AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Retrouvailles - Yngine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Retrouvailles - Yngine   Jeu 29 Jan - 13:56

Yngvar avait passé la journée a vagabonder dans le village et ses alentours. Il commençait à découvrir l'endroit où il habitait mais n'avait pas encore débuter ses recherches. Il préférait s'approprier le lieu avant. Il appréciait vraiment Bois-Doré, l'île de Vermeil et plus particulièrement la France. Il avait apprit qu'à quelques kilomètres de sa maison se trouvait l'école de Beauxbâtons, et avait bien l'intention de s'y rendre un de ces jours. Le climat qui régnait ici était particulièrement agréable pour le Norvégien, ça le changeait du froid constant de son pays natal.
Yngvar se baladait donc près du port, il marchait dans le sable, perdu dans ses pensées. Vêtu d'une chemise de lin blanche et d'un jean, il l'avait remonté jusqu'à ses genoux pour marcher les pieds dans l'eau. Le sorcier regardait le paysage qui l'entourait : le ciel bleu, l'océan à perte de vue, la forêt derrière lui. Il se disait qu'il avait beaucoup de chance. La Norvège est magnifique mais la neige et les montagnes quand depuis 30 ans vous ne voyez que ça, ça devient un peu banal. Le regard d'Yngvar se porta sur un bateau qui arrivait de la terre ferme. A l'extrémité de celui-ci Yngvar aperçut une jeune femme, les cheveux aux vents. Elle était brune et magnifique. Elle ressemblait beaucoup à une femme qu'il avait connu, des années auparavant... Le bateau s'amarra et   Yngvar ne put s'empêcher d'aller vérifier. Vérifier si ce n'était pas sa mémoire, ses désirs ou encore sa vue qui lui jouait des tours. Il remonta sur le port, toujours pieds nus. La jeune femme était de dos, mais la longue chevelure brune qui dévalait son dos en cascade ou encore ses longues jambes sans fin, ne pouvaient appartenir qu'à une seule femme au monde.
Le grand blond n'en revenait pas. C'était bien elle. Mais comment réagir ? Devait-il aller la voir ou passer son chemin ? Les sentiments qui lui restaient pour elle étaient brouillés, il y avait à la fois l'excitation de la revoir, de la joie, mais la rancœur était encore très présente. Yngvar d’ordinaire si sur de lui et spontané, se posait des millions de questions. Mais il décida de mettre ses sentiments de côté pour faire une petite surprise à son ancienne petite amie. Ou plutôt une petite peur. Il alla se cacher à un angle de rue, derrière un mur et guettait le moment où Irmine passerait devant lui. Elle arrivait dans sa direction, Yngvar se préparait et en rigolait déjà d'avance. La peur qu'elle allait avoir ! Le moment vint mais sa surprise rata parce que la jeune femme ne passapas à l'endroit prévu mais totalement à l'opposé. Du coup elle ne le vit pas. Alors il lui courra discrètement après pour la rattraper et marcha derrière elle pendant quelques secondes. Puis il l'entoura de ses bras, bloquant ses bras et la souleva à plusieurs dizaines de centimètres de la terre ferme.

- Devine qui c'eeeeeeeest !

Yngvar rigolait à gorge déployé, il faisait un boucan pas possible dans le port silencieux. Il reposa Irmine à terre et la tourna vers lui, face à face. Un sourire étincelant illuminait son visage, la revoir lui faisait tellement plaisir. Il l'étreignit peut-être un peut trop fort et lui déposa un baiser - d'une manière pas du tout délicate - sur la joue.

- Ma Mimiiiiiine ! Mais qu'est-ce que tu fous ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 522

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Jeu 29 Jan - 21:27

Irmine avait profité de ce dimanche ensoleillé pour aller se promener sur les terres françaises. Pour une fois, elle avait d'autres horizons que l'île de Vermeil, aussi elle avait pris le bac de bonne heure pour rejoindre la côte, et s'éait baladée tout en jouissant d'une vue imprenable sur l'île sorcière invisible aux yeux moldus. Finalement, en fin d'après-midi, elle avait repris le bac pour retourner sur Vermeil. Pourquoi ne pas simplement transplaner ? Eh bien, tout le plaisir de la balade résidait aussi dans le fait de voguer sur les flots !

Tandis qu'Irmine traversait le port, elle ne remarqua pas qu'elle était suivie et encore moins que quelqu'un complotait dans son dos. Elle finit bien par entendre des pas derrière elle, mais n'y prêta aucune attention car le temps se prêtait à la promenade.

Le sol disparut soudainement sous ses pieds, en même temps que deux bras puissants la soulevait, lui arrachant un cri de surprise effrayée.
La jeune femme n'eut pas le temps de réaliser ce qui se passait qu'une voix grave résonna à ses oreilles, accompagnée d'un rire tonitruant qu'elle connaissait bien. Elle retrouva rapidement la terre ferme, pour être retournée sans ménagement par son assaillant dont elle découvrit le visage illuminé d'un large sourire. Au moment même où elle le reconnut, il la serra contre lui à lui en couper le souffler et termina par baiser sonore sur sa joue.

- Ma Mimiiiiiine ! Mais qu'est-ce que tu fous ici !

Yngvar ! Irmine n'en croyait pas ses beaux yeux verts agrandis par la surprise : son viking d'ex-petit ami à Vermeil ! C'était tout bonnement incroyable.

- Bamse ?!!, s'exclama-t-elle en s'accrochant à son bras pour ne pas tomber, vacillant encore de la fougue avec laquelle il l'avait accostée.

Le surnom était venu automatiquement aux lèvres d'Irmine, alors qu'elle ne l'avait pas utilisé depuis des années, elle n'y avait même pas réfléchi. Elle ne pensait pas prononcer à nouveau ce mot norvégien signifiant "nounours" un jour, car elle ne s'était jamais imaginée que leurs chemins se croiseraient à nouveau.

- Tu es fou, j'ai eu la peur de ma vie !, parvint-elle enfin à dire en anglais, la langue qu'ils avaient le plus souvent utilisée pour communiquer, tout en lui administrant une claque retentissante sur le bras

- Mais je vis ici ! C'est plutôt à toi que je devrais poser la question !

La naïade lâcha enfin le bras d'Yngvar, ayant retrouvé son souffle et son équilibre. Elle avait encore du mal à croire que c'était bien lui qui se tenait devant elle, toujours aussi exubérant et rieur que lorsqu'ils étaient ensemble.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Ven 30 Jan - 0:27

Irmine avait eu la peur de sa vie et ça, Yngvar n'en était pas peu fier. Elle avait l'air très surprise de le revoir, autant que lui l'avait été lorsqu'il s'était rendu compte que c'était elle sur le bateau. Il riait, riait, riait... Fort. Ca aurait agacé toute personne qu'il ne s'arrête pas, mais Irmine... Elle avait l'habitude ! Elle s'aggripait à son bras pour ne pas vaciller, lui la retenait comme il pouvait tout en continuant de rire à sa blague. Entendre le mot « bamse » lui avait fait un bien fou, un plaisir énorme. Il n'y avait qu'elle qui l'appelait comme ça. « Nounours » c'est vrai que ça lui correspondait bien.
Irmine commença à lui parler en anglais, la langue qu'ils employaient généralement tous les deux pour mieux se comprendre. Car Irmine parlait pas trop mal le norvégien mais n'était pas à l'aise et à l'époque c'était le cas de Yngvar pour le francais. Alors ils avaient convenu d'une langue qui était l'anglais. Depuis il avait eu l'occasion de se perfectionner en français mais faisait encore quelques fautes. Et il était persuadé que dés que l'hybride qu'il avait pour amie s'en rendrait compte elle allait sauter sur l'occasion pour le charrier à loisirs.

- Hé mais ça va oui ! Dit-il après qu'elle lui ai frappé le bras. Puisque c'est comme ça je me casse !

Il fit mine de bouder et tourna les talons. Après quelques pas il se retourna et revint vers elle en la prenant dans ses bras et en la soulevant.

- Ah ah ah je plaisante Mimine ! Je reste ici pour un temps indéterminé.

Yngvar reposa son amie à terre. Et répondit à sa question.

- Je suis ici pour le travail. C'est quand même incroyable que le seul endroit où j’atterris c'est l'endroit où tu vis... lui dit-il en lui faisant un clin d'oeil entendu.

Il faisait l'idiot mais au fond il ne savait pas comment faire face à cette situation. Revoir cette femme le chamboulait profondément, alors rire, il fallait rire. Il fallait qu'il se distraie des émotions qui se bousculaient en lui.
Il passa son bras au dessus des épaules de la naïade et commença à marcher.

- Il faut que tu me fasse visiter ! C'est magnifique ici, j'adore. Mais pour l'heure, je penses qu'on à bien besoin d'un verre. Qu'en dis-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 522

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Sam 31 Jan - 1:45

Irmine avait la sensation qu'elle venait d'être projetée 4 ans dans le passé, et c'était plutôt perturbant. Yngvar avait bien sûr un peu changé physiquement, son visage avait joliment gagné en maturité tout en gardant ses expressions juvéniles, sa carrure était toujours aussi impressionnante, mais dans l'ensemble il restait le même. Et surtout, il n'avait perdu en rien de sa personnalité rayonnante ! Son rire tonitruant avait fait se retourner quelques passants surpris, mais pour une fois, Irmine s'en fichait.

La jeune femme ne le prit pas au sérieux une seule seconde lorsqu'il fit mine de partir. Ce coup-là, il avait dû le lui faire une bonne centaine de fois, et il finissait toujours de la même manière. Elle éclata d'un rire franc lorsqu'il la prit et la souleva à nouveau en revenant vers elle, et elle se permit même de le serrer dans ses bras pendant les quelques secondes où ses pieds ne touchaient plus le sol. Yngvar ne pouvait pas le savoir, mais elle n'avait pas eu de contact physique aussi proche avec quelqu'un depuis le décès d'Arsène. Au fond d'elle, cela lui faisait un bien fou d'être étreinte ainsi par une personne qui avait énormément compté pour elle.

- C'est...c'est vraiment...oui ! Incroyable ! Te voir, TOI, à Vermeil.

Irmine n'avait jamais réfléchi à la façon dont leurs retrouvailles pourraient se passer, étant donné qu'elle ne pensait jamais le recroiser. Sa réaction à lui la surprenait grandement, elle aurait plutôt imaginer qu'il ne serait pas spécialement enchanté de la revoir...et pour cause ! Lors de leur séparation, elle n'avait pas fait preuve d'un grand courage et ne lui avait pas vraiment donné d'explication, juste la présentation du fait abrupt qu'elle rentrait en France, sans l'inviter à la suivre. Et pourtant, il riait, la prenait par l'épaule dans un mouvement affectueux, comme s'il n'avait jamais rien eu à lui reprocher.

La bibliothécaire avait besoin d'un verre pour se remettre de ses émotions, et de celles qui menaçaient encore de remonter à la vision de ce sorcier de son passé, car son état d'esprit en cet instant pouvait se résumer en ce simple mot : bouleversée.
Yngvar dut lire dans ses pensées, ou du moins ressentir la même nécessité, car il l'invita à aller se rafraichir le gosier.

- Je suis absolument d'accord. Viens, par là il y a une taverne assez sympathique.

Elle l'entraîna au Troll Farceur qui n'était qu'à deux pâtés de maison de là. En chemin, elle vit de loin le propriétaire du bazar du village et se rappela soudainement, au regard éloquent qu'il lui lança, qu'Yngvar la tenait toujours par l'épaule. Irmine, soudain gênée, se dégagea en douceur ; elle ne souhaitait pas vexer le jeune homme, mais elle ne désirait pas non plus que des rumeurs courent sur elle à Bois-Doré. Si Yngvar ne semblait pas avoir beaucoup changé, elle, en revanche, était encore plus fuyante que lorsqu'il la côtoyait à l'Université.

La jeune femme remarqua alors que le norvégien se baladait pieds nus et ses pantalons retroussés. En plein mois de janvier ! Alors oui, la température n'était pas glaciale dans le Sud-Ouest, mais il n'y avait qu'un scandinave pour se balader aussi légèrement vêtu en cette période de l'année.

- Tu es au courant que nous sommes en hiver ? Ne me dis pas que tu étais en train de patauger dans l'eau quand même ! commenta Irmine avec un sourire en coin.

Tandis que son interlocuteur lui répondait, ils arrivèrent à la taverne. Ils prirent place à une table pour deux près de la fenêtre et commandèrent leurs boissons, que la serveuse leur rapporta presque immédiatement. Irmine porta à ses lèvres le verre d'hydromel qu'elle avait demandé, et lança un regard entendu à Yngvar en le reposant.

- L'hydromel qu'ils servent est assez bon, mais il ne vaut pas le tien. Enfin...tu en fais toujours ?

Irmine avait une foule de questions qu'elle mourrait d'envie de lui poser. Comment allait-il ? Qu'était-il devenu ? Avait-il terminé son doctorat en Tellurisme ? Avait-il quelqu'un dans sa vie ? Etait-il heureux ? Et surtout...lui en voulait-il encore ?
Toutes ces interrogations lui brûlaient les lèvres, mais elles étaient trop difficiles à poser, trop intimes. Aussi, elle s'en tenait aux banalités. Des banalités, cela ne pouvait blesser personne, ni remuer des émotions enfouies pour une bonne raison.

- Mais dis-moi, où en est ton français ?, finit-elle enfin par demander dans la langue de Molière.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Dim 1 Fév - 13:35

Irmine dirigea son ami vers une taverne non loin de là, Yngvar avait passé son bras sur ses épaules et  tous les deux marchaient dans les rues de Bois-Doré. La naïade fit une remarque qui déclencha un rire tonitruant d'Yngvar.

- En hiver ? Tu plaisantes ? Rigola-t-il. Tu ne te souviens pas des hivers de Norvège ?

Le norvégien n'avait absolument pas froid, il avait eu à faire à des hivers bien plus terribles. La température sur l'île de Vermeil en Janvier équivalait au printemps nordique.

- Et si, j'étais en train de me tremper dans l'eau quand une déesse sur un bateau s'est imposé à ma vue.

Il la regardait en souriant, les compliments ne le gênaient pas du tout. Il pouvait très bien les balancer comme ça, sans arrière pensée. Et en l’occurrence celui là était sincère. Irmine était plus rayonnante que jamais.
Quelques personnes se retournaient sur leurs passage, mais Yngvar n'y fit pas attention. C'était probablement parce que ici les gens n'avait pas l'habitude de voir quelqu'un se balader si peu couvert. Mais Irmine ne fit pas la même interprétation et se dégagea de l'étreinte de son ami. Il n'en comprit pas la raison mais ne releva pas. Plusieurs années étaient passées depuis qu'ils se cotoyaient, il fallait surement du temps à la jeune femme pour retrouver ses marques avec lui.
Yngvar eût un petit rire moqueur quand il vit le nom de la taverne, c'était original. Il commanda la même chose que son amie et rit – une fois de plus - à sa remarque.

- Pas mal, pas mal comme hydromel... Mais on est d'accord, le mien est bien meilleur ! Bien sur que j'en fais toujours. Tu sais je n'ai pas beaucoup changé ma Mimine.

Ah... L'hydromel ! Quelle bien belle boisson. Sa boisson préférée pour ainsi dire. Les satyres sont connus pour l'amour de l'alcool, de la fête et de la musique. Et en ce point, on aurait pu croire qu'Yngvar était un satyre à cent pour cent, nombreuses étaient les soirées qu'il avait passé dans des bars à faire des rencontres, à danser, chanter et boire. Irmine et lui en avaient passé des belles aussi tous les deux avec pour seule compagnie l'hydromel fait maison du satyre.


- Ma français est parfait ! Je le parle aussi meilleur que toi, même !

Il savait qu'il faisait de nombreuses fautes en parlant, mais ça l'amusait plus qu'autre chose. Il était trilingue, c'était quand même bien ! Une faute ou deux de temps en temps c'est pas la fin du monde !
Il lui sourit joyeusement mais baissa rapidement les yeux sur son verre. Il n'avait pas changé c'est vrai, ou presque pas. Mais Irmine semblait avoir bien évoluée depuis tout ce temps. Ces pensées le ramenèrent vers la fin de leur histoire qui lui restait toujours en travers de la gorge. Il n'y avait plus pensé après son départ, il avait rapidement refait sa vie. Mais la revoir faisait remonter des tas de souvenirs, heureux comme amers. Il fallait qu'ils en discutent et crever l’abcès une bonne fois pour toute.
Il était peut-être un tôt pour en parler, ils venaient à peine de se retrouver. Mais Yngvar savait que c'était maintenant ou jamais. Il ne voulait pas que la gêne ou la distance s'installe entre eux. Il lança le sujet dans sa langue maternelle, le norvégien.

- Irmine... Tu crois pas qu'il faudrait qu'on reparle de ton départ de Norvège ?


Il avait repris un ton sérieux mais pas agressif. Il voulait juste quelques explications.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 522

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Mer 4 Fév - 23:21

Irmine avait ri, plus doucement qu'Yngvar toutefois, lorsqu'il compara les hivers de leurs deux pays, et lorsqu'il la qualifia de déesse, elle secoua la tête en levant les yeux au ciel. Avec le jeune homme, il fallait s'attendre à ce genre de compliments excessifs mais toujours amusants. Cela ne la dérangeait pas outre-mesure, car elle connaissait bien ce trait de caractère de son ami, et elle ne le contredisait plus autant que lorsqu'ils s'étaient rencontrés, sachant que cela ne servait à rien.

- Ah non, pas ce surnom, pitié ! Il est vraiment ridicule ! s'exclama-t-elle lorsqu'il l'appela Mimine.

La jeune femme savait bien qu'il l'avait toujours appelée ainsi justement pour la faire tourner en bourrique, mais elle ne pouvait s'empêcher de réagir, car elle avait l'impression d'être une vieille quand il l'appelait ainsi.
Derrière cet échange sur le surnom, elle retint quand même qu'il ne semblait pas avoir énormément changé en effet. De toute manière, c'était très bien ainsi ! Yngvar, c'était Yngvar...un rayon de soleil qui illuminait l'endroit où il se trouvait de sa bonne humeur. L'optimisme constant du norvégien les avait parfois opposés, car elle trouvait qu'il avait parfois tendance à en oublier certains risques, mais au fond c'était aussi ce qui l'avait attirée chez lui.

S'en suivit les premiers mots qu'Irmine prononça en français ainsi que sa réponse sur laquelle chantait un accent scandinave des plus adorables.

- Ma français est parfait ! - Mon français... - Je le parle aussi meilleur que toi, même ! - Aussi bien, ne put s'empêcher de corriger Irmine avec un sourire railleur.

- C'est pas si mal que tu sois venu travailler en France, car ça demande encore de l'amélioration.

La jeune femme le reprenait pour le principe, mais en réalité elle était impressionnée des progrès qu'il avait faits ! Elle se demanda alors avec qui il avait bien pu s'entraîner, étant donné que c'était avec elle qu'il avait eu l'habitude de développer cette langue par le passé.
Cependant, elle n'eut pas le temps d'approfondir ce questionnement, car Yngvar baissa soudainement les yeux d'un air plus sérieux sur son verre, chose qui était inhabituelle chez lui. Il ramena alors le sujet délicat de son départ de la Norvège, et donc de leur rupture, sur le tapis.
Instantanément, Irmine détourna le regard en direction de la fenêtre, embarrassée d'être confrontée aussi directement sur un événement dont elle n'était pas fière.

- A quoi ça servirait de remuer le passé ? Ça ne va pas le changer.. répondit-elle aussi en norvégien.

Brisée, la douceur de ce moment de retrouvailles joyeuses ! Irmine avait repris son masque et son réflexe de fuite. Elle comprenait le besoin d'explications ressenti par Yngvar, mais elle n'était pas certaine d'être prête à affronter ses erreurs en face, et mettre de la distance entre eux, en s'adossant à son siège et en buvant une longue gorgée de son verre, fut le seul moyen qu'elle trouva pour se protéger.

- Et puis je te connais, tu as dû me trouver une remplaçante en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Ce n'est pas comme si tu avais du mal à aborder les femmes !

La jeune femme savait que ce n'était pas la bonne chose à dire, que cela pouvait paraître blessant, et il n'était pas dans son habitude de perdre ainsi la maîtrise d'elle-même. Sauf que là, ce n'était pas n'importe qui, c'était Yngvar, l'une des personnes qui la connaissait le mieux au fond, même si elle lui avait toujours caché beaucoup de choses !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Lun 9 Fév - 14:22

Yngvar avait hésité à aborder le sujet de leur séparation, mais il avait besoin d'une explication. C'était rapide, certes, mais il valait mieux en discuter maintenant et repartir sur de bonnes bases. Il en voulait toujours à Irmine, mais l'affection qu'il lui portait était plus forte que sa rancune. Il ne ferait jamais rien qui puisse la heurter ou la séparer de lui. Mais il ne s'était pas attendu à une telle réponse. Yngvar était penché vers elle au dessus de la table, mais en entendant la réponse de son amie il se redressa et s'adossa à son siège à son siège, la mine renfrognée.

- Certes, ça ne changera pas la passé d'en parler. Mais tu peux comprendre que j'ai besoin d'une explication Irmine ! Tu m'a laissé tomber comme une vieille chaussette et tu espères que je ne vais pas t'en reparler ? Je suis profondément heureux de te retrouver, et je ne ferais rien qui puisse entacher notre amitié, mais s'il te plait, parles moi.

Sa voix s'était radoucie à la fin de sa phrase, il ne voulait pas la braquer, seulement discuter. I se rapprocha d'elle et prit doucement sa main dans la sienne. Yngvar savait que la jeune femme était quelqu'un de secret, de compliqué. Mais leur relation avait toujours été très fusionnelle.
Irmine réussit à vexer et blesser Yngvar avec sa seconde intervention. Elle ne se rendait donc pas compte de l'amour qu'il lui portait à l'époque... Le norvégien avait eu beaucoup de mal à se remettre de leur séparation. Il n'avait pas réagit comme la plupart des gens réagissait après un chagrin d'amour mais il en a souffert. Irmine reste à ce jour la seule femme qu'il n'ait jamais aimé.
Il retira sa main de celle de son amie pour croiser les bras.

- Tu ne te rend donc pas compte à quel point je t'aimais. C'est vrai que je n'ai pas de mal à aborder les femmes, mais après ton départ je n'avais envie de rencontrer personne.

Ca ne sonnait pas vraiment comme un reproche, il énonçait juste des faits. Culpabiliser Irmine n'était pas son but, mais il était obligé de passer par là pour qu'elle lui donne des explications.

- Je sais bien que je ne t'ai pas retenu, j'ai ma part de responsabilité moi aussi. Mais on savait tous les deux que ça n'allait plus entre nous. Il était inutile que je te fasse un discours pour te vanter les mérites de la Norvège et ceux de rester auprès de moi... dit-il en souriant tristement. Tout ce que je veux savoir aujourd'hui c'est que tu m'expliques, que tu me parles.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
[ En dag denne smerten vil være nyttig for deg ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irmine Boisseuil Emploi : Bibliothécaire de Beauxbâtons

Date de création : 07/01/2015
Messages : 522

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Mer 11 Fév - 16:58

« Parle-moi »…combien de fois avait-elle entendu ces mots dans la bouche d’Yngvar ? Il les lui avait dits dans toutes les langues qu’ils partageaient ! Anglais, norvégien, français…toutes y étaient passées pour exprimer ce besoin qu’Irmine ne satisfaisait jamais.
La jeune femme aurait aimé ne pas retrouver cette partie de leur relation, la tension qui naissait entre eux quand il lui posait des questions auxquelles elle ne répondait pas. 5 ans plus tard rien n’avait changé, semblait-il !

Irmine n’osait plus affronter Yngvar dans les yeux, même quand il lui prit doucement la main pour tenter de la rassurer…ce qui avait plutôt l’effet inverse ! Elle sut qu’elle l’avait vexé avec sa remarque sur les prétendantes du jeune homme lorsqu’il retira sa main. La bibliothécaire pinça légèrement ses lèvres et continua de regarder obstinément son verre. Evidemment qu’elle savait l’amour qu’il lui avait porté ! Il le lui avait bien assez répété, et une fois qu’elle avait accepté d’entendre les sentiments du norvégien, elle n’en avait jamais douté ! Malheureusement pour lui, cela n’avait pas suffi à la mettre assez en confiance pour se dévoiler.

- Parce que tu crois que je ne t’aimais pas  moi aussi ? Cela n’a pas été une décision prise à la légère, je te signale ! rétorqua-t-elle sur la défensive.

Elle était touchée par les paroles de l’archimage, il remuait en elle d’anciens regrets et de la culpabilité, qu’elle n’avait pas encore le courage d’affronter pourtant.
Et voilà qu’il affirmait avoir sa part de responsabilité…s’il savait ! Non, comment lui reprocher d’avoir voulu en savoir plus sur la fille avec laquelle il sortait à l’époque, et comment lui en vouloir aujourd’hui de chercher à comprendre ce qui avait bien pu se passer par la tête d’Irmine ? En effet, cela n’allait plus entre eux, mais à son retour en France, Irmine s’était plusieurs fois demandé si elle n’avait pas commis une erreur monumentale. Il lui avait manqué, énormément, elle s’était reprochée son comportement sibyllin à son égard, à plusieurs reprises elle avait même regretté de l’avoir quitté et avait hésité à retourner le voir.
Cependant, le temps avait fait son effet et elle avait fini par passer à autre chose, en partie à cause des problèmes liés à son hybridation et ses candidatures rejetées qu’elle avait dû affronter à son retour et qui avait requis toute son attention.

Seulement, alors qu’elle avait enfin l’occasion de s’excuser de tout cela et de faire amende honorable, les mots refusaient de dépasser ses lèvres et elle sentait une boule monter dans sa gorge. Et quelle était la réaction instinctive d’Irmine dans ce genre de cas ? Eloigner…fuir…se distancer encore plus.

- Ca n’aurait servi à rien de me vanter la Norvège, tu sais que j’adorais ton pays !

Encore une phrase malheureuse qu’elle regretta aussitôt ! Elle ne voulait surtout pas blesser Yngvar encore plus, et donner l’impression que seul le pays aurait compté et non lui n’était pas du tout son intention. Encore moins qu’il avait fait une erreur en la laissant partir.
La naïade ne savait plus où se mettre, aussi, cédant à sa nature fuyante, elle se leva de sa chaise et empoigna sa cape. Ses yeux consentirent enfin à croiser ceux de son ami, qu’elle risquait de se mettre à dos si elle continuait !

- Je ne sais pas quoi te dire. Non, je ne vois pas à quoi ça rime d'insister à ressortir quelque chose qui s'est passé il y a 5 ans ! C'est la vie, c'est tout.

Dans le regard de la jeune femme, on pouvait lire que trop facilement qu'elle était perdue, qu'elle se sentait acculée par la volonté toute légitime d'Yngvar d'obtenir des explications et que cela lui faisait perdre ses moyens...aussi, elle se hâta de les détourner et marmonna un vague "Je dois y aller." avant de prendre la fuite par la porte de la taverne, plantant le jeune homme sur place.
Une fois dehors, elle ne se laissa pas le temps de découvrir s'il tenterait de la rattraper ou non et transplana immédiatement à Beauxbâtons, près du Lac, ayant besoin de reprendre ses esprits.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Les Boisseuil

Le mensonge et le silence arrangent bien des drames de famille
© ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yngvar Jørgensen Emploi : Archimage spécialiste du Tellurisme

Date de création : 27/01/2015
Messages : 109

avatar
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   Jeu 12 Fév - 0:43

« Pas été une décision prise à la légère »... Encore heureux ! Yngvar ne répondit pas à ce qu'il prit comme une accusation. Il se contenta de lancer un petit « tssss » en baissant les yeux. Il n'avait plus envie de se battre avec elle. Elle voulait nier en bloc, fuir ? Qu'elle le fasse dont.

- Ca n’aurait servi à rien de me vanter la Norvège, tu sais que j’adorais ton pays !

Yngvar leva brusquement les yeux vers Irmine, la bouche entrouverte. Il ne connaissait pas le but réel de cette phrase, mais elle réussit à vraiment le blesser. Jamais il n'aurait cru en arriver là avec elle. Il ne savait même pas quoi répondre. Il se contenta de rester là, à la regarder. Avait il jamais compté pour elle ? Tout semblait prouver le contraire.
Il réussit enfin à se reprendre et adopta une attitude fermée. Son visage était froid, dur. Yngvar se mettait rarement dans cet état, c'était sa manière à lui de se protéger. Ainsi il cachait les émotions qui se bousculaient en lui. Il avait envie de partir, de se ruer hors de ce pub, loin d'Irmine et de la réalité qui s'imposait à lui. Cette réalité il ne voulait pas l'admettre, son amie ne pouvait avoir autant changé ! Pourquoi lui ferait elle volontairement mal ainsi ? Cela n'avait aucun sens.

Une fois de plus, il ne répondit pas de peur de dire des choses qu'il regretterait par la suite. Après toutes ces années, Yngvar avait réussi à faire le deuil de sa relation avec la belle brune. Il avait réussi à lui pardonner. Ce qu'il avait demandé aujourd'hui n'avait été que des explications, mais au lieu de ça, elle avait transformé le tout en règlement de compte. Plutôt que de lui dire la vérité, une vérité simple qu'au fond de lui Yngvar connaissait, il avait fallut qu'elle fuit. Qu'elle fuit le conflit, encore une fois. A l'époque où ils étaient ensemble c'était une des choses que le norvégien ne pouvait supporter chez sa compagne.

- Je ne sais pas quoi te dire. Non, je ne vois pas à quoi ça rime d'insister à ressortir quelque chose qui s'est passé il y a 5 ans ! C'est la vie, c'est tout.

Il avait croisé son regard à peine quelques secondes et y avait vu toute la détresse intérieure qu'elle éprouvait. Mais a vrai dire... Il s'en fichait éperdument. Ca n'était pas dans ses habitudes de réagir ainsi, surtout avec Irmine. Mais Yngvar était réellement en colère contre elle. Aussi, il ne chercha pas à comprendre, il n'allait pas s'adoucir et lui dire que tout allait bien aller. Non.

- Je n'en vaut pas la peine. Très bien Irmine, dit-il en hochant lentement la tête, comme pour assimiler l'information. Je ne t'importunerais plus, tu peux t'en aller maintenant.

Il se tourna vers la fenêtre, regardant le temps se gâté à l’extérieur. Une façon de lui dire que leur entrevue était terminée. Elle s'en alla sans se retourner. Au moment où elle passa la porte Yngvar tourna la tête vers elle, pour la regarder une dernière fois. Il était dévasté. Non il n'allait pas s’effondrer, ça n'était pas le genre. Lui préférait garder ses émotions pour lui et c'est ce qu'il ferait.
Mais le viking était aussi le genre de personne à laisser ses casseroles derrière lui. Il allait prendre quelques minutes pour réfléchir à ce qui venait de se passer, pour maitriser son chagrin, puis il n'y penserait plus jamais. Il n'y ferait plus allusion et ne chercherait pas a revoir Irmine. Ca n'allait pas être difficile, il ne savait rien de sa vie ici.

Yngvar commanda une autre bieraubeurre, regardant la pluie tomber au dehors, savourant les quelques minutes qui lui restait pour penser à sa Mimine avant de la rayer de sa vie – pour son plus grand malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Retrouvailles - Yngine   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles - Yngine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]
» Retrouvailles opportunes... [PV Eimerek/ Privé] [POST CLOS]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bois-Doré :: Le port-