là, c'est la France et par là c'est la France aussi. Tu vois je ne suis pas perdu.

Sous le charme, l'Ecossaise éclata de rire devant cet air faussement outragé. Cela lui faisait du bien, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas ri d'aussi bon coeur et elle ne pensa pas à se trouver gêner quand l'inconnu vint s'asseoir en face d'elle. Le fait même qu'elle ne connaisse pas son nom ne la dérangeait pas, il respectait une distance tout à fait normale entre eux, elle n'avait pas de quoi être mal à l'aise devant cette montagne de muscles blonde au rire d'enfant. Ce n'est que lorsqu'il se présenta qu'elle se rendit compte qu'elle ne connaissait pas son nom.

- Je m'appelle Yngvar Jørgensen, dit-il en lui tendant sa main. Je suis enchanté de te rencontrer !

Elle la saisit et lui répondit :

"Elyon."

Elle se présentait toujours en utilisant que son prénom, le reste étant pour elle un simple accessoire.


- Et toi que fais-tu là ? T'écris quoi ?


Elle enfonça un peu plus le bout de papier dans le fond de sa poche, il était inconcevable qu'il sache ce qu'elle y écrivait. Pour vous dire, elle serait encore plus gênée que s'il la voyait nue alors qu'il lui était parfaitement étranger.

"Je te trouve bien curieux et bien audacieux pour m'aborder de cette manière en pleine forêt, non que cela me déplaise évidemment ! Les français sont pleins de manières et de politesses qui mettent des distances entre les gens."

Elle éluda la question tout en faisant disparaître le papier grâce à un sortilège informulé. Elyon ne s'était pas montré offusquée de l’indiscrétion d'Yngvar, mais elle n'était pas prête à délivrer une partie d'elle-même. Elle ne pouvait pas s'empêcher de noter quelque-chose de vraiment plaisant : Cela faisait plaisirs de parler à quelqu'un qui ne vous connaît pas du tout, ni vous, ni vos livres. Car Elyon jouissait d'une certaine notoriété en France qui la mettait relativement mal à l'aise compte tenu de sa personnalité naturellement discrète et effacée. Mais elle décida de répondre tout de même à une partie de la question et balada son regard bleu autour d'elle :


"Je ne sais pas, une simple envie de ballade. J'aime beaucoup les arbres. Et toi tu as l'air échoué dans cette forêt, que fais-tu là ?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Dim 1 Fév - 22:26

La jeune femme en face de lui ne semblait pas gênée qu'il s'assoit prêt d'elle et qu'il lui impose sa compagnie quelques minutes. Yngvar était réellement fasciné par elle. D'abord par son physique, mais sa personnalité avait l'air tout aussi mystérieuse. Et ça tombait bien, il adoré les mystères.

- Elyon... C'est très magnifique comme prénom.

Son sourire, son accent et sa façon de parler accentuer grandement son air enfantin, mais il s'en fichait. Il en jouait beaucoup – quoi qu'il ne le faisait pas vraiment exprés. Sa personnalité à lui était comme ça. Pas mystérieuse, pas énigmatique, mais elle avait son charme aussi. Il lui serra la main de bon cœur, en secouant le bras de sa nouvelle amie avec un peu trop d'entrain.

"Je te trouve bien curieux et bien audacieux pour m'aborder de cette manière en pleine forêt, non que cela me déplaise évidemment ! Les français sont pleins de manières et de politesses qui mettent des distances entre les gens."

- Audacieux, hein ? Ca me plait !

Après avoir médité ce nouveau terme, il reprit :

- Je suis très d'accord, les français sont... Comment on dit ?... Coincés... ?

Il était convaincue qu'il allait bien s'entendre avec cette sorcière. Yngvar alla s'asseoir à côté d'elle, adossé à l'arbre et ferma les yeux un instant. Il avait croisé ses bras derrière sa tête et profitait du soleil. Le silence qui régnait dans le bois était reposant, paisible. C'était agréable et le temps d'une après-midi en bonne compagnie, Yngvar se plaisait à croire que le temps était suspendu. Le retour à la réalité serait difficile.
L'hybride, toujours les yeux fermés, sourit à la réponse d'Elyon. Cette femme était surprenante.


- Echoué ! Je ne suis pas échoué ma p'tite dame, dit-il en rouvrant les yeux. Je travaille.

Yngvar n'aimait pas tellement parler de lui, enfin ça n'était pas une corvée non plus, mais les autres étaient tellement plus intéressants ! Et cette fois-ci son interlocutrice était des plus passionnante. Pour rien au monde il ne voudrait rater une miette de ce qu'elle pourrait lui dire sur elle-même. Alors il changea de sujet.

- Mais... Je me trompe où tu as un petit accent Elyon ? Enfin, vous... Tu ? Pfff j'y comprend rien à leur language !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Lun 2 Fév - 18:08

Si son français n’était pas parfait il eut au moins le mérite de faire rire Elyon. Le sien comportait quelques erreurs également, mais bien moins importantes que le « très magnifique » d’Yngvar qu’elle ne reprit même pas tant elle le trouva adorable. Apparemment son nouveau qualificatif semblait lui plaire, puisqu’il s’installa là à côté d’elle. Elyon ne broncha pas mais dressa sa barrière mentale dès lors qu’elle comprit qu’il n’avait pas l’intention de partir. Mais elle ne pouvait pas nier cependant qu’il l’intéressait.

« C’est ça. Coincé ça correspond bien … »

Ou alors « balai dans les fesses » aussi. Elyon trouvait les fioritures et les politesses parfois inutiles, elle plaçait le respect dans une attitude plus que dans des paroles. Pas étonnant qu’Yngvar se mélange un peu entre tous ces mots qui voulaient dire la même chose.

« Les français disent "Tu" lorsqu’ils connaissent bien une personne. Mais "vous" quand elle leur est supérieure, ou pour conserver un peu de distance. Mais tu peux me dire « tu » … Ça ne me … c’est égal en fait. "You" … c’est tellement plus pratique, enfin bref. »

Se montrait-elle clairvoyante sur ce coup-là ? Aucune idée. Il voulait savoir d’où lui venait cet accent et c’est avec le regard joueur qu’elle lui lança ce défi.

« Devine. »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Mar 3 Fév - 14:17

Elyon lui expliqua le vouvoiement et le tutoiement dans la langue française et il l'en remercia mais il ne comprenait toujours rien à cette façon bizarre de considérer les gens. « Supérieur » ? Non tout le monde est au même niveau. Il sourit en entendant le « You » de sa nouvelle amie.

- Je suis bien d'accord ! L'anglais est tellement plus simple...

Il s'amusait avec elle, Yngvar ne savait pas qu'elle parlait couramment anglais. Il pensait qu'il allait faire le malin et intriguer la jeune femme, mais c'était raté. C'était plutôt elle qui l'intriguait à vrai dire.... Il se posait des millions de questions sur elle et lorsqu'elle prit un ton taquin et joueur il était complètement sous le charme. Il rit et lui répondit de la même manière.

- Devine... ?Tu ne sais pas à quoi tu t'engages là, petite Elyon...

Il avait l'impression qu'elle voyait clair en lui. D'abord la langue anglaise, maintenant elle voulait jouer.... Faisait-elle ça avec tout le monde ? Ce qui était certain c'est qu'il n'allait pas partir de si tôt. La compagnie de cette jeune femme était la chose la plus agréable qui lui était arrivé en France pour le moment – hormis peut-être sa rencontre avec Irmine.


- J'ai beaucoup voyagé, et j'ai vu pleins de pays. Je dirais Écossaise !


Il avait dit ça d'un ton victorieux car il était quasiment certain d'avoir trouvé. Maintenant c'était à lui de jouer.


- J'ai trouvé car je meilleur suis que toi ! Maintenant c'est toi qui doit deviner d'où je suis venir....

Il lui avait dit ça en lui lançant un regard taquin et joueur. Chose habituelle chez lui, mais que les inconnus n'appréciaient pas forcément. En tout cas, il était certain que Elyon ne trouverait pas alors il se permettait de faire le malin. Il se leva et s'appuya de son bras contre le chêne et croisa les bras. Il la regardait de haut en souriant d'un air triomphant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Jeu 5 Fév - 1:55

Elyon avait beaucoup d’aisance avec Yngvar mais sentit que la distance s’amenuisait un peu trop vite. La proximité du Scandinave devenait dérangeante, alors elle se releva en détendant ses membres ankylosés par sa position en tailleur prolongée. L’Ecossaise avait été démasquée et elle approuva par un simple signe de tête et un sourire.


« Siud ! »

dit-elle en gaélique. « C’est ça, voilà ! ».

Elle fît quelques pas en se délectant de la douceur de la mousse sous la plante de ses pieds nus. Bien qu’au mois de janvier elle trouvait la température douce, les hivers écossais étaient beaucoup plus rudes et beaucoup plus humides que sur l’île de Vermeil en France. Elle resserra néanmoins son plaid autour de ses épaules alors qu’Yngvar lui demandait d’où il venait, Ely’ eut un petit rire amusé.


« C’est facile. Tu es Scandinave. Finnois ou Norvégien, mais pas Suédois ça j’en suis sûre. J’ai passé 5 ans en Suède. »



Elle aussi avait voyagé dans des contrées loin de l’Ecosse, ou plutôt erré qui était un mot plus juste. Elle ne se sentait pas mélancolique pour autant en cet instant. La bonne humeur de l’homme était contagieuse, il avait les yeux rieurs et ça lui faisait du bien d’avoir envie de rire.

Elle cueillit une petite plante entre ses orteils et la recueillit entre ses doigts, l’observa et la mit dans sa poche avec le projet de la replanter chez elle. Après ce court interlude qui lui avait permis de rassembler ses pensées, elle reconsidéra le Norvégien quelques instants.

« Tu es ici pour ton travail … dans la forêt de Bois-Doré. Mais que cherches-tu exactement ? Il n’y a rien à trouver ici. A part des morceaux d’ambre … »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Lun 9 Fév - 23:42

Quelle petite personne surprenante, pensait Yngvar. Il l'obervait marcher pieds nus dans la mousse, avec son plaid sur les épaules. Cette vision le fit sourire. Elle était vraiment adorable, encore plus quand elle parlait en gaélique.

« C’est facile. Tu es Scandinave. Finnois ou Norvégien, mais pas Suédois ça j’en suis sûre. J’ai passé 5 ans en Suède. »

Et en plus elle est très maline ! Yngvar souriait de toutes ses dents, il était fier d'elle sans savoir pourquoi. Voila 20 minutes qu'ils discutaient mais il s'était déjà beaucoup attaché à elle et avait l'impression de la connaître depuis des années. C'était étrange cette sensation... Il n'arrivait pas à mettre de mots dessus mais il était irrémédiablement attiré vers elle. Et il ne comprenait absolument pas pourquoi, ils se connaissaient à peine tous les deux.

Le grand blond était ravi de constater que sa nouvelle amie avait autant voyagé que lui, ça leur faisait un point commun de plus. Décidément, ils allaient bien s'entendre.

- Tu as trouvé ! Je te pensais pas autant maligne que ça,
la taquina-t-il.

Yngvar détourna les yeux de la jeune femme pour regarder l'horizon, la journée arrivait à son terme. Le jour déclinait à vue d'oeil. Il serait peut-être plus judicieux de rentrer. Mais il n'avait pas envie d'écourter ce moment pour autant.
Elyon le sortit de sa rêverie pour lui demander plus de précisions sur son travail.

- Détrompes toi petite Elyon ! Il y a beaucoup de choses à trouver ici. Je suis Archimage. Spécialisé dans le tellurisme. Donc tu vois, j'ai aussi beaucoup à faire ici. Mais c'est vrai que j'ai eu beau beaucoup chercher toute la journée je n'ai pas trouvé ce que je voulais, dit-il en se frottant le menton d'un air songeur. Ca ne doit pas être le bon coin.

Désormais, le soleil s'était quasiment couché et ce spectacle était merveilleux, très romantique. TROP romantique. Yngvar brisa le silence de ce moment pour proposer à Elyon de rentrer.

- Peut-être on devrait rentrer non ? La nuit commence à pleuvoir. Je peux te raccompagner si tu veux, proposa-t-il tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Jeu 12 Fév - 0:45

Elle avait voyagé dans pas mal de pays et connu différentes cultures. Ses années en Suède n'avaient pas été les meilleures de sa vie mais on ne pouvait pas dire qu'elles avaient été désagréables. C'était simplement les circonstances dans lesquelles elle était arrivée qui étaient dramatiques ... à l'époque il lui avait fallu tout quitter pour entrevoir la possibilité de s'en sortir, et cela avait été salutaire même si c'était difficile, mais ce n'était pas là qu'elle s'était sentie chez elle. Ni à Salem. Ni à Hambourg, ni à Melbourne, et ce n'était pas le cas ici à Bois-Doré, toujours pas. A 35 ans, Ely n'avait pas encore trouvé sous quel ciel elle pourrait vivre alors ses voyages n'étaient pas prêts de s'arrêter.

"Je ne suis pas maligne, j'ai juste pas mal voyagé."

Elle sourit et détourna les yeux pour viser le soleil orange qui commençait à faire briller les bois, c'était le moment de la journée qu'elle préférait parce qu'il n'était jamais pareil d'un jour sur l'autre.
Le Norvégien lui dit alors qu'il était archimage ce qui capta son attention.

"Oh, vraiment ?"

Il y avait donc un brillant esprit sous cette montagne de muscles et d'apparente gentillesse. Mais malgré cela il n'avait pas trouvé ce qu'il cherchait ... Ce n'était pas elle, petite auteure, qui allait pouvoir l'aider.
Il lui proposa de rentrer mais comme toujours cela lui pinçait le coeur de quitter les bois.

"Oui ce serait plus sage en effet. Je te remercie Yngvar, mais je connais mon chemin, je pense pouvoir rentrer. Je peux par contre te donner quelque-chose qui t'aidera peut-être ..."

La Dryade détacha de son cou de cygne une chaîne dorée à laquelle était accrochée un morceau d'ambre orangé.

"Quand j'ai emménagé ici, le propriétaire de ma maison qui est aussi un artisan m'a donné ça comme cadeau de bienvenue. C'est un morceau d'ambre poli qui vient de ces bois, j'ai entendu dire que dans l'ambre on pouvait parfois trouver des traces de vieille magie. Ca pourra peut-être t'aider et ça n'a ... pas de valeur sentimentale pour moi. Je te le donne."

Elle laissa tomber le bijou dans la paume ouverte de l'homme, toujours ce petit sourire mutin aux lèvres. Elle regarda ensuite l'archimage et lui dit d'une voix chantante.

"J'espère que tu trouveras ce que tu cherches. Adieu !"


Et elle s'éloigna de son pas léger.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Jeu 12 Fév - 22:04

Ely avait l'air d'être intéressé par le métier d'Yngvar alors c'est d'un air triomphant qu'il dit :

- Vraiment oui !

Il ne s'attarda pas à parler de son métier, il n'en avait pas envie et il ne voulait pas ennuyer Elyon avec quelque chose qu'elle trouverait sûrement barbant.
La jeune femme fit quelque chose auquel il ne s'était pas attendu. Elle lui offrit le collier qu'elle portait. Un geste qui le toucha beaucoup, même si apparemment ce collier ne comptait pas pour elle. Il prit le bijou entre ses doigts et le regarda un moment.

- Oh.. Merci Elyon ! C'est très adorable de ta part... Ca me touche beaucoup, dit il en levant les yeux vers elle, visiblement ému.

Ca n'avait l'air de rien pour elle mais ce petit geste de rien du tout signifiait beaucoup pour Yngvar. Il était touché et se sentait maintenant redevable devant tant de gentillesse. De plus, elle pensait l'aider avec ce morceau d'ambre.

- Oui, c'est juste on y trouve des traces de magie ancienne... dit-il en Norvégien avant de reprendre en français. Je vais l'étudier, merci encore jolie Elyon.

Il était tellement obnubilé par ce collier qu'il n'avait pas entendu qu'Elyon avait éconduit son invitation à la raccompagner. Elle partit comme ça, avec quelques simples mot en guise d'au revoir. Yngar la regarda s'éloigner, complètement hébété. Théoriquement il aurait dût la laisser s'en aller, il la connaissait vraiment peu. Même si il avait beaucoup aimé sa compagnie le temps de quelques heures, il était totalement impolie, irresponsable et fou de la retenir.

- Elyon ! Attend ! S'écria-t-il en se lançant à sa poursuite.

Il lui suffit de quelques pas pour parcourir les mètres qui les séparaient. Il arriva à sa hauteur mais se retrouva en mauvaise posture car il n'avait pas préparé de discours. Il avait juste envie de la revoir, de ne pas la laisser partir. Encore une fois cette attraction qui le poussait vers elle... Il avait l'intime et inconsciente conviction que séparé d'elle plus rien n'irait.

- Euh... Je.. J'ai pas vraiment préparé quelque chose à te dire en fait...


Il se frotta la nuque en regardant ses pieds. Yngvar était imposant, impressionnant et incroyablement musclé, mais il n'arrivait pas à aligner 3 quand il s'agissait de retenir une jolie fille.

- Ahem ! Euh, je ne sais pas trop quoi te dire... Juste que ça me ferait du plaisir à moi si je pouvais te revoir.

Il releva timidement les yeux vers elle et lui fit un petit sourire gêné.

- Tu me plais très beaucoup Elyon, lança-t-il avec un petit sourire


Yngvar rosit légèrement, il n'en fallait pas plus pour qu'il devienne ridicule. Il se tut, attendant une réponse de la demoiselle qui mettrait fin à son supplice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Ven 13 Fév - 2:03

Elyon ne pensait pas que le cadeau d'un bijou en toc lui ferait autant plaisirs. Elle l'avait mis par coquetterie et parce que c'était le seul collier qu'elle possédait mais il n'avait pas de réelle valeur sentimentale. Du moins, il n'en avait pas autant que sa bague de fiançailles ou sa gourmette d'argent ...

"Non, ce n'est rien du tout !"

Puis il dit une phrase en Norvégien qu'elle ne compris pas avant de la remercier encore. Elle savait que les traces de magie étaient conservées dans l'ambre, alors il lui serait plus utile à lui qu'à elle.

"J'espère que tu y trouveras quelque-chose ..." dit-elle en s'efforçant de ne pas relever le qualificatif avec lequel il la qualifiait. Mais elle ne pouvait pas se mentir, s'entendre dire de sa couche qu'elle était jolie, ça lui faisait égoïstement plaisirs.
C'est pour ça qu'elle prit congé, et s'éloigna sans tarder loin de cet inconnu qui était bien trop gentil avec elle.

Elle entendit son prénom et l'injonction de rester et ses pas se ralentirent malgré elle, puis finalement elle s'arrêta. Elyon avait perdu son sourire et regardait le Norvégien, interdite.
C'était la première fois que quelqu'un la retenait ... Qu'avait-elle fait ?

- Ahem ! Euh, je ne sais pas trop quoi te dire... Juste que ça me ferait du plaisir à moi si je pouvais te revoir.

"Hein ? Mais pourquoi ?" lui demanda t'elle réellement surprise.


Tu me plais très beaucoup Elyon.

Elle se sentit tout à coup blanchir. C'était justement pour cela qu'il ne fallait pas qu'ils se revoient ... Elyon avait un comportement très contradictoire, elle se laissait croire inaccessible pour écarter plus vite les personne qui pouvaient lui nuire. Prêcher le faux pour connaître le vrai c'était sa spécialité.
Mais est-ce que le Norvégien lui plaisait à elle aussi ? En se posant cette simple question, Elyon porta la main instinctivement sur son annulaire gauche, toujours orné d'un anneau d'or blanc serti d'un rubis.


"Je ne sais pas quoi te dire ... " lui dit-elle enfin. "Toi aussi, et c'est justement pour ça qu'on ne doit pas se revoir. Parce que je vais m'attacher et qu'un jour tu partiras d'ici. Et moi ..."

Ses beaux yeux bleus brillèrent, et elle s'excusa, sincèrement.

"En plus, c'est la première fois que tu me vois. "

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Lun 16 Fév - 17:38

Lorsque Yngvar lui dit qu'elle lui plaisait il put remarquer qu'elle touchait son annulaire... Elle avait une alliance. Il ne l'avait pas remarqué avant. Il eut un léger pincement au cœur en pensant qu'elle était mariée. Elle lui plaisait beaucoup et maintenant qu'il savait ça il se mordait les doigts de lui avoir avouer ce qu'il ressentait.

- Oh... dit-il en baissant les yeux. Pardon je ne savais pas que tu étais mariée.

Mais plutôt que de le repousser en lui expliquant elle lui avoua qu'il lui plaisait aussi. Yngvar ne comprenait pas, mais ne posa pas de questions. Il s'attarda plutôt sur le fait qu'elle ait peur qu'il parte. Il s'approcha légèrement d'elle et lui dit de sa voix douce et suave :

- Petite Ely, je ne partirais pas. Enfin pas tout de suite. Et nous n'en sommes pas encore là, n'est-ce pas ? Ne t'en fais pas pour ça. Je veux seulement te revoir pour commencer...

Elle se projetait un peu trop vite. Ca ne fit pas peur à Yngvar cependant, il était aussi de ceux qui effraient les gens à voir trop loin dans l'avenir. Et puis... Si il devait partir pour une raison quelconque, il ne la laisserait pas derrière lui. C'était certain. Mais ce qu'il n'arrivait pas à comprendre c'était la raison de sa tristesse subite.
Il sourit tendrement à la dernière phrase de la nymphe.

- En effet, mais... J'ai besoin de te revoir.

Il avait faillit lui dire qu'il sentait que s'il s'éloignait d'elle définitivement sa vie ne rimerait plus à rien. Mais s'était ravisé de peur d'effrayer la jeune femme. Yngvar ouvrait son cœur facilement, c'était l'un de ses plus gros défauts. Il était trop spontané.
Il remarqua que les jolies yeux d'Elyon commençaient à briller. Ne voulant pas la voir pleurer il opta pour une attitude plus légère, pour détendre l'atmosphère lourde qui régnait entre eux.
Le norvégien s'abaissa à sa hauteur (il était bien plus grand qu'elle) et fit une petite moue enfantine.

- Dis ouiiiiiii jolie Elyon... S'il te plaiiiiiiiiiit

Il lui fit un grand sourire qui se voulait encourageant. Il ne pouvait vraiment pas envisager le fait de ne jamais la revoir. Depuis qu'il avait vu ses yeux briller, l'idée même qu'elle souffre lui était insupportable. Et ce n'est qu'en étant à ses côtés qu'il pourrait protéger ce petit bout de femme frêle et fragile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elyon Sombrelune Emploi : Ecrivain

Date de création : 24/01/2015
Messages : 260

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Lun 16 Fév - 20:48

Le Norvégien crut à juste titre qu’elle était mariée mais Elyon n’avait pas fait attention à ce geste, elle l’avait fait sans y penser.

« Quoi ? Non ! C’est un souvenir ! » Dit-elle avec plus de véhémence qu’elle ne l’aurait voulu. Elle culpabilisa aussitôt de l’ardeur avec laquelle elle avait réfuté cette hypothèse.

« J’ai été fiancée y a longtemps mais ça ne court plus. Ah mais … pourquoi est-ce que je te raconte ça ? » s’agaça-t-elle.

Il arrivait à la faire parler un peu trop facilement et ça ne lui plaisait pas du tout. Tout comme elle avait tendance à anticiper la douleur que vaudrait d’être séparé de quelqu’un avant même qu’il ne se passe quelque-chose parce que ce n’était pas parce qu’ils venaient de s’avouer leur attirance mutuelle qu’ils avaient vécu quelque-chose ensemble. Elle n’était pas encore attachée à lui, il était temps de partir.
Bien sûr, tout ça était inconscient, tellement contradictoire avec ce qu’elle prétendait chercher sciemment. Un endroit où se sentir chez elle avec des gens à aimer. Yngvar lui fît remarquer qu’elle allait sûrement un peu trop vite en besogne, mais c’était plus fort qu’elle … elle ne pouvait pas s’empêcher d’anticiper. Cela lui permettait d’éviter de souffrir.

Il disait avoir besoin de la revoir. Et ce surnom ? Ah oui … Petite, c’était bien ce qu’elle était. Toute petite à côté de lui qui était si grand et qui la dépassait allègrement de deux têtes. Elle pourrait se sentir protégée près de lui car sa présence était rassurante et il dégageait une énergie très positive. C’est simple, il lui donnait envie de sourire et c’est d’ailleurs ce qu’elle fit quand il se mit à sa hauteur pour lui parler comme on le fait avec les enfants pour les rassurer.

« Je crains d’être de compagnie plutôt morose en ce moment, mais s’il faut cela pour te décourager, alors c’est d’accord … » accepta-t-elle.

Mais pour faire quoi ? Elle n’en avait aucune idée. Enfin après tout c’était lui qui voulait la revoir.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

"Never, ever let anyone tell you what you can or can't do. Prove the cynics wrong. Pity them for they have no imagination. The sky's the limit. Your sky. Your limit."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   Lun 16 Fév - 23:23

Il fut soulagé de l'entendre dire qu'elle n'était pas mariée, enfin plus. Elyon accepta enfin de le revoir, même si c'était un oui pour dire non plus tard. Il chassa très vite cette idée voulant profiter du moment présent. Il fallait juste qu'elle apprenne à avoir confiance en lui, une fois cela fait Yngvar était convaincu que le regard de la nymphe sur lui changerait. Enfin il l’espérait de tout son cœur.

- Je t'assure que tu n'es pas de compagnie « morose ». De toute façon je sais même pas ce que ça veut dire, rigola-t-il. Tu n'arrivera pas à me décourager !

Yngvar était tout content qu'elle ait accepté, on aurait dit un petit garçon qu'on aurait autorisé à manger une glace pour le petit déjeuné. Il souriait de toute ses forces et s'il s'écoutait il sauterait même sur place.

- Tu ne vas pas le regretter petite Elyon ! Lui-dit-il en lui prenant les mains. J'ai même une petite idée de ce qu'on va faire !

Le viking était tout content. Il monta les mains d'Ely jusqu'à son visage et déposa un léger baiser sur chacune d'elles.

- Nous allé bientôt nous revoir, promis, chuchota-t-il tout sourire. [color=#ff6633]Je sais comment te contacter.[/color]

Il embrassa une dernière fois l'une des mains de la jeune femme avant de les lâcher et de transplaner instantanément dans un « crac » sonore, laissant Elyon seule au milieu de cette prairie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Prom'nons nous dans les bois - Elyon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prom'nons nous dans les bois - Elyon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ a trasher ] Prom'nons nous dans le bois...
» [Défi] Promenons nous dans les bois
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bois-Doré :: Les alentours-